Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

17.3.12

Une participation discrète... Mais réelle !

Quel succès !
Depuis la sortie de mon livre, il y a les compteurs (Je devrais dire les conteurs vue le thème de l'article !) de mon site qui explosent... Les filles commencent à m'envoyer des lettres d'amour... On me propose des contrats mirobolants d’entraîneurs... Des grands champions m'ont contacté pour jouer avec eux... Avec les ventes générées par mes écrits et les revenus de mon site, je pense à demander des conseils en gestion de patrimoine... Pour m'acheter, par exemple, un bâtiment de 8 appartements... Pourquoi 8 ? Parce que ça me fait penser à un devant de boules pardi...

Après tout, j'en connais aussi des mégalos, affabulateurs et totalement mythomanes sur le net... Je ne serais donc pas le premier !?? Non ???... Si ! Non !????

Bon... Pour redevenir sérieux (Ce que je suis toujours... Non ???... Si ! Non !????)

J'ai beaucoup de fidèles (Enfin... Je ne connais pas tout de leur vie intime) lecteurs... Pis, je reçois pas mal de mails ou de commentaires très sympathiques... Et c'est déjà très bien !
Bisounours en colère, Cyrrius, Domi, Fab, Janik, Jérémie, Laurent, P-P, Ralebol (Mais qui cela-t-il bien être ?)... Et tous les autres (Je ne peux pas citer tout le monde)... Merci de participer à mon petit blog !

Par exemple... Un fidèle (Non cité précédemment) m'a envoyé ce petit message :

______________________________________________________________________
Bonjour Gilles,
Ci-dessous un extrait (qui nous concerne directement) du dernier roman de Paul Fournel. L’humour est une denrée rare et précieuse.
Bonne réception, bon usage.
Amitiés boulistiques.
"Le gros titre du journal, posé sur le comptoir, parle d'inondations et de changement climatique. On y voit également la photo d'une paire de boulistes qui ont gagné un tournoi. Je me dis que je devrais jouer aux boules. C'est une activité rassurante parce que toujours recommencée et stimulante parce que toujours imprévisible. J'ai déjà le chapeau, il ne me manque que l'adresse."

Paul Fournel "La Liseuse" (éditions P.O.L, 2012)

Paul Fournel écrit des romans (Foraine, 1999) et des poèmes (Toi qui connais du monde, 1997), des livres pour les enfants (Les Aventures très douces de Timothée le rêveur, 1982) et des notes en forme de journal personnel (Poils de cairote, 2004), des nouvelles (Les Grosses Rêveuses, 1981 ; Les Athlètes dans leur tête, 1988, porté à la scène et interprété par André Dussolier en 2003) ou des essais (Besoin de vélo, 2004). C'est sa tonalité qui donne à l'œuvre son unité, et aussi l'ancrage dans les territoires de l'enfance : Saint-Étienne, les villages et les routes de la Haute-Loire sillonnés à vélo, la sonorité des guitares (Un rocker de trop, 1982) ou le monde des femmes.  (extrait de l'Encyclopedia Universalis)
______________________________________________________________________

Je ne connais pas cet auteur... Je connais, par contre, "The reader" ! Ce qui n'a rien à voir... Pas le livre ! Mais le film. Très bon film d'ailleurs, qui m'avait été conseillé par une personne de goût... En général, quand le film est bon, c'est que le livre l'est aussi...

Ce que je retiendrai surtout... C'est l'avant propos de mon "fidèle" : "L’humour est une denrée rare et précieuse."

Comme il a raison !

@++
Sougil - Perd la boule sans but...

Aucun commentaire: