Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

18.12.16

Ma réponse à situation de jeu

Un petit rappel de la situation...

Bon ben là... C'est pas bien compliqué !

Tactiquement, soit on tire... Soit on pointe...

Donc...

Rien de compliqué !

J'arrête là mon article ?

...

Ben non !

Car... Si j'ai exposé cette situation de jeu, c'est qu'il y a une raison... Qui n'est, en fait, pas tactique !

Sur Facebook, Micka Sculfort (On sent que Sculfort est profond dans sa réflexion - Fallait que je la refasse sur mon site ! :-D ) a trouvé la clé de cette situation de jeu : le milieu !

J'ai bien aimé la réponse :
- On fait tirer le milieu d'abord et s'il frappe, le tireur se retrouve avec un tir à 3, 4 ou 5 au carreau... S'il manque, le tireur pointe...

Oui... Mais c'est aussi au milieu de jouer les "grosses" boules ! C'est son rôle !

En l’occurrence, je jouais milieu dans cette partie... Et... Je suis un petit joueur ! Même si je restais sur un 3 sur 4 dont un carreau, avec un tir important pour 3 sur la deuxième mène, je n'étais pas au top (j'étais sortie en doublette après un 1 sur 5, sur mes 5 derniers tirs, même si avant ma moyenne était bonne), je l'avoue... Mes partenaires (le tireur était chaud comme la braise) m'ont dit : on tire ! Pour cadrer sur 2,50 m. il fallait vraiment bien tirer par contre : le terrain n'était pas évident... Sur le papier, évidemment, c'est facile : 2 carreaux on en fait 5 ! Sur le papier... C'est toujours facile !

Et il y a le sacro saint principe : c'est la majorité, dans une triplette, qui l'emporte...

Et bien moi, je dis non ! Le pointeur n'avait plus de boules... Certes il pouvait donner son avis, mais, ce n'est pas lui qui se serait retrouvé avec un "gros" tir...

Dans ce cas, à mon avis, c'est au milieu de décider ! Et même... Si le tireur veut tirer, c'est quand même au milieu de décider... Ou alors, si le tireur est bon au point, je suis assez d'accord de faire tirer le milieu en premier, si ce dernier n'est pas trop chaud... Ce qui était le cas... Mais, notre tireur ne manquait pas (il fera le mile dans la partie) : il fallait le laisser dans sa bonne dynamique ! En lui mettant une pression (s'il manquait la grosse mène) ça aurait pu lui casser le moral... Il ne le fallait pas !

A 4-3, c'est important d'essayer de passer la première phase de partie... C'est à dire atteindre 7 ! Vous avez forcément déjà entendu les dictons :
Mieux vaut sardine sur le pain que grive qui vole. (Très bouliste celle-là).
Un vaut mieux que deux tu l'auras.
La gourmandise est un vilain défaut.

Contre l'avis de mes deux partenaires et en disant : c'est moi le milieu, c'est moi qui décide (je suis en véritable dictateur dans le jeu :-D ), j'ai dit : on pointe ! Il y a 1 m. de jeu, on peut en faire 3 !

J'ai mis le mien, notre tireur n'a pas mis le sien (c'était moins grave que de manquer un tir)... Mais... Parce qu'il n'y croyait pas ! :-D Résultat, on en a fait 2... Ce qui vaut mieux que 3,4 ou 5 tu l'auras !

@++
Sougil - Dictonteur

6 commentaires:

Bisounours en colère a dit…

Mouais...
Pas convaincu du tout !

Ton tireur, par définition, a envie de tirer ! Donc tu le laisses tirer la première. Il n'attend que ca de canarder !

Si il réussit, le milieu a un tir à réaliser qui peut valoir 3 voire 4 ou 5 points. Ce sont les boules que tout joueur aime normalement jouer.

Si le milieu pointe alors cela condamne le tireur a pointé aussi... Pas forcément le plus judicieux quand tu as un tireur en pleine bourre.

En refusant le tir, tu dis implicitement à ton tireur que tu n'as pas confiance en lui... ou alors tu laisses sous-entendre à tes partenaires et à tes adversaires que tu ne te sens pas trop de tirer !

Bref... Si j'avais été ton tireur et que j'étais chaud, j'aurais insisté pour tirer la première tout en te disant de facon narquoise : "tu pourras toujours pointer après si tu veux"...

NB : Je ne pense pas que Quintais ou Fazzino aient pointé dans ce genre de situation !!!

Bisounours en colère a dit…

Pas étonnant que ton tireur n'ait pas rajouté.
Franchement, ca m'aurait bien gavé de choisir de pointer là-dessus.
Ton tireur, en pointant, ne pensait qu'à la bonne grosse mène de tir qui venait de vous échapper !
Si tu perds la partie à 12, attends toi à entendre parler du pays (de la Vendée en particulier)... surtout que tu joues contre l'avis de tes deux partenaires !!!

Souef Gilles a dit…

Pas certain non plus que Quintais ou Fazzino auraient tiré ! Faudrait leur demander ! :-D

Ton argument de perdre à 12... Si on en avait fait qu'un point sur la mène, on se serait rappelé cette situation en se disant : si on avait juste rajouté 1 ou 2 points, on aurait gagné...

Pour capitaliser, il faut faire des carreaux ! Vraiment les 3 points à l'ajout étaient faciles : le tireur a mal pointé (i l'a d'ailleurs reconnu)... Pour 1 de plus on tirait ! Mais là, le ratio point supplémentaire/risque n'était pas assez élevé...

@++
Sougil - Rat sionniste

laurent a dit…

J'avais donc vu juste , pointer et assurer au moins deux points

chris JP a dit…

Pas convaincu non plus, c'est petit comme vision...
Les risques (mais y en a t'il vraiment sur cette situation?) se prennent en début de partie...
Rien de mal a être audacieux sur cette mene...

Souef Gilles a dit…

Je ne dis pas le contraire Chris JP !

Je dis juste que j'ai choisi, en tant que milieu, avec ma forme du moment...

@++
Sougil - Sans godasses