Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

31.7.12

L'intuition l'emporte (à tord) sur la logique...

Étonnant comme les Hommes agissent plus par "sentiment" que par "réflexion"... J'en veux pour preuve ce fil sur Boulistenaute.

La question initiale :
"Les deux premières boules jouées sont à égales distance du but. Après un tir effectué aucune boule ne se trouve sur le terrain de jeu. Qui doit jouer? l'équipe de celui qui a tiré ou l'adversaire?"

Et "tout le monde", sans réfléchir (Je suppose... Enfin j'espère...) répond "Au tireur"... Et (encore une fois... Mais j'en ai l'habitude), tout le monde a tord !

Et je le démontre :

Début de mène :
L'équipe A pointe.
L'équipe B pointe, à égale distance !

Consultons le règlement :

Article 28 – Boules à égales distances du but
Lorsque les deux boules les plus proches du but, appartenant chacune à une équipe, sont à égale distance, trois cas peuvent se présenter : 
(...) <- je saute les paragraphes car on n'est pas dans les cas en question...
3) Si les deux équipes disposent de boules, il appartient à celle qui a joué la dernière boule de rejouer, puis à l’équipe adverse, et ainsi de suite alternativement jusqu’à ce que le point appartienne à l’une d’elles. 

Donc... Suivant l'énoncé, l'équipe B tire ! (Là aussi, il faut être logique ! Si une équipe tire, ça ne peut-être que la B, puisqu'elle n'a pas gagné le point !)... Et elle annule les 3 boules ! 
Compte tenu que l'équipe B vient de rejouer (Puisqu' il appartient à celle qui a joué la dernière boule de rejouer) et que les boules sont toujours à égale distance (A savoir "nulles") c'est donc à l'équipe A de jouer ! Soit celle qui n'a pas tiré !

@++
Sougil - En vert et contre la toux.

30.7.12

Le facebook de Dylan Rocher :

On m'a demandé si ça me dérangeait d'en faire un peu de pub...
Pas de problème !

http://www.facebook.com/pages/Dylan-Rocher/208337755865633?ref=hl


@++
Sougil - Dit... Dit !

Les mazos

Lorsque je manque une boule... Il arrive que ça m'énerve... Il arrive que je dise "Pas droit"... "Arf"... "Aïe !"... "Argggg !"... "Whoooo c'est nul !"...

Bref...

Comme tout le monde, il m'arrive de râler après moi ! Il m'arrive de m'agacer de ne pas arriver au niveau que j'escomptais... Il m'arrive de pester... Cela dit, j'essaye de contrôler mes émotions et surtout de rectifier.

Par contre...

Je ne m'insulte pas !

Je constate que beaucoup de joueurs s'insultent ! A quoi bon ? Il ne faut pas avoir une haute estime de soi-même pour en arriver là ! Que les autres m'insultent s'ils le veulent (m'en fous pas mal...), mais ça me dérangerait que l'une des personnes que j'estime le plus au monde (à savoir moi ! :-) ), commence avec des quolibets à mon endroit. Pis d'abord, ça ne me viendrait pas à l'esprit...


Il y a aussi, des personnes très dérangées de l'esprit...
A savoir, des personnes qui vont insulter les autres pour le simple fait de faire quelque chose et de le faire elles-mêmes ! Mais là, on tombe dans le domaine du psychiatrique !




@++
Sougil - Un culte


29.7.12

Boulistenaute : Le site pour que les hommes mettent droit !


Je ne sais pas ce que regarde ma chère et tendre sur internet, mais, si la pub est contextuelle, je vais me poser des questions !

@++
Sougil - Sans dessus de sous

26.7.12

La dernière fois que j'ai tiré le but...

C'était vendredi soir dernier...

D'ailleurs, c'est rigolo ! Sur les 4 ou 5 derniers concours que j'ai gagné (ou partagé...), à chaque fois j'ai gagné la demi-finale à 12, et à chaque fois l'adversaire a eu, sinon la gagne, au moins, a été très proche de la victoire...

C'était donc en demi-finale et on était à 10-12... J'avais déjà eu un "manqué perdu" deux mènes avant, sur lequel j'avais fait carreau... Mon partenaire ayant au préalable gagné 3 fois un point difficilement prenable (j'avais fait 1 sur 2).

Jeu à 9 m.50, terrain pas très facile, je me retrouve 3 boules à 4 (Dont 3 au tireur adverse)... On a une boule à 80 devant et l'adversaire a le point à 40 de côté... Je tire la boule et la chique en la rapprochant du but...

Aucun dilemme avec mon partenaire... On tire le but ! Plein bois !

Mène suivante, je fais deux carreaux et ajoute un point pas évident en portée... On gagne là-dessus...

Même si ma partie a été moyenne (on était mené 2-11) en pourcentage (un nocturne, il était 2h du matin !), finalement, en ayant bien fini, j'ai pris plaisir à la fin !

On peut tirer le but ! Mais, seulement quand on a vraiment le sentiment que c'est le dernier recours !

@++
Sougil - Objectif





Finale Europetanque Nice 2012 :


25.7.12

Finale Masters Petanque Contrexeville 2006 :

Pointer toujours pareil :

Autant le dire, les internautes recherchent plus à savoir comment bien tirer que bien pointer... Et pourtant, il est plus difficile de bien pointer que de bien tirer... C'est donc un paradoxe !

Aurez-vous remarqué que les très bons pointeurs envoient quasiment toujours pareil ?

Je fais aussi le constat que certains joueurs, parfois, envoient une première boule en franche portée (et non pas en franche comté) pour, s'ils doivent rectifier, carrément l'envoyer de leur pied (Et non pas tout Doubs) ! (Ou l'inverse...)

Quant à moi... Je pense que, selon le terrain évidemment, il vaut beaucoup mieux adopter une tactique de point (celle qui conviendra le mieux) et s'y cantonner, pour en cas de besoin (J'espère pas trop pressant), essayer de rectifier légèrement ! C'est une question de dosage le point, hors, pour doser, il faut mieux le faire par petites quantités et donc avec parcimonie.

Evidemment, si on n'arrive pas à rectifier sur plusieurs boules, on pourra toujours se mettre à jouer totalement différemment... Si une méthode ne convient pas, il faut bien en changer...

@++
Sougil - Pipette

Demi-Finale Europetanque Nice 2012 :

  • Rocher - Rocher - Puccinelli VS Peyron - Montoro - Delforge


23.7.12

Europetanque de Nice :

Bon...

Vi....

Lecteur assidu...

Quand je commence par "bon" et que je mets tant de points de suspensions, vous savez que je suis un peu frustré....

Ca fait plusieurs fois que je vois Peyron... C'est certainement un excellent joueur ! Mais... Devant Caméras... Je le comprends... C'est plus dur !

Juste... Il n'aurait pas dû demander le tir... Aussi bon soit-il hors caméras...

Mais je le comprends...

@++
Sougil - 2222 (Uniquement car ma Freebox affiche 22h22... Et je trouve ça joli !)

La réponse au jeu du weekend


@++
Sougil - Aux fines herbes

Les tirs au but

J'ai vu la fin de la 1/2 de l'euro-pétanque de l'équipe Rocher...
11-12 - 5 boules à 5 et un point à 80... Et ils ont tiré le but ! Le terrain était pourtant difficile et le milieu adverse restait sur un 1 sur 4 !
Du grand n'importe quoi ! Est-ce que c'était juste pour amuser la galerie ? J'imagine que oui !
Quand je pense que dans le sable à 2 boules contre 3 ou 4, des fois, mes partenaires me disent "Non ! Ne tire pas le but !"... Non vraiment... Le but ça se tire quand assurément il n'y a plus grand chose à faire... Mais, avant tout, l'essence même du jeu... C'est toujours la même ! D'abord, avant tout, et quelque soit le contexte : FAIRE JOUER L'ADVERSAIRE ! Le but, c'est en dernier recours...


Des joueurs de ce niveau... Qui font des fautes de jeu pareil...

En même temps ça rassure quelque part ! Même eux, pourtant diablement aguerris, il leur arrive de s’enflammer...

Bon...

J'ai jamais vu Quintais s'enflammer... On devrait le surnommer Ice Man cet homme là !

@++
Sougil - Mystère

22.7.12

The Australian Pink Floyd

Certains critiquent ces groupes "like"... Pourtant quand le groupe est très bon et fait le boulot, c'est génial ! Hier soir on est allé voir The Australian Pink Floyd...

Leïla parlait d'état de grâce... Voici un morceau qui en est rempli :


@++
Sougil - Lémurien

La pétanque et les handicapés :

En fait, les handicapés recherchent et jouent pour les mêmes raisons que tout le monde :

Coup de gueule ! C'est la vie !


J'ai décidé de créer un libellé "Les aventures de Leila" ! Que dire sinon que ses messages sont toujours aussi gentils et me touchent... J'espère qu'elle en gagnera encore beaucoup et nous contera avec enthousiasme ses épopées !

J'ai pris des vacances "pétanque".
J'ai 1 point et je suis contente.
Ceux qui doutent encore sur l'efficacité de l'ouvrage « PÉTANQUE APPRENTISSAGE ET TECHNIQUE », devraient me lire !
Non ! Je n'ai ni commission, ni autre chose ! Je vous assure et je vous rassure ! Simplement, qu'avec ce livre, j'ai appris !
Je rencontre des difficultés, je l'avoue, pour discerner toutes les informations techniques et mentales, que  propose Gilles.
Néanmoins, je garde ma joie de vivre et mon envie d'apprendre et de progresser.
À la pétanque, je ne joue pas ma vie ! Je la vis !
Voici mon coup de gueule !
Toute cette saison j'ai rencontré des joueurs presque tuant père et mère pour gagner ! Gagner quoi ? Juste d'être désagréables, bourrés, vulgaires et mesquins ! Cette gagne là ne m'intéresse pas !

C'est la vie !
Le jour ou ma coéquipière et moi avons rapporté 2 points au club, la veille, j'ai dit que j'allais jouer l'attaque ! C'est ce que j'ai fait ! Elle, elle pointe. Moi, je tire (enfin je suis une dilettante !) :)
J'étais dans un état de....grâce !!!!
Voir détail page 101.
Voilà ! La vie, il faut la vivre et non la subir !
Moi, Je prends plaisir à voir les gens lors des concours, je ne tue ni père ni mère pour quoi que se soit !
À bon entendeur Messieurs et Dames !
Et pour finir ce : "Coup de gueule ! C'est la vie !"
Je cite Gilles
"...la pétanque c’est aussi la distraction ! Un loisir, quel qu’il soit, a toujours cet avantage qu’il permet de s’évader de son quotidien. A la pétanque, il n’y a aucun jour qui ressemble à un autre !…"
La seule différence avec la citation (à laquelle j'adhère) de Gilles, c'est que je ne m’évade pas ! 
Le weekend prochain dans notre région se joueront les Masters de pétanque. Pour ma part je fais un break pétanque, oui je sais les masters c'est sympa ! J'ai déjà vu l'année dernière ! Merci.

Je donnerai des nouvelles de mes progrès fin septembre, après les têtes à têtes. En attendant, je continue à me "nourrir" techniquement et mentalement avec le livre. Pour info, je l'ai lu d'un trait et puis ponctuellement, mais souvent, je lis des passages en fonction de ma progression.

J'avoue une deuxième chose, il y a des indications ou des propositions techniques que je n'ai pas encore (bien) saisies :(
Mais bon....! Je pense que je me répète :)
Pétanquement à Vous.

Leïla

19.7.12

Les femmes ont un meilleur QI que les hommes :

Je viens d'entendre ça au zapping de Canal : Selon une éltude scientifique, les femmes ont, en moyenne, un meilleur QI que les hommes...

Euh...
Selon une étude scientifique, les fourmis sont moins rapides que les gazelles... (Mais, moins rapides que moi !)
Selon une étude scientifique, les dauphins nagent mieux que les pommes de terre... (Mais, c'est sans compter sur mon pote Christian !)

Selon une étude scientifique, les ours sont plus dangereux que les chats... (Bon... Sauf mon chat à moi !)

Selon une étude scientifique, les mouettes volent mieux que les vaches... (Bon sauf en Bretagne...)

Selon une étude scientifique, les mainates parlent mieux que les plantes vertes... (La preuve !)

Selon une étude scientifique, les manchots jouent moins bien aux boules que les marseillais... (Mais il parlent plus en l’occurrence !)

Tout ça pour dire que, personnellement, il y a bien longtemps que j'ai compris que les femmes avaient un bien meilleur QI que les hommes... N'en déplaisent à la grande majorité d'hommes (je suppose) qui viennent sur mon site !

@++
Sougil - Sexe hué




18.7.12

La pétanque du ch'ti


Autant je m'étonne de mon audience (Ça augmente encore et toujours, et j'avoue que je ne cherche pas à comprendre... Mais bon ça fait bizarre), autant je m'étonne aussi qu'un blog comme celui de Marcocol n'en ait pas plus.

Ce n'est pas un message d'excuse que je fais là, et pas une page de pub non plus...

Simplement, j'aime bien ce blog là et donc je dis. Il est vrai qu'il ne parle pas des joueurs connus tous les deux articles, il ne traite pas, non plus de la technique, il égratigne peu (mais il le fait quand même à qui sait repérer les petits coups)... Certes, le tout est parfois un peu consensuel (c'est peut-être un reproche qu'on peut lui faire) et ça manque d'humour (là, c'est sur ! Il ne doit pas rigoler tous les jours le Marcocol), mais, le tout est aussi très intelligent et très bien écrit... Même s'il a peu de visiteurs, il a beaucoup de commentaires, car ses messages inspirent souvent la réflexion.

Je m'étonne donc qu'un si bon blog n'ait pas plus de succès !

Dans une fausse modestie (certains diront qui le caractérisent) notre homme nous dira, sans doutes, qu'il s'en moque... Et bien, moi, je peux vous dire, qu'en tant que blogueur, on ne se moque pas de son audience ! Ce n'est certes pas le light motive premier, mais quand même... Alors il nous dira, que oui, il ne s'en moque pas, mais qu'il faut quand même relativiser l'audience...

Et là, c'est vrai !

Par contre, ce qui fait toujours plaisir, ce sont les messages, comme j'en reçois parfois, et qui, sans rien demander en retour, disent en substance :
- Merci pour ce site, j'ai progressé et même plus encore grâce à vous...

C'est vrai qu'avec le blog de Marcocol vous ne ferez pas plus de carreaux de manière évidente... Mais vous deviendrez, par contre, plus sage et certainement donc... Meilleur !

@++
Sougil - Honneur

17.7.12

Pourquoi la pétanque, c’est si bien ?





Pour le commun des boulistes, cet article sera certainement sans grand intérêt, mais pour le débutant, qui se pose des questions existentielles car, simplement, il se rend compte qu’il est en train d’attraper le virus, ou, carrément, pour le non initié qui se pose, lui aussi, des questions existentielles sur le pourquoi du comment on peut aimer jouer à la pétanque, alors, cet article, qui, par définition, puisque c’est moi qui le fais, sera mal écrit (mais je m’en fous), a l’ambition de leur expliquer, pourquoi la pétanque, ben… C’est bien !



En fait, il y a un tas de raisons ! Cette liste ne sera peut-être pas très exhaustive, comme tout ce que je fais, mais, j’espère au moins qu’elle réconfortera la plupart de ceux qui se posent la question !

Tout d’abord, c’est ludique ! Essayez d’aller jouer au golf : Utiliser un grand bâton, pour taper dans une toute petite balle, et tenter (en vain) de la mettre dans un petit trou… (Je parle de golf, hein !).  Puis essayez de prendre une boule de pétanque et  de vous approcher le plus possible d’un cochonnet ! Qu’est ce qui est le plus ludique ? La pétanque ! (Le premier qui dit que je manque d’objectivité, je le maudits à jamais). Non sans rire… C’est très ludique la pétanque. Preuve en est, c’est, en France en tous cas, certainement la première activité, ou une des premières, pratiquée en été (après l’apéritif, qui est loin devant, bien sur…). Qui n’a jamais joué à la pétanque de sa vie aille se pendre tout de suite ! Bon… C’est pas obligé non plus, je suis parfois un peu exubérant…

La question est : Y avez-vous pris du plaisir ? (Quand vous avez joué à la pétanque j’entends).

Celui ou celle qui me répond non, je le maudits, encore, à jamais !

Même un petit peu ?

Bon… Si c’est définitivement non, c’est que vous êtes un frustré ! (Na ! Vous l’aurez cherché !).

Mais la pétanque c’est aussi la distraction ! Un loisir, quel qu’il soit, a toujours cet avantage qu’il permet de s’évader de son quotidien. A la pétanque, il n’y a aucun jour qui ressemble à un autre ! On va à l’entrainement, ou en concours, on fait des coups de folie, on est nulle part, on gagne contre une très grosse équipe, on perd contre une nulle, on fait trois parties et on rentre chez soi, ou on aligne les victoires et on gagne un concours… Chaque nouveau jour de pétanque est, vraiment une nouvelle expérience ! Et on ne pense à rien d’autre qu’à essayer de bien jouer… C’est ce qu’on appelle s’aérer la tête. Et vraiment, dans ce monde dans lequel on vit, ça fait du bien !


Qu’on aie ou pas une activité professionnelle qui permet de voir beaucoup de monde, qu’on soit sauvage ou pas, une chose est certaine, la pétanque est un moyen de sociabilisassion incomparable ! On rencontre tout le monde : De l’ingénieur à l’ouvrier, du chef d’entreprise millionnaire  au quasi SDF, du papy de 90 ans au gamin de 10 ans, du mec le plus macho et lourdaud à la plus intelligente et belle des filles… Si bien que, qui que l’on soi, on trouvera toujours quelqu’un avec qui on aura des affinités.




La pétanque est un sport ! Certes pas très physique, mais, à qui aime la compétition, c’est très prenant. On peut le pratiquer, comme dirait quelqu’un que je lis parfois, à sa guise… Soit en dilettante entre amis ou, plus « sérieusement » dans des concours de tous niveaux, qui vont permettre de gagner des parties, des trophées, de l’argent (peu… je vous rassure ! Mais parfois ça permet de payer la journée !).

Puisqu’on parle d’argent, la pétanque, ce n’est pas onéreux : Un jeu de boules (qu’on change peu), une licence qui vaut 3 fois rien… Et roulez jeunesse ! Parfois même, pour les joueurs un peu aguerris, on arrive à gagner de l’argent sur l’ensemble d’une saison… Pas pour en vivre ! Ca, ça reste une utopie !

Ca fait de l’activité physique ! On ne croirait pas comme ça, mais c’est fatigant ! Faites 3 ou 4 parties de boules, et vous verrez que vous en aurez plein les pates ! De plus, le plus souvent c’est en plein air, ca permet donc, non seulement de s’aérer la tête, mais aussi les yeux (Parce que la télé n’aère pas les yeux !) et les poumons !


Ca crée des émotions ! Alors qu’on vit dans un monde monotone, taciturne, quotidien, il n’y a pas grand-chose qui crée des émotions : Un livre, un film, un évènement familial, le sport… On a, si on ne pratique pas la pétanque, finalement, que très peu d’émotions dans une année, une vie… A chaque rendez-vous bouliste, on a des évènements, des aventures, des victoires, des défaites… Et toujours, pas mal d’émotions !




En fait… Pour toutes les raisons que j’ai déjà citées, c’est… Passionnant ! On ne croirait pas avant d’avoir pratiqué… Mais pourtant, tous ceux qui s'y tentent, attrapent, vite… Très vite… Le virus ! Et une fois que la maladie est dedans, pas la peine de trouver un antidote ! Ca n’existe pas… Même moi qui ai pourtant arrêté 13 ans la compétition, le virus était toujours présent, je le sentais, il était là… Et j’ai, forcément, eu une rechute !

@++
Sougil – Pot cédé 

La technique (presque ultime) pour gagner aux boules :


@++
Sougil - Face d'essieu

Merci au webmaster de Gond-Pontouvre Pétanque !

Pour ce lien et ce commentaire sympathique sur sa page d'accueil :


Ca fait toujours très plaisir !


@++
Sougil - Rocco naissant

16.7.12

Le coup de poignet :

On distingue deux types de coup de poignet : Le volontaire, celui qui donne une rotation plus ou moins importante de la boule sur elle-même… Et l’involontaire qui déclenche des pas droits !

Je traiterai ici de celui qui est volontaire !

On emploiera aussi les expressions de : Coup de paluche, enrouler, serrer ou visser la boule…

En quoi imprimer une rotation à la boule est-il avantageux ? Au point comme au tir ca permet à la boule de mieux s’écraser sur le sol.

Prenons l’exemple d’un vélo ! (Ouai… C’est en rapport au tour de France qui a lieu en ce moment…) : Si, sur un terrain en gravier vous donnez un coup de frein (Je vous conseille de le faire de l’arrière !), qu’est ce qui va se passer, vous allez déraper, créant un sillon sur le sol !

Et bien, le coup de poignet, à la pétanque, ça revient à la même chose ! Une boule qui tourne sur elle-même lorsqu’elle va toucher le sol, va s’enfoncer, ou autrement dit, s’amortir. Au tir, c’est rudement avantageux, vous ferez plus de carreaux, car le centre de gravité de la boule de tir va arriver plus bas que celui de la boule à tirer ! Essayez avec une grosse cuillère de ramasser un œuf ! Vous verrez que pour plus vous présenterez la cuillère en bas de l’œuf, plus il sera facile de le ramasser ! (Et là, j’utilise le subterfuge de l’image subliminale, puisque vous aurez compris qu’en me lisant vous n’allez faire que des œufs !)


Dans cet article hautement intéressant, nous allons comparer deux frères ! Pour en avoir discuté avec quelqu’un qui les connaît mieux que bien, il me disait que Mendy faisait plus de carreaux que Dylan, je parle donc des Rocher ! Et en effet, Mendy tire beaucoup plus au poignet et donc enroulé que son grand frère… (En plus il tire plus tendu, mais ce n’est pas le propos !)… Pour les avoir vu en vrai les deux, c’est indéniable ! La boule de Dylan, en fait, tourne assez peu… D'où un tir assez peu efficace (bigrement bien compensé par une grande précision) :


@++
Sougil - En roue libre

15.7.12

Un beau doublette mixte !

Voila un championnat que, personnellement j'affectionne tout particulièrement... La fédération a eu l'excellente idée de le retransmettre en WebTV ! J'ai craint, au départ que cela ne se déroule pas bien... Et finalement, moi qui ne jouais pas du weekend, j'ai pu assister à pas mal de parties d'excellent niveau (Euh... Ca ne veut pas dire que quand je joue, les parties sont toutes d'un excellent niveau, je vous rassure !).

Le présentateur a été bon ! Je ne sais pas qui c'est... Mais, même si un peu soporifique pour le non initié, pour  le passionné (soit les 99,9 % des connectés), il n'en a pas fait de trop, ni trop peu ! J'ai aimé !

Sur la réalisation... Défaut classique de ces WebsTVs... Trop de gros plans ! On s'en fout de voir une boule frappée en gros plan ! On aime voir les joueurs et les trajectoires ! Il faut donc élargir les plans. Mais bon, malgré tout , on a pas mal vu... Et c'est juste pour apporter une critique que j'espère positive que je dis ça ! Faut qu'on voit le joueur et le but ! C'est une règle...

Sur le jeu...

Ce qui m'a le plus étonné c'est la décontraction de certains joueurs aguerris... Dylan Rocher, par exemple, on aurait dit qu'il était en finale du camping de la plage ! En même temps, je trouve que c'est aussi son point faible aujourd'hui. A savoir, négliger l'application que nécessite le point pour systématiquement privilégier le tir. Il est vrai qu'il ne serre pas trop les boules, mais il n'empêche que s'il s'applique, je pense qu'il peut très bien pointer... On mettra cette carence sur l'insouciance de son jeune âge...Mais quand même, de ce côté il y a d'énormes progrès à faire.

Il y a des joueurs qu'on a découvert dont j'ai adoré le style ! Pas de noms... Vous les apprécierai comme moi !

J'espère que pour beaucoup, vous aurez découvert Vannick Vincent ! Quand je vois la partie qu'il a fait, ça me réconforte presque de me dire : "T'as pas perdu conte n'importe qui"... Je dis "presque" parce que rien ne me réconforte vraiment quand j'ai perdu...

Et Cécile... Elle n'a pas été à son niveau dans cette partie ! Je pense qu'il aurait fallu qu'elle envoie plus... Facile à dire... Je sais... Mais je sais aussi qu'elle en était capable ! J'ai vécu cette partie, j'avoue, comme rarement j'ai vécu des parties derrière un écran ! Ce sont des copains de pétanque du département... Et vraiment, connaissant leur niveau, j'aurais aimé qu'ils fassent mieux... Je pense qu'ils ont le niveau pour devenir champion de France ! Pas moins... Bon... S'ils pouvaient être aussi un peu moins fort pour que je puisse gagner contre eux, je ne serais pas contre non plus !

@++
Sougil - Spectre à tord

14.7.12

Bravo aux vendéens !

Je crois qu'ils ont porté leur tenue ridicule haut les couleurs de la Vendée ! Ils perdent contre une un très bon Rousseau qui a fait très gros jeu...

Ca s'est tenu à peu de choses... Dommage c'était un terrain pour Vava !


@++
Sougil - Fille hier

Bouhhh... Quelle déception !

Vava et Cécile sont vraiment passés tout près... Cela dit... Vraiment belle partie ! C'était un régal !

@++
Sougil - Snif

Excellent !

Actuellement sur la Web TV du mixte, il y a ceux qui m'ont éliminés : Vannick Vincent + Cécile Kozohorsky !

Allez les petits ! Vous êtes capables !

@++
Sougil - De tout coueur

13.7.12

Le dernier Bref :

Trop drôle...

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Je n’aime pas les terrains de sport !


Je ne suis pas un grand parleur aux boules… J’aime bien causer un peu, quand même, pas pour déstabiliser, par pour me décontracter, non… Juste parce que je m’amuse, et que je vis le moment présent.

Je ne suis pas un nostalgique de la pétanque pagnolesque où on passait plusieurs minutes à parler entre deux boules envoyées… Si j’ai envie d’entendre des tirades, je regarde un film ou vais au théâtre !

Cependant, par moment, moi qui suis plutôt discret en dehors des boules, il m’arrive d’être exubérant dans le jeu… Je pousse des cris, je fais des gestes montrant ma joie ou mon désespoir… Encore une fois, c’est simplement parce que je vis le moment…

Mais…

Il y a une chose que je regrette dans la pétanque de ma région : C’est qu’on joue sur des terrains de sport éloignés de tout… Je trouve réellement dommage, qu’on n’a pas les places au centre ville, avec les passants qui vont s’attarder par curiosité, et finalement se prendre à regarder jouer de belles parties… On arrive à faire des parties exceptionnelles avec zéro public ! On me critique souvent de prôner le partage… Je suis certain que si la pétanque était mise au centre des villages, si on était certain d’avoir du public, on jouerait beaucoup plus les parties finales… Comme ça se fait pour les nationaux ! Mais là… Pour seulement rentrer deux heures plus tard et gagner dix euros de plus (Je répète que je ne joue pas pour l’argent)… Vraiment, je préférerai toujours partager !

@++
Sougil - Dans la place

12.7.12

Bref... C'est fini !

Mais non pas mon blog ! Le série "Bref"... Sur Canal ! Le dernier épisode, très drôle, je promets de le mettre sur mon site prochainement...
Car vraiment... Il est vraiment très drôle !

@++
Sougil - Fini allemand

La mauvaise image de la pétanque :


Lorsque je dis que mon loisir (ou sport), c’est la pétanque, le moins qu’on puisse dire, c’est que ça étonne !

J’ai le droit à des dialogues du genre :
- C’est rigolo ! Je ne vous voyais pas du tout jouer à la pétanque !
- Ben pourtant si… J’en ai même écrit un livre !
- Ah bon ! Je ne sais pas… Je trouve que c’est plutôt pour les beaufs  ou, pour les vieux…
- Ben, je n’ai que 40 ans… Par contre je suis peut-être bof !?
- Non ! Justement ! C’est ça qui est étonnant !
- Je sais que la pétanque est desservie par une mauvaise image, mais, la plupart des gens ignorent ce que c’est vraiment !
- Oui… Sûrement…

Et là, je commence à expliquer… La technique, l’endurance, le mental, le multi-culturalisme… Ca étonne et intéresse énormément les gens ! D’une part parce qu’ils n’imaginaient pas la pétanque sous cet angle, et d’autre part, car j’ai un discours de passionné… Un mauvais discours de passionné a toujours meilleur effet qu’un bon discours d’ignorant.  Parfois même je leur offre mon livre… Et après lecture, ils m’avouent qu’ils n’en reviennent pas ! Que vraiment, ils n’avaient jamais pensé que la pétanque pouvait être si technique ! Et saucisse sur le graton, en plus, ils m’avouent que la lecture a été très agréable et drôle… J’ai donc le droit aux félicitations ! J’avoue qu’à chaque fois je suis assez fier…

A mon petit niveau et échelle, j’essaye de donner une bonne image de mon sport !

Lorsqu’on tape « pétanque » sur google on tombe sur boulistenaute. A leur bien plus grand niveau que le mien, je trouve qu’ils font un boulot extraordinaire pour une bonne image de la pétanque : Tant par la qualité des articles, de l’information, de l’aspect communautaire, de la qualité du site… Même si il y a trop de pub et qu’en ce moment, ils sont victimes de leur succès (il serait bon de changer d’hébergeur !)…


On sent que derrière, il y a une très bonne bande de copains et de passionnés. Heureusement pour moi, ils n’ont pas fait le choix éditorial de la technique… Ce qui moi m’intéresse le plus… Le jour où ils décident de recenser des conseils techniques de grands joueurs, même si les conseils sont mauvais, je n’aurais plus jamais de visite (plus de 13000 par mois quand même), uniquement car n’ayant rien gagné, je ne pourrai pas être crédible !

A contrario, il y a aussi ceux qui donnent une mauvaise image de la pétanque… Le weekend dernier, je n’ai pas eu le droit de jouer, mais à côté de ça, un abruti enivré, lui, avait le droit. Il cherchait des noises à tout le monde… Et j’ai appris depuis qu’il les a trouvées ! Ca a donc fini en bagarre… En laissant des agissements pareils, il arrivera un jour ou ça finira très mal ! Et là, ce sont les institutions elles mêmes qui donnent une mauvaise image de la pétanque… Uniquement car il y a un manque, plus que flagrant, de courage…

Les institutions se prennent parfois pour ce qu’elles ne sont pas. Je constate que ce qui fait bien fonctionner, au sens large, ce ne sont pas les règles ou beaucoup de monde… C’est la compétence ! En matière de gestion, mieux vaut un bon que plusieurs mauvais. Il faut que celui qu’est à la tête, soit bon !

Force est de constater qu’au point de vue règlement, au point de vue discipline, au point de vue amélioration de l’image… Ce n’est pas ça ! A qui la faute ? Je crois qu’il faut toujours viser la tête !

J’aimerais une pétanque juste, conviviale, éthique et cordiale… Une pétanque, simplement, avec un bon esprit !

Aujourd’hui, je ne l’ai pas ! Car, le vers (verre ?) est dans le fruit, et le fruit n’a pas envie de se défendre.

