Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

4.12.11

Vidéo finale championnat de France 2008 triplettes - Mène 12 :

Mène 12 :



Mon avis :

L’équipe Quintais joue long.
Quintais met un point à 30 derrière.
Bouamar pointe à 80 de côté.
Sarrio tire et manque…
Bouamar embouchonne presque. Bien joué !
Suchaud frappe et heureux (Ils ont quand même fort avantage de boules)… Le but ne sort pas pour 20 cm ! Et il se fait chambrer gentiment par ses partenaires… Pour une fois qu’il ne chique pas !
Vinson s’arrête juste avant la ligne ! 50 de côté.
Suchaud tombe un bon mètre devant et frôle seulement la boule.
Quintais joue mal ! Pour une fois ! Il reste court et touche même une boule devant !
Lacroix joue parfaitement et fait un devant de boules… Alors certes, bien joué (par rapport à Quintais), mais pour le gagner là… Il faut quand avoir un peu de chance !
Vinson le perd juste court. Il n’avait pas le droit de sortir ! Bien joué quand même…
Sarrio passe au travers de sa dernière…
Et La croix rajoute parfaitement ! Très bien joué là…

Encore une mène ou l'équipe Quintais est heureuse... Rappelez-vous cette mène, là, le but était sorti... Et le devant de boule de Lacroix a été primordial... L'équipe Quintais "prend le maillot".

Scrore :
Equipe Quintais : 10 - Equipe Sarrio : 9

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Difficile de parler de chance quand c'est Lacroix qui joue ...
Laupic

Sougil a dit…

Ah mais Laupic... Quelque soit le joueur, quand à 5 cm près sur un jeu de plus de 12 m. on arrive plutôt devant la boule que derrière... C'est quand même chanceux ! Non ? Je suis certain qu'on le lui demanderait à lui (A Lacroix je veux dire), il dirait pareil...

Certes, avant tout, il faut déjà bien jouer... C'est vrai. Mais quand même !

@++
Sougil - Lu coeur

Bisounours en colère a dit…

Il n'empêche... sur les deux dernières mènes, c'est trois points pour l'équipe Quintais : trois points de Lacroix gagnés dans des conditions peu évidentes. Sur le coup, c'est clairement lui qui fait la différence.

Sougil a dit…

Que Lacroix soit un grand joueur (peut-être un des meilleurs du monde), ça ne fait pas de doute... Je ne dis surtout pas le contraire !

Par contre, quand ça se met bien, ça se met bien... Car sur les deux devants de boules, j'estime qu'il faut quand même de la réussite, ou de la chance, car pour moi, c'est le même chose...

Et Claude, je trouve que tu fais un drôle de raccourci entre la forme de Suchaud et le contrôle anti-dopage...

Et... Tu ne dis pas rien, puisque tu dis ça ! :-)

Ou alors, tu sais des trucs que moi (et sûrement d'autres) ne savons pas... Bref... Je ne suis pas d'accord avec toi ! tous les joueurs peuvent être en méforme... Les Suchaud comme les autres. Pour autant, il ne fait une si mauvaise finale, même s'il bricole plus qu'à l'accoutumé...

@++
Sougil - Craie double

Bisounours en colère a dit…

Je suis un bisounours à la pétanque, certes. Ne participant pas à des concours (à part de tous petits concours locaux), je ne sais pas trop quel sorte de dopage il pourrait y avoir à la pétanque. Donc merci d'éclairer ma lanterne.

Votre bisounours préféré.

claude B a dit…

bisounours,

Je vois que tu fais l'innocent , mais je suis sûr que tu connais la réponse!
Je joue cependant le jeu!!!

Comme dans tous les sports d'adresse, tir à l'arc, tir à la carabine, au pistolet, les bétabloquants sont incontournables si on veut artificiellement vaincre le stress,et ainsi optimiser ses performances (en 2008 aux JO de Pékin deux archers Sud-Coréens ont été déchus de leurs médailles d'argent et de bronze pour prise de bétabloquants)
Ainsi on peut évoluer au très haut niveau en toute quiétude si l'adresse est là, ou on peut rivaliser contre plus fort que soi si l'adversaire est cleen et ne jugule pas au mieux son stress!
Ceci est un secret de polichinelle, bien sûr comme dans d'autres sports c'est l'omerta et celui qui dénoncera la pétanque gangrénée par ces produits illicites avec des preuves irréfutables sera mis au pilori et villipendé pour avoir craché dans la soupe!(tous ceux qui dénoncent dans les autres sports sont assimilés à des traîtres alors qu'ils défendent l'éthique sportive)
La parade facile il suffit de trouver un médecin complaisant qui fera un certificat médical disant que le joueur a des problèmes cardiaques, et le tour est joué, comme les coureurs cyclistes qui prennent des produits interdits mais licites car le médecin disent qu'ils souffrent d'asthme ( à un moment donné 80% des participants du tour de France souffraient d'asthme, bizarre, vous avez dit bizarre!!!)
Moi-même j'ai pratiqué au haut niveau, on m'a proposé ces saloperies, j'ai refusé, je m'en porte pas plus mal, je suis champion de mon quartier, mais au moins je ne risque pas de mourir d'effets secondaires et j'ai la conscience tranquille!
Voilà Bisounours j'en dirais pas plus (alors que là je dis qu'une infime partie de ce j'ai vu et vécu), sinon je serais menacé de diffamation, et certains n'y manqueront pas , sachant que la FFPJP perd de nombreux licenciés et que les jeunes ne sont pas attirés par cette discipline, imagine si venait à éclater qu'il y a du dopage à la pétanque!

Bisounours en colère a dit…

Claude,

merci d'avoir éclairé ma lanterne. Comme écrit précédemment, je ne fais pas de compétition (si ce n'est de rares tous petits concours où jamais de "bons" joueurs n'y ont mis les pieds). Donc bien loin de moi le dopage. Je ne suis pas totalement un bisounours et sais que grâce à des médicaments, il est possible d'augmenter ses performances en ce qui concerne la concentration, la durée à l'effort, la gestion du stress... Mais loin de moi était l'idée que ce genre de pratiques pouvaient être répandues dans la pétanque. Enfin, tout bisounours que je suis, j'espère que c'est tout de même pas trop répandu... sinon ca va me foutre un sacré coup sur l'idée que je me faisais de la pétanque. Mais à te lire, j'ai comme l'impression qu'il va falloir que je sorte du monde des bisounours :-(

Personnellement, je n'arrive pas à comprendre comment l'on peut avoir de la satisfaction à gagner lorsque l'on triche.

Vanitas vanitatum et omnia vanitas.

Bisounours - latiniste à ses heures perdues.

claude B a dit…

Je n'ai jamais dit tous, je ne stigmatise pas l'ensemble des joueurs de haut-niveau, mais tu sais bien que c'est toujours une minorité qui fait mal à la collectivité!
Quant à ceux qui prennent ces médocs, si tu savais qui en prend, tu serais plus que surpris!!!!