Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

14.3.12

Paroles de David Le Dantec... Un garçon que j'aime bien...

Pour l'anecdote d'abord...

On s'était rencontré en 1/4 de finale du national de Saint-Nazaire... Et... à 12-12, le but avait "reculé" pour atterrir à 3 m.50 du cercle ! Il y a bien longtemps de cela... A l'époque, Je ne connaissais pas ce jeune joueur qu'était David Le Dantec... Mais il nous savait sorti une partie de fou... on avait finalement perdu à 12 avec ce coup du sort... Marc Olmos, qui lui, le connaissait bien, m'avait dit après la partie : 
- Il est fort hein...
Ce à quoi j'avais répondu...
- Punaise... Oui...
Beau souvenir quand même, surtout que le weekend d'avant on avait été au bout du National de Libourne (Avec Bideau - Quintais - Choupay - Loulon...), Et le weekend d'avant encore, au bout du national de Saint-Gilles Croix de vie... Je jouais à la pétanque depuis 2 ou 3 ans et surtout, avec le meilleur joueur du département... Autant dire que niveau argent de poche, j'avais été gâté cet été là !


Bon... En fait... Ce que je voulais avant tout, c'était citer l'article de Boulistenaute, sur lequel David Le Dantec parle du financement de la coupe de France :
"Financements :  Pas de financement particulier mais simplement des bénévoles (que je remercie ici) qui se démènent longueur d’années pour faire avancer la pétanque à Metz et en Moselle. Comme l’année dernière je profite de cet article pour « sensibiliser » nos instances fédérales sur la pérennité des clubs…En effet, il faut savoir que cette magnifique épreuve coûte très cher aux clubs… Le danger est de voir au fil des années des clubs « mourir » faute d’avoir pu « éponger » les dépenses. Je sais qu’il n’y a pas de solutions miracles… le partenariat privé pourrait être pour certains clubs une solution… encore faudrait-il que certains règlements évoluent de manière à permettre un retour sur investissement pour ces partenaires…"

Paroles d'une extrême justesse, d'un joueur de très haut niveau, qui a en plus oublié d'être idiot !

@++
Sougil - Le Sousou

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Le recours au partenariat privé est devenu obligatoire pour financer un projet sportif. Qui plus est, les fonds publics ne seront bientôt débloqués que dans le cadre d'un projet en cofinancement. Cela signifie pas de fond privé = pas de fond public.
Quant au retour sur investissement c'est principalement l'affaire du financeur et...du financé, la fédération n'a rien à voir là dedans. Les règlement sont "cadre", c'est aux clubs de s'adapter.
Il serait peut être temps, d'ailleurs, que la FFPJP mettent en place des formations pour ses présidents de club pour apprivoiser plus avant les contraintes et opportunités du mouvement sportif, parc qu'à la pétanque, on demeure au pays des "bisounours".
Janik

Bisounours en colère a dit…

Est-ce que t'as gagne une fois à La Chaume ??? Voilà qui importe vraiment !

Sougil a dit…

Ben oui... Le weekend dernier...
Et un B l'an dernier aussi...
Et d'autres fois aussi, mais il y a longtemps !

@++
Sougil - Le chômage bon