Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

19.11.11

Les principes :


Qu'on ne s'y trompe pas, ma passion, ce n'est pas internet ! Non ! Ma passion c'est la pétanque ! Aux questions de Janik, en plus de la réponse humoristique que je lui ai faite, je répondrais : Ben qu'est ce que tu crois que je fais Janik ! Autant mon sport (loisir), que mes idées, que mon honneur, que mes proches, je les défends et j'en suis fier !


Ce qui ne m'empêchera pas, pour autant, de respecter tous mes interlocuteurs, même s'ils ne sont pas d'accord avec moi ! C'est dans la diversité et la confrontation d'idées qu'on grandit et qu'on évolue.

Ma passion ce n'est pas internet ! Je préfère mille fois qu'on me félicite sur un terrain de boules (Pour mon attitude et mon jeu), que pour mon site internet...

Je préfère discuter réellement avec les membres de mon club et/ou les joueurs que je côtoie sur les terrains, que refaire le monde avec des internautes virtuels, dont on ne sait pas vraiment qui ils sont, ce qu'ils pensent vraiment et ce qu'ils sont capables de faire.

On me demanderait de faire un choix entre arrêter mon site ou arrêter la pétanque, sans l'ombre de la moindre petite hésitation, je continue les boules, et j'essaye d'atteindre mon but : Aller aux championnats de France !

Je viens de faire trois parties de ping pong avec un de mes fils ! Il y jouait à l'école et a commencé ce sport en club cette année. Ca lui plait ! Depuis cet été, on avait peut-être fait 60 ou 80 ou peut-être 100 parties... Et je les avais toutes gagnées ! (Je ne suis pourtant pas un cador hein... Mais, mon fils a 11 ans, des petits bras, et quand je luis faisais droite/gauche, il ne suivait pas !).  Je ne suis pas du genre à faire exprès de perdre pour encourager ! La vie ce n'est qu'une succession de parties de ping pong : On fait passer la balle, puis on attend la suivante. Et bien ce matin, il m'a mis trois branlées ! Il a rudement progressé, il a été fier, pour la première fois, de gagner son papa... C'est ma vraie vie ça ! Celle d'un père de trois enfants, qui les aime, qui aime sa compagne et qui prend son pieds à chaque fois qu'il va jouer à la pétanque parce qu'il adore ça...

Je suis plutôt du genre rancunier, dans la vraie vie... Même très... Mais, je suis aussi du genre empathique... Alors, là, j'ai envie de pardonner... Et j'aimerais que ce pardon soit envoyé à tous ceux qui ont "trinqué"... Et qu'ils l'acceptent aussi... Pas la peine d'en rajouter : J'aime pas faire du mal.

Pis... Comme le dirait un grand sage : "Tout ça n'est pas bien grave..." Et les sages, les vrais, il faut toujours les écouter... Je ne dis pas "ma vérité", j'essaye déjà, dans ce monde pas facile, d'être... Etre honnête, être respectueux, être un bon père, être juste, être patient, être intègre et le plus important... Etre bon à la pétanque !

On n'est pas dimanche, mais j'ai quand même fait mon sermon ! 


@++
Sougil - Pas donneur (De leçons)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi,j'aime bien ce sermon.Il crache la sincèrité...
J'aime bien ce sermon qui se ressemble à un cri,une onde mystèrieuse qui va toujours du coeur à la gorge.
Loin des démonstrations froides et académiques,il te grandit et grandit le lecteur.

Sougil,l'essentiel rien que l'essentiel...
Le reste est dérisoire et se partage entre les exercices de style et les articles un peu racoleurs...

Marcocol

SCRIBE a dit…

Ah ! Marcocol,
il m'a plagié à l'envers,hihihi, chacun son tour, en inversant les termes d'une formule que je ne me lasse pas de répéter, à savoir que le gros souci du monde actuel ( de ceux qui le constituent, bien sur) c'est de privilégier le dérisoire au détriment de l'essentiel : nous sommes dans une société de frime permanente où trop de gens s'escriment à se faire passer, par le biais de toutes sortes d'artifices, non pas pour ce qu'ils sont, mais pour ce qu'ils auraient aimé être... Souvent en lorgnant avec envie sur les modèles surfaits qui nous sont imposés par la dictature du matraquage publicitaire !

Anonyme a dit…

C'est vrai scribe que tu me l'as dit récemment.Mais je me suis amusé à taper le mot essentiel dans recherche dans mon blog.
c'est fou le nombres d'articles où les mots essentiel ou essentiellement reviennent.Bizarre!

Peut être un âge certain qui m'oblige à ne pas m'emcombrer de futilités.

En définitive,je me dis qu'en analysant nos articles,on pourrait en déduire et même peut être en dessiner le cadre de vie de l'auteur.

Marcocol

Sougil a dit…

Et bien, avant même avoir lu ton dernier commentaire Scribe, je crois que j'y ai répondu par mon dernier article...

Et je suis d'accord avec toi ! L'important, ce n'est pas de paraître, l'important c'est d'être... Ou toi tu dis "le gros souci du monde actuel ( de ceux qui le constituent, bien sur) c'est de privilégier le dérisoire au détriment de l'essentiel"... Et Comme tu as raison ! Je te rejoins parfaitement

Sougil a dit…

Marcocol : Je suis toujours sincère... N'en déplaise parfois à certains (comme le dit la formule)... C'est dans la sincérité qu'on est soi-même, non ?

@++
Sougil - Saint suaire (<- Woooo ! C'est qu'un jeu de mot de mot hein !)