Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

26.5.14

« J’ai entendu dire que des joueurs de pétanque ont appris à jouer en lisant des livres ! »

Message de Leïla :

De Juillet 2013 à Mai 2014, dix mois…c’est presque une année ! Me voilà enfin à t’écrire :-) !
Que le temps passe vite. Que le temps est long. Selon où l’on se place !

Comme, selon où l’on se place, j’ai voulu optimiser le temps et j’ai obtenu un diplôme en Médiations Citoyennes. Je suis donc médiatrice Citoyenne.

Être diplômé en Médiations Citoyennes, cela a pour but d’être, « des médiateurs, qui sont susceptibles d’intervenir dans des situations nécessitant la création ou recréation de liens entre individus ou groupes, dans les différents domaines : social, culturel, éducatif et environnemental, dans le respect de la déontologie spécifique à la démarche de médiation. Le diplôme répond aux profondes transformations affectant la société européenne au cours des dernières décennies (urbanisation croissante, changements environnementaux, inégalités sociales et économiques, migrations interculturelles…), à l’origine de nombreux problèmes de « vivre ensemble », dans un contexte de réduction du rôle omnipotent des pouvoirs publics au profit de régulations accordant une plus large place aux acteurs locaux (collectivités locales, administrations déconcentrées, organismes consulaires, entreprises et associations d’insertion, associations à vocation socio-éducatives, culturelle, environnementale…). »

J’avoue, c’était difficile et prenant (émotionnellement !). Entre mes va et vient maison-hôpital, hôpital-maison, j’ai réussi ! Merci Carine :-)

Ensuite…Je ne sais pas pourquoi, un matin je me suis réveillée et je me suis dite « Je vais présenter ma candidature » ! Non ! Pas pour être candidate dans une quelconques élections politiques J ! Mais, pour faire parti du Comité Départemental de mon secteur.

Ma candidature a été acceptée. J’ai été élue (avec d’autres)…et l’aventure continua !
J’ai présenté l’examen d’arbitre. Je l’ai réussi. Merci A.

Je suis devenue Madame l’arbitre ! Maintenant, sur un terrain en tant que joueur, cela change ! Non pas qu’avant l’attitude était différente, mais quand tu connais le règlement, le regard change ainsi que le jeu ! Ce n’est pas toujours facile, il y a toujours des doutes, des oublis et quand cela arrive, tu es scruté, commenté voir analysé mais (presque) jamais dans la sympathie ou le respect ! Voir dans les deux !

L’avantage d’être dans un comité et en plus d’être arbitre, c’est que tu as les informations de ton comité et de ta fédération, d’autres comités et d’autres fédérations, que tu rencontres d’autres personnes et que tu découvres d’autres personnalités en dehors des terrains.

Une fois que tu as découvert et appris certaines choses, tu te dis « mais pourquoi dans ton club, je ne retrouve pas les informations qui sont diffusées par les comités ou les fédérations ! ». Réponses : Mystère et boule de gomme !

Bref !...

« J’ai entendu dire que des joueurs de pétanque ont appris à jouer en lisant des livres ! »…Voilà, comment un jour un joueur m’a interpellé ! « Ben ! Oui ! Je sais ! Moi, la première. Pourquoi ? Cela te dérange ! » Voilà, ce que je lui ai répondu !

Je n’ai pas beaucoup joué en ce début de saison ! Mes petites participations aux concours ne m’ont pas permises d’être satisfaite ! Mais….J’ai participé aux qualificatifs : Départemental triplettes féminines et nous sommes arrivées en 1/8 ! Mazette ! Jouer sur le carré d’honneur :-)


…Nous n’y sommes pas restées longtemps ! Néanmoins c’était une belle expérience ! Pour me concentrer j’ai parcouru et lu tes différents articles à défaut de relire ton ouvrage, car je l’ai prêté et on me l’a égaré (cette interférence néfaste à ma concentration, je ne l’ai su qu’après les qualifs !) Une prof de français me disait souvent « on, c’est un con » ! Je vais plutôt dire « on, a la tête en l’air » ! Bref ! Mes petites lectures ont servi…Si, si ! Je t’assure !

Et pour finir, je suis entrain de lire « Pétanque quand tu nous tiens ! Je ne veux pas faire de « mimétisme », mais comme dit un transmetteur de savoir et de mémoire « toutes les publications sur la pétanque devraient être achetées et lues ! » !

Pétanquement Vôtre.

Leïla

Aucun commentaire: