Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

19.5.11

Ah... La belle saison!


Bon ben là, on y est en plein dedans. C’est chaud, ensoleillé, fleuri et gazouillant. Ça pue l’hormone reproductrice à tout va. Les jours allongent et les jupes raccourcissent, les sexes féminins auraient-ils besoin d’une cure de luminothérapie ? Les barbeucs commencent à éclore. (Il a fallu que ma chère et tendre balance le notre ! Quelle maladie de tout balancer comme ça !). Les blousons ont laissé place aux vestes légères. C’est le printemps. La saison des amours. La belle période. La période des belles. Et ça fait du bien ! J’ai pu (enfin) commencer à emmerder mes voisins à jouer de la gratte dans le jardin. Ben quoi ? Ils m’emmerdent bien avec leur tondeuse eux ! Moi, je suis cigale, eux, fourmis, mais je touche un salaire, alors je ne vais pas m’abêtir à pousser un moteur Honda qui actionne l’hélice rotative trois positions et qui fait un potin d’enfer ! Non ! Moi, je fais du Mi, du La, du Ré en poussant la chansonnette trois octaves, pendant qu’eux, ils tondent. Pour quoi faire d’ailleurs ? Puisque ça repoussera ! Bon… J’ai aussi ma chère et tendre qui s’en occupe, ça aide ! Faut juste que je me luxe (Le mal des riches…) l’épaule pour lui démarrer l’engin, et après, elle s’occupe du reste, et ça me va bien ! De toute façon, je suis allergique. Non ! Pas à la tondeuse ! Non pas à ma chère et tendre ! A la nature. Rhume des foins. C’est encore plus pénible que la tondeuse des voisins…

Et vous ? Qu’est-ce que vous faites encore sur mon blog ? Vous n'avez pas de pelouse ?  Pas d’hormones à assouvir ? Toi, admiratrice bouliste (Excuse moi, homme majoritaire…), il n’y a pas un mec sur lequel tu pourrais assouvir tes besoins primaires ? Non ? Tu préfères que je te fasse l’humour, à défaut d’autre chose ? Oui ? Humer ton âme, voir tes moues lorsque tu doutes. De l’humour, même lourd, alors qu’un léger amour, c’est tellement plus agréable ! Rire, jouir de la vie. Vivre, oui. Juste vivre. De bons moments. Des instants. Sans entendus, sans dessous, sans cachoteries, sans cochonneries, sans caresses, espoirs et malhonnêteté. Faisons l’humour. A s’en rendre fou ! Faisons-nous plaisir. Faisons-nous rire. Fêtons nos bonheurs. A la bonne heure de l’humour ! Point d’actualité pour l’amour. L’amour au rencard ! Des rencards juste pour l’humour. Ah… L’humour… Toujours l’humour… Charnelle comédie sur nos écrans... Surtout en ce moment ! Tout s’enchaine dans mes mots. Ca zappe ! Telles les commandes qui tombent des magasins d’humour. Les chaines de magasins ne fournissent plus. Elles sont saturées. Allez, ce petit message a assez duré… C’est le printemps. Il annonce un bel été et j’ai l’humeur enjouée, alors autant en jouer !

@++
Sougil – Cessons des humours... Saison des boules sorties... Il vaut toujours mieux rire que se quereller...

Aucun commentaire: