Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

23.9.11

Pourquoi les championnats de club n'ont aucun avenir :

Je vais tâcher de faire preuve de pragmatisme :

Si on considère qu'on a besoin que de 7 personnes qui se déplacent, via deux véhicules, à 50 centimes du kilomètre, pour faire, allez... Disons 100 km aller/retour par journée de déplacement, ce qui est peu. Que le club prend en charge les restaurants (Et même pas les boissons !) à raison de 15 € par personne. Ça nous donne quoi ?

Indemnités kilométriques : 100 x 0.5 = 50 € par voiture.
Pour deux voitures : 50 x 2 = 100 €
Restauration : 7 x 15 = 105 €
Soit 100 + 105 = 205 € par journée de championnat.
Le tout multiplié par 4 journées de championnat : 4 x 205 = 820 € !

(Et je pense que c'est un minimum !)

Moi, j'ai une question... Comment ils vont faire les clubs pour financer ces championnats ? Ils demande à Madame Betancourt ?

Ou alors, on demande aux joueurs de payer de leur poche ? Auquel cas, il n'y aura pas un seul participant...

@++
Sougil - En crise

10 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour
Je répondrais à ta question...
"parce que tu es un mauvais gestionnaire !"
0,5 du Km: ça va pas bien !!!
On peut aussi se déplacer en mini bus...de la ville, ou la collectivité.
Ensuite la restauration peut être contenue dans une enveloppe bien inférieure à ce que tu proposes. Chez nous, ligue Basse normandie, il est demandé que le repas ne dépasse pas 12 euros (il est parfois demandé 10 euros).
Enfin, pourquoi vouloir cantonner la pétanque au rang de "sous développé" de la débrouille. Si le foot, le hand, le rugby, le badminton, le basket, l'athlé, le tennis de table, la pêche au coup...et que sais je encore, y arrivent ; Pourquoi serions nous trop cons pour y arriver ?
C'est fou cette capacité que l'on a parfois à trouver des arguments "à deux balles" pour se dédouaner de cette attitude consommatrice dans laquelle on est englué.
Cela revient moins cher de faire se déplacer une équipe entière à cette compétition, que la participation d'UN joueur à un national sur deux jours !
La première est subventionnable... pas la seconde !
Janik

Sougil a dit…

Bon... Alors, si tu veux, on refait le calcul avec une location de 50 € pour un véhicule, 20 cts du kilomètre et 10 € le repas:

(50 + 20 + (10 x7)) x4 = 560 €....

La question reste entière ! Comment on finance ?

Et encore je n'ai pris qu'un trajet de 50 km sans frais d'hotel ! Car, je connais des clubs obligés de faire plus de 150 bornes et donc de partir la veille... Même ne dormant au Formule 1, je ne te dis pas le budget...

@++
Sougil - Symbale

Sougil a dit…

Sur la réussite des autres sport pour financer leur déplacement... Même si je n'y connais pas grand chose, voici mon avis...

Pour le foot, le plus populaire de tous, mon expérience et mon avis sont les suivants :
- Même un petit club a des sponsors "importants".
- Le bar marche tous les weekend - Il y a toujours des spectateurs.
- Ce sont, souvent, les joueurs qui payent leur propre déplacement.
- Est inclus dans le prix de la licence (élevé) une participation au club.

...

@++
Sougil - Eco centriste

Anonyme a dit…

Ces championnats par clubs c'est du foutage de g... pour amuser les petits!
En effet aucun joueur de haut niveau ne participera à cette parodie de pétanque!
Dans mon club cette année on est en tête en 1ère division départementale, et on peut sans problème monter en régionale!
Nous venons de faire le point et personne n'acceptera dans le club de faire les déplacements si on monte!
A ce titre on va jeter les boules (sans que ça se voit trop) afin de ne pas monter!
Chez moi les clubs qui sont en régional ne sont pas les meilleurs mais ceux qui acceptent de jouer le dimanche et de se taper parfois 500 kms aller et retour!
Ils se prennent des raclées à chaque rencontre, jolie la compétition!!!
Je le répète cette compétition c'est par amuser la galerie (enfin pas la vraie galerie car ça se joue toujours à huis clos) juste pour montrer qu'on s'occuppe de la base!
Les seuls qui sont heureux ce sont ceux qui jouent en bas de l'échelle, à l'échelon départemental, ils ont droit à la 3ème mi-temps et certains ne manquent pas de se prendre une bonne cuite!!!
De grâce arrêtons de vouloir imiter les vrais sports la pétanque n'est qu'un jeu, laissons là vivre, et arrêtonzs de vouloir jouer dans la cour des grands!

CB

Sougil a dit…

Charles Bronson ;-) a parfaitement raison...

Le seul intérêt de ces journées est la convivialité et ce qui va avec... Et financièrement, les clubs ne pourront pas suivre, c'est une évidence. Même mon (vieux) club riche, commence à s'en rendre compte. On est en division qui ne demande pas des déplacements hors département, mais on a deux équipes engagées. Résultat : "Depuis cette année, cette compétition se déroule sur la journée complète. Il faudra
tenir compte des frais de déplacement et de repas qui vont exploser."

La question est : Comment en tenir compte ?

