Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

20.4.12

Le choix dans la date :

(Vi... C'est ma contrepèterie favorite !)

Si on ne joue pas pour se faire plaisir, à quoi bon jouer ? (Ce qui n'a rien à voir avec ma contrepèterie de titre !). C'est sûrement pour ça que, pour moi en tous cas , quand le temps n'y est pas, je joue mal, car, je n'arrive pas à être dans le véritable plaisir ! Bien sur, je joue pour faire des résultats... Bien sur, du moment que je suis engagé dans un concours je fais de mon mieux... Bien sur, si je parvenais à remporter un championnat sous la neige, je serais heureux ! Mais... Le problème... Je préférerais parfois, quand le temps n'y est pas, être ailleurs !

C'est pour ça que j'affirme que les championnats commencent trop tôt ! S'il fait mauvais, ce qui est véritablement le cas cette année, en ce qui me concerne, ce n'est pas plaisant de jouer... On a eu, pour nos championnats, qu'une seule journée de beau... (Hors-mis le TAT mais je n'étais pas qualifié)... Pas facile de jouer à la pétanque sous la grêle ou avec des rafales de 80 km/h...).

On joue pour s'amuser ! (Et oui, Mesdames les arbitres...).

Il faut réformer ces dates ! On a plus de chance d'avoir beau temps en Mai, Juin ou Septembre (comme c'était le cas pour notre championnat TAT dans le temps), qu'en février et mars ! Ou alors... Il faut faire des championnats en salle !



@++
Sougil - Contre un temps pourri

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir
Cette météo, c'est...la faute à pas de chance. On est tout de même au printemps.
Si les championnats avaient eu lieu plus tôt encore, lors des 2 ou 3 semaines de mars où il a fait 20°, le sujet de leur mauvais placement dans le calendrier n'auraient pas eu lieu d'être...comme quoi...
En attendant, les joueurs qui sont au bout de ces championnats ne sont pas non plus là pas erreur.
C'est aussi ce supplément d'âme et de motivation qui au final fait la différence. Moralité...
Janik

fab a dit…

Bien d'accord avec Janik...seul les plus motivés,qui sont souvent "à la bonne" du samedi, iront qu'il gêle ou qu'il flotte.

@+

P- P : petit prince qui a lu a dit…

j'abonde dans le sens à Janik.

P- P : petit prince qui a lu a dit…

si tu avais fait un article sur les championnats du monde et la mise en oeuvre des terrains qui comporte une nette préférence pour le jeu des français, j'aurai écrit ceci et en plus tu me l'aurais publié, comme quoi tout le monde n'aime pas les contracditions léchées.

il en va de même avec le foot: hauteur du gazon, arrossage abusif et même mauvais entretien de l'espace de jeu afin de ne pas priilégié la technique.
on peut aussi parler du tennis avec la Coupe Davis avec le choix de la surface (terre battue pour les français) et et une mise à dispostion des installations une semaine avant la compétition avec pour exemple Monte Carlo et la défaite contre les ricains.

les exemples et contre exemples sont légions suivant l'oeil d'où la larme coule.
mais comme toute envie, il faut bien un papier.

Anonyme a dit…

bonjour,
idem dans le Nord.Pluie et grêle mais comme les autres intervenants je dirais que l'on retrouve toujours les mêmes en haut de tableau.

Je serai plus remonté au sujet de la multitude de compètitions,(département,ligue ,promotion etc)...

Enfin,c'est vrai aussi qu'il toujours bien plus agréable de jouer sous un soleil radieux à l'ombre des platanes

marcocol

Laurent a dit…

A Tana fait presque toujours bo!