Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

3.11.13

Une page dédiée à Kaisen

Vous trouverez une nouvelle page sur mon site : Kaisen - Bouddhiste et Bouliste.

J'ai déjà plusieurs fois parlé de l'homme et de cet article sans jamais en faire de copier/coller... Mais, après l'avoir de nouveau relu ce matin, je me suis rendu compte combien je rejoins sa philosophie et peut-être combien il m'a influencé, que ce soit à la pétanque ou dans ma "vraie" vie !

Dans ces lignes de Kaisen, on retrouvera énormément de sujets que j'aie déjà abordé... Est-ce mon inconscient ou juste le fait que je suis totalement en phase avec ses opinions ? Je crois plutôt que c'est la deuxième solution ! Par exemple on retrouve le thème de la vision : 
"Je pense, et je l'ai expérimenté autant par la Voie du sabre que de la boule, que pour un débutant de trois à cinq années de pratique, viser la boule ou le cochonnet devrait se faire par une concentration exclusive sur l'objet du tir ou du pointage.
Mais pour quelqu'un d'avancé, son regard, son esprit, devrait se poser naturellement devant lui, dans un espace ouvert. 
Il devrait tirer ou pointer inconsciemment, car, encore une fois, il n'y a pas que la volonté du conscient qui existe.
Il y a derrière l'invisible : le visible."

En commentaires, certains n'étaient pas vraiment d'accord avec moi et mentionnaient qu'il valait mieux fixer un point précis où moi je préférais avoir une vision plus "périphérique", comme Kaisen l'explique...

Je vous invite donc à lire et/ou à relire ce remarquable article et bien sûr, si vous en voulez encore plus, de vous procurer le livre qu'a écrit ce saint homme !

@++
Sougil - A la page

3 commentaires:

Bernard BEYER a dit…

Bonjour Soussou, c'est toujours avec attention que je regarde ton joli site... J'aime ta façon de relancer le débat et en conséquence de faire avancer les choses.... A Propos de Kaisen, ce que tu en rapportes est tout à fait intéressant. Cet état qui est décrit s'inscrit dans un temps postérieur à la concentration. Il lui appartient d'ailleurs peut être mais ce qui est sur c'est qu'il se situe en amont de la démarche. Sur le haut de la vague... C'est pourquoi dans mes écrits j'essaie de poser ma réflexion sur le temps consacré à la concentration. C'est un arrêt sur image si tu préfères. L'espace ouvert dans lequel quelqu'un d'avancé doit pouvoir se retrouver pour agir vient après cette faculté de se concentrer. L'avant, l'aval, le creux de la vague, c'est le stade plus basique que je décris sur mon site qui consiste à créer un espace mental permettant la concentration... A bientôt et de bonnes fêtes à toi.... Navigateur (navigationapetanque.blogspot.fr)

Bernard BEYER a dit…

Bernard BEYER

Bernard BEYER a dit…

Bernard