Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

29.12.14

Tactique en tête à tête

S’il y a un type de partie qui sort vraiment de l’ordinaire à la pétanque, celui qui demande un mental au dessus de la moyenne, un jeu complet, un calme à toute épreuve, un esprit de décision et une capacité à bluffer (ça rejoint parfois le poker !) : C’est le tête à tête.

Personnellement, j’aime beaucoup (Suis même champion de département cette année)… Peut-être (certainement ?) car je suis plutôt du genre déterminé (pour ne pas dire têtu), sauvage, timide et solitaire... En tous cas le jeu en tête à tête (trop peu organisé en concours !), n’est certes pas facile, mais offre des options tactiques intéressantes (à condition que le terrain soit un tant soit peu sélectif…). J’ai dit qu’il fallait être complet, mais un pointeur pur peut parfaitement s’en sortir en jouant des «refentes ». Certes, être tireur peut aider… Mais ne pas savoir BIEN pointer, en tête à tête, peut rendre les parties désastreuses pour des joueurs, sur le papier, plus fort.

Y-a-t-il une bonne tactique en tête à tête ?
Oui ! Jouer sur ses forces :
-         Le pointeur axera son jeu sur le point
-         Le tireur, sur le tir
-         Le complet sur les deux !
Il est difficile de faire plus basique comme stratégie !

Mais, et c’est ce qui est plaisant en tête à tête, ce n’est pas tant la tactique que le psychique : On voit bien souvent le cas suivant : La partie commence… Les deux joueurs prennent leur temps et s’appliquent, jusqu’au moment ou un joueur creuse l’écart et là son adversaire balance ! On ne voit jamais (ou quasiment jamais) ça dans les parties en équipe. En tête à tête, c’est très fréquent ! J’en conclus que la première règle, après jouer sur ses forces, est (pour reprendre une expression footballistique) de ne rien lâcher ! Jamais !

Il faut, à tout instant, montrer votre détermination à votre adversaire, avoir une attitude de gagnant ! Tête haute, gestes déterminés et paroles de gagneur : « Allez ! », « Oui ! »…


Par contre, on aime le tête à tête ou on n’aime pas ! Car il est vrai que c'est particulier...

J’ai parlé du côté psychologique, de ce type de parties et me souviens d’une anecdote qui s’est déroulé il y a plusieurs années. Je jouais en ¼ de finale du championnat départemental contre un excellent joueur, j’étais jeune et jouais sur ma force : Le tir ! Depuis le championnat de district (que j'avais gagné), ma tactique était simple : Je pointais une fois et tirais deux et jouais à 100 à l’heure ! J’étais mené  2-6 mais venais d’en faire 1. Sur la mène suivante, je pointe et fais un point batard. Il pointe et regagne sans faire un très beau point. Je tire et manque. Je retire et fais carreau. Je me retrouve avec deux points batards. Lui a deux boules en main. Il a pointé deux fois et a perdu deux fois le point m’en laissant deux. Pas (si) grave… Sauf qu’il est devenu rouge écarlate ! Et là j’ai compris que j’allais gagner ! Ca m’a boosté (Je ne l’ai plus lâché et n'ai quasiment plus perdu une boule) et lui a moins bien joué. Je l’ai gagné à 7 !

S’il y a bien un type de partie ou on se doit d’examiner l’adversaire, c’est le tête à tête !

@++
Sougil – Plaisir solitaire

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Le TaT c'est le pied...t'es seul avec tes boules et comme tu dis,la psychologie est aussi importante que la technique.Vraiment dommage qu'il n'y est pas plus de concours.

@+
fab

olivier lemoine a dit…

j'aime pô le tête a tête.... ça rend sourd !

Laurent a dit…

tu vois Gilles, c'est rigolo, en jeunes j'ai gagné à chaque fois les titres départementaux doublettes, triplettes et ben en tête à tête, je n'en ai pas fait beaucoup, mais je ne suis pas sortis des poules.... et j'ai perdu contre des joueurs que j'avais banané en équipe. C'était à chaque fois sur des stabilisés et je me faisais bouffé au point, difficile de faire des carreaux, au bout d'un moment je m'énervais je lâchais la marque en me disant que la mène d'après j'en arrêterait 3, et puis rien du tout 2 belles frappes et encore un trou u une chique et tu marques pas.... Bref, je l'apprécie beaucoup plus maintenant et je pense être beaucoup plus fort car je tire à l'économie et je m'applique d'avantage au point qu'avant ! Encore une fois bravo pour ton titre de TAT !