Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

10.12.11

Devenir "bon" à la pétanque... La solution est là !


Qui ne rêve pas de jouer comme un dieu ? Alors que, tout le monde sait qu’on ne peut pas devenir "bon" mais que, ce sont les cieux qui décident de tout ! De l’adresse, du talent, de la force de caractère et de la forme journalière. Submergé par le flot de la vie moderne et son lot de désillusions, de tentations ô combien nombreuses et séduisantes, entraîné par la spirale du quotidien où le temps ne cesse de nous échapper, qui n'a pas éprouvé la sensation désagréable de passer à côté de l'essentiel et désirer se tourner vers plus de capacités et d'aptitudes pour la pétanque... Et finalement, prendre un peu de temps pour réfléchir sur soi-même... Pourtant les convictions et les pratiques petanquistes s'érodent.
Et Dieu sait qu'ils sont majoritaires en France à se déclarer toucher par l’adresse naturelle (51% des pratiquants). Mais la pratique de la pétanque est en chute libre, pour preuve, la messe mensuelle de notre bon président qui blasphème contre les « sociétaires ». Parallèlement les vocations se font de plus en plus rares voir miraculeuses et à ce rythme on devrait compter en 2020, 2 à 3 fois moins de licenciés. Heureusement les vrais connaisseurs prennent le relais et il n'est pas rare qu'on les trouve vainqueurs de grands concours, car, eux… Ils ont le don !
Quant aux jeunes, affairés dans leur monde virtuel où les nouveaux dieux officient à travers jeux vidéo, internet et téléphones, ils semblent s'éloigner peu à peu des valeurs sociales, morales et boulistes. Moins de 2% des 18-29 ans se rendent à l’entrainement régulièrement. Alors pourquoi ne pas mettre la technologie au service de l'adresse surnaturelle. Et grâce à nos moyens modernes faire rentrer la pétanque dans nos vies et dans nos coeurs... sur un simple coup de téléphone.

Voila ! Ca c’est du bon texte détourné ! Hihi !

Alors… Pour ceux qui « croient » pouvoir devenir bons… Je n’ai qu’une seule solution à leur proposer : http://www.lefilduseigneur.com/

@++
Sougil – Grand seigneur

4 commentaires:

Don Camillo a dit…

Autant dire qu'en langage bouliste "alleluia" se traduit par "tire la boule bonhomme !" ou "tombe dessus !" ou encore "mets y droit !" selon la paroisse (entendez l'endroit)ou le moment de la messe(l'instant de la partie).

Bisounours en colère a dit…

Si j'avais un enfant en âge d'intégrer un club de pétanque, je me poserais tout de même quelques questions. Pour avoir traîné un peu autour des boulodromes de mon coin, ca ne donne pas forcément envie de voir trainer son gamin avec certaines personnes... Comme on dit vulgairement : "Ca ne plane pas haut". Bien sur, il y a de très nombreuses exceptions... mais il suffit de 2-3 boulets pour vous plomber une aire de jeux. Et de ces boulets, il y en a toujours.

Et puis soyons réalistes... Un gamin, il se rêve plus en Chabal ou en Gourcuff qu'en Quintais. D'ailleurs, l'allure physique de certains grands champions (Quintais, Leboursicaud, ...) ne plaide pas trop pour la pétanque. On peut, au mieux, se dire qu'une activité physique parallèle ne serait pas superflue. Or faire partie de deux clubs de sport (à compter que la pétanque soit un sport) est très difficile à gérer pour un jeune.

Sougil a dit…

@Bisounours :
Pas d'accord avec toi ! Des cons, il y en a partout. La pétanque n'est pas plus envahie que d'autres activités ou sports...
De plus !
La pétanque gomme les niveaux sociaux, culturels et autres clivages en tout genre... Après... Tout est question, comme toujours avec les enfants, d'éducation !
On apprend, à la pétanque, la maîtrise, le calme, le respect, l'humilité et plein d'autre chose encore !

Ce n'est, certes, pas physique, mais, par contre, une bonne école de la vie... On apprend à y gagner et à perdre... On apprend à lutter... A persévérer...

Bref ! C'est très bien la pétanque, même (Surtout !) pour les enfants ! Il faut juste bien entourer...

@++
Sougil - Dont vingt crus

Bisounours en colère a dit…

Je suis d'accord avec toi, Sougil. J'aime la pétanque pour ce mélange... Jouer avec une vieille bourgeoise ou un petit jeune, c'est assez amusant. (Ok, je force peut-être un peu le trait ;-)))) ).
Néammoins, je te raconte ce que je vois autour de chez moi. Et là, désolé, non, ca ne me donne pas envie. Les joueurs (jeunes en plus) avec des bières tous les jours sur le terrain, ca ne donne pas trop envie d'y inscrire des enfants. Certes, c'est une minorité... Le reste, ce sont des papis bien sympas en majorité. Mais il n'empêche !!!

Et puis, il faut aussi préciser ceci : "au rugby, y a pas que des cons, mais tous les cons y sont".

Bisounours - rugbyman (et c'est tout !!!!!)