@++
Sougil – Le fruit se tait

11.7.12

On vit dans un drôle de monde :

Voila une réflexion que je me fais souvent !

Il y a des hommes (parce qu'il faut bien avouer que ça n'arrive jamais chez les femmes... Elles sont plus intelligentes !), qui sont capables de se battre pour une partie de pétanque ! Moi... La seule raison pour laquelle je pourrais être violent, c'est si on s'en prend à mes proches...

Il y a des gens qui t'insultent sans raison ! Tu ne les connais pas, eux non plus... Moi, je n'insulte pas ! Par contre, si j'ai un avis tranché sur une personne, il est possible que je lui dise ce que je pense d'elle ! En bien... Ou en mal !



Il y a des réactions étonnantes engendrées par l'argent... Moi, je ne suis pas du tout matérialiste ou cupide...  Par exemple, le weekend dernier, je n'ai pas gagné 80 ou 90 euros, en plus de ce que j'ai gagné, pour seulement... Rentrer à moins de 23 h. chez moi !



Il y a des attitudes hiérarchiques complètement idiotes... Moi, même si j'ai quelques responsabilités, je ne me sens jamais supérieur à mon prochain !

Il y en a qui, dés qu'ils ont gagné un truc, se croient les plus forts du monde ! Moi, je sais, qu'à chaque jour suffit sa peine. Le plus difficile n'est pas de gagner une fois, mais, c'est de gagner à (quasiment) chaque fois !

Des boulistes passent leur temps à engueuler leurs partenaires... Moi, même si je peux être parfois difficile à jouer, je ne manquerai jamais de respect à mes partenaires...

Il y a des jaloux de tout... Moi, je n'envie personne... J'essaye simplement d'être quelqu'un de bien : Un bon père, un conjoint correct, et travailleur honnête et un joueur de pétanque sympathique...

Malgré tout...

J'ai bien des défauts aussi !

Je suis têtu. Je procrastine.  Je suis franc. Je suis maladroit (bon... pas aux boules évidemment !). Je suis prévoyant. Je suis sensible. Je suis rancunier. Je suis gentil.. Je suis renfermé. Je suis psychologue.

Et sûrement bien d'autres encore !

Mais je me rends compte que ce sont aussi parfois mes qualités !


@++
Sougil - Bise rare

Bertrand Guérineau - Il y a sans doute besoin d' Hommes comme ça :

En fouinant sur le net, je suis tombé sur un homme qui, depuis 2007, forme (ou a formé ?) les arbitres de PACA : Bertrand Guérineau.

  • Son portrait :


Psychologue / Psychologue du sport
44000 Nantes - Pays de la Loire
Je travaille au CHU de Nantes à l'Antenne Médicale de prévention et de prise en charge des Conduites Dopantes (AMCD).J'ai également une activité libérale inscrite essentiellement dans le champ de la psychologie (adulte) et de la psychologie du sport.
Je réalise des bilans psychologiques dans le cadre du suivi des sportifs de haut niveau. J'interviens également auprès d'équipes, de clubs ou de fédérations sous la forme de dispositifs spécifiques ou de formations.
Je participe à des cycles de formation (formation initiale et continue) de cadres sportifs (éducateurs, entraîneurs, dirigeants, arbitres...) sur des thématiques variées (sciences humaines : psychologie du sport, psychosociologie...).
Je m'intéresse également à différentes problématiques en lien avec le sport : la violence et les incivilités (dispositif d'intervention auprès du Conseil Général 44 et du District de Football 44) ; les conduites à risque ; la motivation ; la performance ; la post-carrière et la reconversion des sportifs de haut niveau ; le double projet des jeunes athlètes de haut niveau (scolaire et sportif) ; la psychopathologie du sport (troubles de la personnalité ; trouble des comportements alimentaires ; dépendance à l'exercice physique ; stress ; conduites dopantes ; dépressions et crises diverses...) ; la recherche en psychologie du sport.



  • Une interview :


Quel est selon vous le rôle d'un arbitre de pétanque et de jeu provençal ?

Par définition, l’arbitre est une personne admise par les deux parties pour régler un différent. Il possède l’autorité dans un domaine qui lui permet de prononcer un jugement. Il veille au respect des règles lors d’une épreuve sportive. Au sens sportif, c’est le conducteur du jeu, il participe par ses compétences et sa vigilance à créer un climat de sportivité équitable sur le terrain. L’arbitre veille à la bonne tenue des équipes et au comportement régulier des joueurs dans leurs rapports de jeu. Il est vigilant à ne pas laisser s’installer : la tricherie et/ou les actes de violence verbale ou physique. Du coup il y a de multiples rôles associés au statut d’arbitre à la pétanque et au jeu provençal, notamment celui de pédagogue et de relais de prévention.

Que pensez-vous du pôle d’arbitre de la Ligue PACA ?

C’est une équipe à part entière, constituée il y a plusieurs années maintenant et qui a su développer ensemble ses compétences, sur la base d’un vécu commun. L’unité du groupe est palpable et cela renforce de manière significative leur démarche d’apprentissage, tant au niveau individuel que collectif. Ce groupe est vivant et dynamique, il est en mesure de faire avancer certaines dimensions de l’arbitrage au niveau local mais également au niveau national si l’on en croit leur capacité à s’engager dans la créativité et l’innovation. C’est très agréable de pouvoir construire avec ce type de groupe les contours de nouvelles approches pédagogiques, afin de faire progresser l’arbitrage à la pétanque. La ligue PACA à des objectifs de formation bien ciblés, orientés sur le versant qualitatif, cela se ressent clairement dans la motivation des différents arbitres rencontrés dans les formations depuis 2007.

Que pensez-vous apporter à ces arbitres lors de vos formations ?

J’ai essayé au début de nos rencontres d’apporter les bases théoriques (fondamentales) à l’exercice de l’arbitrage en sport. Ensuite, l’idée était de développer des approches plus en phase avec la réalité de terrain et les spécificités du sport-pétanque. Maintenant, je suis également une personne « ressource » pour eux, à l’écoute de leurs difficultés et en mesure de pouvoir les aider à avancer dans certaines situations. Cet accompagnement est devenu possible grâce à la confiance mutuelle qui s’est instaurée entre nous au fil des cycles de formation.

Vous intervenez avec ce groupe depuis 2007. Avez-vous senti une évolution ?

Depuis 2007, j’ai senti une réelle évolution chez tous les acteurs de ce groupe. Ils sont maintenant en mesure de prendre du recul sur leurs implications, sur leurs motivations mais également au sujet de leurs attitudes et de leurs comportements. Il peuvent, je pense, se référer à certains éléments travaillés au cours des différentes séances, ou s’appuyer sur des repères en ce qui concerne les compétences psychosociales par exemple. Tout ceci, dans une conception orientée vers le progrès et au service du jeu. Ils sont  également parvenu à me faire confiance pour pouvoir exprimer leurs doutes et difficultés, ce qui n’est jamais facile quand on n’a pas l’habitude de travailler sur soi, de surcroît dans le contexte du sport. Enfin le climat dans lequel nous travaillons tous les ans lors de ces cycles de formation est très intéressant et propice à un travail de qualité.

Vous intervenez dans tous types de sport. Quelles sont les similitudes et les différences entre la pétanque et les autres disciplines ?

La pétanque, en tant que sport, est en pleine évolution, en pleine structuration. Ce jeu est très spécifique et ne peut pas se comparer aux autres disciplines sportives. Vouloir rapprocher la pétanque d’autres disciplines sportives est à mon avis l’une des erreurs les plus répandues. Cela ne facilitera pas le développement de la pétanque en tant que sport dans la mesure ou il reste encore beaucoup de chemin à faire pour asseoir la discipline dans le registre sportif. Il faut sans doute plus de moyens, notamment en terme de compétences. La question de la formation des acteurs de ce sport est posée. Pour se développer, la pétanque, comme tous les autres sports modernes devra se doter de moyens humains conséquents si elle veut pouvoir exister et se développer comme pratique sportive de masse mais également à haut niveau. A l’avenir, il sera question de professionnalisation, car sans personnel qualifié (et formé), aucun sport ne peut se développer correctement dans le contexte actuel.

Quelles actions envisagez-vous de reproduire avec la Ligue PACA ?

De nombreuses pistes sont encore à explorer avec les arbitres de la ligue PACA. L’échelle régionale est très intéressante pour mutualiser les forces en présence. Je reste à la disposition des responsables pour mettre en place de nouveaux contenus de formation et pour poursuivre le travail engagé. Je prends énormément de plaisir à rencontrer les acteurs de terrain et je progresse également dans ma pratique à leur contact. Je reste à la disposition de la ligue, afin de poursuivre la dynamique engagée par ses responsables. Cette ligue est sans aucune mesure en avance sur son temps et deviendra je l’espère, une référence, voire un élément « facilitateur » de futurs programmes de formations dans d’autres régions de France…

@++
Sougil - Concierge

9.7.12

Musée de la Pétanque et du Jeu Provençal :


En voila un superbe site ! Il y a tout ! L'histoire, l'art, le règlement, des anecdotes... Je ne connaissais  pas ce site qui est, comme un vrai musée : Un endroit ou il fait bon se promener.

@++
Sougil - Tout triste


8.7.12

Les partenaires avec lesquels on ne perd pas :


Je ne sais pas si je suis un cas rare, mais… Accompagné de certains joueurs je ne perds pas ! J’ai, plusieurs cas de partenaires avec lesquels je suis invaincu, ou tout du moins, j’ai de très belles séries en cours…

8, 10, 15 parties… Sans perdre… Des records à battre !

Voir… Moins de 8, mais invaincu (les filles ou gars avec lesquels je n’ai fait qu’un concours gagné)…

Ce n’est pas que j’aime les chiffres… Mais… J’aime les séries ! Et, bien sur, les positives… Même en parties ! Je compte le nombre de frappes, ou de trous, ou de carreaux à la suite… Les miens comme ceux des autres !

J’aime faire le « mile » ! un exemple de bonne série ? Cette année j’ai réussi à enchainer deux parties de suite en faisant le mile… Record à battre ! (Bien sur je jouais tireur).

J’aime, quand le terrain le permet aligner 10 carreaux de suite…

J’aime gagner x (x étant une inconnue) parties de suite dans une ou plusieurs compétitions données…

Bref… J’aime stater (le premier qui dit "il aime en fait se toucher", je le maudis à jamais !).

Par exemple, en championnat de club, je suis actuellement sur 17 parties victorieuses… On va tomber dur la prochaine fois… Pourvu que la série continue !

@++
Sougil – Super soucieux

Permafroost a découvert mon blog !

Alors, il me commente tous mes vieux articles !
Tant mieux, j'espère que mon petit site lui plait !

@++
Sougil - Se permet à frousse

Un cauchemar de pétanque :


Ce jeu est tellement prenant qu’on arrive parfois à en faire des cauchemars…

La nuit dernière j’ai fait ce songe étrange…

Je devais faire un concours régional doublette. La veille on emmenait nos enfants à garder chez ma gentille maman (2 fois 40 km. de trajet). Puis lever à 6h45 le matin… 90 km. + 4 euros d’autoroute plus tard (qu’il faudra faire au retour)… On se présente sur le terrain une bonne demi-heure avant le jet du but…

On s’était inscrit par courrier, on cherche donc nos noms sur les feuilles… Et on ne se trouve pas !
 Avec mon partenaire, on déclare aussitôt qu’ils nous ont oublié, et on nous répond qu’on est 9 équipes dans ce cas, mais qu’on va évidemment nous prendre !


C’était le vrai début du cauchemar…

Dans ce mauvais songe, le président du club organisateur était absent et aurait eu un très gros problème (c’est un euphémisme !). Il aurait donc démissionné de toutes ses fonctions, y compris celles de comité… C’était certainement lui qui devait posséder les fameuses inscriptions… A moins qu’elles soient en possession de petits hommes bleus… Mais impossible à savoir !

On attend…
On attend…
Le jet du but étant annoncé par le délégué qui ne sert à rien, d’une voix encore assez claire, puisqu’il n’était que 9 h. du matin…

On attend…
Puis…

On nous annonce que le tirage ayant été fait et le concours lancé, on ne peut pas prendre les 9 équipes dans le concours !

Pardon ?

Cette décision aurait été prise par l’arbitre, incompétent, et le délégué, qui ne sert à rien d’autre qu’à se pochtronner…

Evidemment, les 9 équipes auraient crié au scandale ! Elles étaient, les 9, prêtes à repayer (puisque les chèques n’auraient pas été encaissés) et qu’on leur fasse un tirage entre elles pour intégrer le concours ! Elles voulaient juste... Jouer à la pétanque... Mais c'était déjà trop demander...

Donc, ça serait.... Non ! Elles ne joueront pas !

On demande une réunion du Jury !

Pas de jury ! Il sera fait une bonne heure après...

Dans ce mauvais rêve, il aurait fallu qu’il y ait un sanguin, costaud, qui menace de casser la gueule aux deux abrutis qui ont pris cette décision ! Certainement qu’avec une grosse colère et des menaces, on nous aurait pris… puisqu'apparemment dans ce bas monde, il n'y a que la violence qui marche...

J’en aurais même appelé au président du comité… Mais il était déjà trop tard…

Bon…

On aurait plus eu que nos yeux pour pleurer… Parce qu’on est très gentil, on décidait de se la fermer… Tant pis pour les 260 km. + 8 euros aller retour + Le resto du midi… On l’avait, pour ainsi dire, dans l’os, à cause d’idiots qui n’avaient aucune empathie pour les joueurs… On décidait quand même d’attendre l’après-midi  pour faire l’annexe…

Je suais à ce moment beaucoup dans mon lit… Je soupçonnais avoir de la fièvre en fait !

Mais…

Mon cauchemar allait continuer !

J’apprenais que l’inscription à ce concours de kermesse était de…. 9 euros par personne ! Soit (je fais le calcul pour quelques idiots du comité)… 18 euros la doublette ! C’était du jamais vu !

Pourquoi une telle somme (ça commencerait à coûter cher la pétanque ! Autant se mettre au golf !) ? Car… On paierait, par joueur, 5 euros pour le régional + 4 euros pour le départemental (l’annexe) de l’après midi, dans lequel les perdants seraient automatiquement reversés !

Alors là…

J’aimerais savoir quel cerveau démoniaque, mais surtout totalement crétin, a pu pondre une ânerie pareille !

En effet si une poule finit à 4h30 de l’après midi, ça veut dire que le fameux annexe va devenir un semi nocturne… La gestion de reverser les équipes perdantes (alors qu’il y a des poules de 3 ou de 4) plus des inscriptions sur place va devenir une vraie usine à gaz… Surtout quand, à 10 réunis à la table, le QI cumulé ne dépasse pas les 200 ! Et en effet...

Bon…

On va voir !

Remarquez que pour les organiseurs, c’est tout bénef, puiqu’ils vont calculer leurs prix sur 5 euros par joueur… et les 4 euros en sus payés par la moitié des inscrits ? Ben… C’est dans leur poche !

On s’inscrit pour le super concours annexe départemental à 100 équipes !

J’ai l’expérience des gros concours à la table puisqu’avec mon partenaire du jour d’ailleurs, on était à l’organisation de feu le national de Mortagne sur Sèvre à 512 équipes… J’avais développé un petit programme informatique pour le tirage qui nous simplifiait bien la vie, et on était au maximum 4 personnes à la table pour gérer tous les concours… On n'a jamais eu de soucis... Faut dire que pour mettre des numéros dans des cases, faut pas sortir de Saint-Cyr non plus !

Dans mon rêve, je voyais par moment plus de 10 personnes à la table, plus un ordinateur… Ce n’est pas le tout d’avoir un ordinateur, il ne faut pas avoir de problème d’interface clavier/chaise ! (Je vous laisse réfléchir à ce qu’est un problème d’interface clavier/chaise)… 10 personnes pour un petit régional...
On n'a jamais vu des résultats de poule qui devaient être donnés à une des 3 "pré-table de marque" qui se trouvaient disséminés sur le terrain... La pré-table de marque annonçant ensuite le résultat à une tierce personne... Tierce personne annonçant le résultat à l'interface clavier/chaise.... L'interface clavier/chaise annonçant le tirage de la prochaine partie... Puis un noteur de partie qui affiche sur le tableau... Ca s'appelle le téléphone arabe de la petite boule !

Et là…

Quel bordel ! Mais vraiment… Quel bordel ! C’était insensé… A un moment, alors que le concours aurait dû battre son plein, il n’y avait quasiment plus personne à jouer sur les terrains… Quand on voulait annoncer un résultat on nous disait qu’il y avait « un petit problème », et qu’il fallait revenir plus tard… Ca devenait du grand n’importe quoi… C’était la panique… Je tirais 3 fois après les poules pour finalement prendre un blanc en 1/16ème… A un moment, je me suis dit qu’ils allaient devoir rembourser tout le monde et annuler le concours ! Je suis certain qu’ils y ont pensé… Ca rayait... Ca mettait du blanco... Ca devenait un véritable fiasco !

Pendant ce temps, je faisais la causette avec des personnes intelligentes (car il y en aussi) du comité… Elles me disaient qu’elles allaient démissionner, n’en pouvant plus de supporter l’incompétence, la bêtise et l’obstination de quelques membres de la « baronnerie »… On me disait que c’était quelqu’un comme moi qu'il faudrait au comité… J’expliquais que non ! Ca serait au dessus de mes forces d’une part, et je n’aurais pas le temps matériel d’autre part…

Malgré tout on passait les tours… J’étais en pleine paluche et on gagnait toutes nos parties facilement….

Arrivé en ¼ on apprend que nos adversaires avaient fait deux parties de plus que nous ! On avait eu un blanc, ça pouvait donc expliquer pour une partie… Mais deux !? Je soupçonne qu’ils ont du faire deux 1/16èmes ou alors, ils ont dû rejouer contre une de ces fameuses équipes redescendant du principal !?

Bref…

J’entendais le super délégué au micro, annoncer une partie… Il commençait à avoir du mal à articuler… C’était le milieu de l’après midi….

Après des parties expéditives et des plus de 2h30 d’attente, on arrivait en demi… Alors que, de l’autre côté, les 1/16èmes étaient seulement en train de se jouer, il était 21h. 30 !

Je me permettais, avec ironie, de dire à la table :
-         Beau concours !
-         Et encore, on a 40 équipes de moins que l’an dernier !

Je préférais, comme depuis le matin, en rire…

On prenait nos 21 euros (vi… après calcul, le club se mettait encore plus de 160 euros dans la poche) en se déclarant perdant de la demi pour enfin rentrer chez nous…

Et c’est là que je me suis réveillé ! Fatigué… Comme après une dure journée de pétanque ! Heureusement qu’une telle journée, dans la vraie vie… C’est impossible que ça se passe !

Evidement, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne seraient que pure coïncidence !

@++
Sougil - Singeur