Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

4.10.14

La dimension physique

Ca y est... Je me prends pour le Einstein de la pétanque !...

Bon... Ce titre pour parler d'un aspect très négligé, et pourtant très important : La condition physique.

Je passe, en ce moment, une période où physiquement je n'y suis pas du tout : Petits problèmes de santé... Rien de grave, mais, pour essayer de bien jouer à la pétanque, c'est réellement handicapant. Si physiquement, on n'est pas au top, tant techniquement que mentalement, on ne peut pas être bien non plus ! Tant de critères sont importants pour bien pratiquer, qu'on ne peut en sous estimer aucun...

Avez-vous déjà joué en étant malade ou avec une douleur ou extrêmement fatigué ?

Certes... Pour la fatigue, parfois, ça peut ne pas trop "gêner"... En fait, je dirais que ça dépend du type de fatigue ! Quand elle est "boulistique", qu'on a déjà fait pas mal de parties par exemple, mais qu'on est lancé et totalement libéré mentalement, elle peut ne pas trop vous perturber. Mais quand cette fatigue est différente, chronique, que vous n'avez plus de jus, que votre corps a tendance à dire "stop"... Là, vous allez avoir du mal !

En fait...

Si vous êtes d'accord avec ce que je viens d'écrire, ce dont je ne doute pas, vous serez obligé d'affirmer que la pétanque est un véritable sport... Non ?

@++
Sougil - Pas de traque

2 commentaires:

Bouille a dit…

Il m'arrive de bosser la nuit, ce qui entraine fatalement une fatigue supérieure dans la journée qui suit, et bien je suis pas bon.
Combien de fois je ne suis pas allé jouer en sachant que j'étais crevé et en sachant que j'allais faire "du caca"...
Pour ta dernière phrase, eh be...vaste débat...tout dépend comment tu définis le sport.
Je dirais que la pétanque est une pratique qui demande une dépense énergétique et mentale...

Lezezze a dit…

Salut Sougil,

tout à fait d'accord avec toi, j'ai joué depuis ce printemps plié en deux par une sciatique due à une hernie discale et ça a été une cata. J'ai insisté parce que ça me faisait oublier des soucis disons plus embêtants. Depuis le retour du beau temps fin août et que tout est rentré dans l'ordre, physiquement et mentalement, j'ai retrouvé mon jeu. Pour autant, je ne dirais pas que la pétanque est un sport, dans la mesure où il n'y a pas de véritables procédures de hiérarchisation : la compétition est ouverte à tous, la forme physique n'est nécessaire que pour prendre du plaisir et avancer dans le concours, un mauvais peut continuer à exister sans chercher à progresser techniquement ou mentalement. Je comparerais cette activité au cyclotourisme, qui n'est pas un sport, mais comporte cependant un "haut niveau", dit cyclo-sportif, avec classement et niveaux de performance minimal pour participer, un peu comme le haut niveau à pétanque (PPF, Masters, etc.). Mais je ne me battrais pas sur la qualification ou non de sport.