@++
Sougil - Steeve Mc Queen

Pierre Fieux a dit…

A mon avis, si le championnat par club a du mal a prendre, ce n'est pas pour cette raison. Bien sûr, cela coûte, et les clubs doivent accepter un changement de culture pour en affronter le financement. Mais après tout, comme cela a été dit, ça les met juste à la même enseigne que les clubs des autres sports collectifs, qui y parviennent très bien.
Le principal obstacle, à mon avis, est que la pétanque peut parfaitement se passer de ce type de compétition. Ses pratiquants sont très souvent des individualistes et des libertaires, les concours classiques abondent,et il sera dur de faire rentrer (surtout dans le Sud) les bons joueurs dans le moule. On voit très bien ça au tennis, ou les compétitions par club n'intéressent pas du tout les mêmes joueurs que les tournois.

Anonyme a dit…

c'est vrai que 0,50 c'est excessif.Il me semble que le tarif normal doit tourner autour de 0,26.Mais là n'est pas le problème.Je suis complètement en accord avec Claude.Nous sommes actuellement en deuxième division départementale (premier je crois peut être allons nous accèder à la première) et représenté aussi en troisième.
Premièrement ces rencontres qui sont au départ un moyen comme un autre de valoriser l'esprit club ,mais il y en a bien d'autres ,en définitive n'intèressent que les joueurs et quelques dirigeants.Le reste des licenciés ne s'y intéressent absolument pas.Par ailleurs,on s'aperçoit que lorsque ça se joue à domicile pas de soucis.Quand on va à l'extèrieur les problèmes apparaissent.

Certains n'ont pas de vèhicules,d'autres sont indisponibles difficile à gérer tout ça.
Je te rejoins sougil,quand on a très peu de sponsors et que l'on veut indemniser un minimum ceci les participations aux championnats,les nationaux, il faut faire très attention à l'autre catègorie de boulistes celle qui reste au club et qui fait tourner la buvette tous les jours.Certains peuvent avoir le sentiment d'être considérés "comme des vaches à lait".

La pétanque veut "aussi faire la belle"a t elle les moyens de copier les monstres d'à coté?

Marcocol

Sougil a dit…

Finalement, je dirais : Que ceux qui aiment (Puisqu'apparemment, voir mon sondage précédent, il y en a beaucoup) ces compétitions prennent en charge les frais qui incombent et qu'ils ne les fassent pas supporter au club...

Voilà la solution ! Mais là, je crains que ceux qui aiment, aiment finalement beaucoup moins...

@++
Sougil - No Pro blême

Anonyme a dit…

Re
Je terminerai la dessus.
En 2009 (source Lolo)
86 comités organisent un championnat des clubs
2820 clubs y participent
4400 équipes sont engagées.
Le nombre d'équipes engagées serait depuis en trés nette augmentation. Les clubs ont à ce point des difficltés à assumer la charge financiaire qu'ils engages 1 voire plusieurs équipes supplémentaires.
La perpective d'évoluer au niveau national séduit de plus en plus les jeunes joueurs qui se prennent au jeu.
Bien des clubs vont se mordre les doigts de ne pas être plus tôt rentrés dans la danse. Avec l'augmentation du nombre d'équipes engagées, l'accession au haut niveau va devenir de plus en difficile. Il va bientôt devenir difficile pour les "grands joueurs" qui ne servent que leurs intérêts personnels de réclamer quoi que ce soit à leur club sans contre partie. De tels joueurs ne font en définitive que coûter à leur club sans que le club en question n'en tire un quelconque avantage ou valorisation. Quiconque a déja rédigé un dossier de demande de subvention (ces dossiers sont devenus trés détaillés)sait qu'un club sportif est identifié par deux critères majeurs: le nombre de licenciés par catégorie d'age, et le niveau sportif auquel èvolue l'EQUIPE fanion.
Pour exister au sein du mouvement sportif la pétanque doit impérativement en accepter les codes et références. La pétanque des concours et des nationaux est en trés nette perte de vitesse. La pétanque du "joueur roi" est mourante. Vive la pétanque des clubs, vive les clubs dynamiques, vive les projets sportifs de club. La pétanque n'est pas financée par des fonds publics pour ne servir que des intérêts individuels. Le moment est venu de servir son sport.
Janik

Sougil a dit…

1/ Lolo de source (Hihi !) a certainement raison ! Et c'est normal : Tout nouveau, tout beau...

2/ Mais Charles Bronson , l'a bien dit : "Ces championnats par clubs c'est du foutage de g... pour amuser les petits!" Il entend par "petits", les joueurs qui aiment surtout la pétanque pour le côté loisir, convivial et festif... Enfin je pense... Soit plus de 90% des licenciés.

3/ Malheureusement, chez nous en tous cas, lorsqu'il y a "championnat des clubs", tous les concours du département sont annulés ! Je suis certain que si un gros sauvage était organisé les fameux jours de championnat, il y aurait plus de monde sur le sauvage que sur le terrain du championnat.

4/ Je crois plutôt que bien des clubs vont se mordre les doigts de s'être engagés dans des frais inconsidérés, et qu'ils ne pourront pas rentabiliser, dans une compétition sans avenir.

5/ Les codes et références de la pétanque, pour exister au sein d'un mouvement sportif, et c'est le cas depuis toujours, Ce sont des bons gros concours bien dotés, bien garnis, bien spectaculaires et pas des rencontres inter-club sans intérêts...

6/ J'aime bien la comparaison de Pierre Fieux (qui m'honore de son commentaire !) avec le tennis par exemple...

@++
Sougil - Individu à liste