Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

16.9.11

Interrogation écrite :


Le tout, n’est pas de créer un blog… C’est de savoir quoi écrire et mettre dedans !

Aujourd’hui, j’ai décidé (après une grande discussion avec moi-même (je me parle souvent, je me trouve fort sympathique et je m’entends très bien, surtout de l’oreille droite)) que j’allais exposer le pourquoi du comment de bloguer.

Même si j’ai peu de commentaires (Certes s’ils sont de très grande qualité !) je crois bloguer, avant tout, pour l’échange avec autrui (Je suis un véritable cochon, je l’avoue bien humblement… J’en mets pleins les draps à chaque fois). Je ne suis pas non plus très prolixe, et ne ressemble pas à une croquette pour chiens. Si je blogue, c'est aussi pour moi-même, pour me « confesser » (faut-il vraiment un jeu de mots là ?), pour évacuer, pour me divertir… Bon… Ok ! Je n’en sais foutrement rien du pourquoi j’ai l’envie de bloguer !

L’envie (le besoin ?) d’écrire ! Voilà c’est ça ! Comme j’ai aussi besoin de jouer aux boules. Comme à la pétanque, quand je me mets à écrire je ne suis plus vraiment moi. C’est un autre Sougil qui sort. Je suis un skyzophrène de l’écriture. Même… Lorsque j’écris, des fois, selon les sujets, je me relis (si si !), et par moments, me dis « C’est pas mal ça ! », un peu comme si ce n’était pas moi qui l’avais pondu, et même que je prends plaisir à cette relecture. Je sais pourtant n’avoir aucun talent littéraire ! Je pratique une sorte de masturbation du mot, de la phrase, du texte. Je jouis de mes mots sans me préserver, sans contraception, sans tabou, sans arrières pensées… Je m’en fous du style (de la position des mots) pourvu que mon plaisir est là ! Parfois, je me dis aussi, « c’est nul », mais je le laisse quand même, car ça m’est égal de louper. L’écriture, quelle qu’elle soit, c’est, après tout, un peu comme l’amour, on donne de soi, pour se donner du plaisir, mais aussi (surtout !?) pour donner du plaisir à l’autre. En l’occurrence, j’ai fait un site qui se veut didactique, pas littéraire, car le partage sur une passion est ce qu’il y a de plus appréciable. Mais pour ceux qui écrivent vraiment, ceux qui n’écrivent que pour eux (des journaux intimes par exemple), sont-ils de ceux qui ne pratiquent que l'auto-masturbation ? Pourquoi pas remarque… C’est bon aussi après tout… Même si moi, je préfère quand on est au moins deux.

L’envie d’être « quelqu’un ». Je n’ai pas pu m’empêcher d’installer des outils techniques afin de savoir qui (et combien) vient me voir. Je ne suis pas personne. Je ne suis pas rien. Venez me voir ! J’existe ! Je suis tout petit. Même minuscule. Je n’ai pas de talent à l’écrit, certainement un peu plus à la pétanque en comparaison… Mais merde ! Je ne suis pas pour autant, un microbe inexistant. Je ne cherche rien, mais, je suis vivant, et j’ai envie de le montrer, de le crier ! Pas pour la célébrité. Oulala ! Que les célèbres, surtout, le restent : A chacun son enfer ! Non… Juste pour être… Vivant…

Me rendre heureux (C’est finalement très égoïste un blog !). Il est étonnant comme on écrit « mieux » lorsqu’on est malheureux. Les grands écrivains sont-ils tous des hyper-dépressifs ? Je me pose la question. Il y a quelques temps, j’ai écrit plus de dix chansons car j’étais en état. D’écrire, de créer… Ca soulage… Comme une bonne br… ! Oups ! J’ai failli être vulgaire… Excusez-moi… Mais il est vrai qu’on se trouve mieux avant qu’après… Non ?

En vrai ? Je ne sais réellement pas pourquoi je bloggue… Si vous avez une idée vous, même farfelue, dites le moi…

@++
Sougil – Fallacieux autonome

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben au moins je sais pourquoi je n'ai pas envie de blogguer...j'ai rien à dire,ou si peu mais surtout pas envie de partager avec lambda !!!
Par contre je suis obligé de passer par Modzilla pour poster un com...c'est chez moi que ça bug?

@+ fab

Sougil a dit…

Je sais que parfois avec IE, les coms ont du mal à passer. Ca ne vient donc pas de chez toi...

@++
Sougil - Chromé

Anonyme a dit…

Au bout de la plume se couchent souvent toutes les variations de nos états d'âme de l'instant.On dit que le poète écrit pour soi et pas pour les autres,en matière de pétanque je crois que l'on veut inciter aussi à amener un peu de réflexion ...Sougil,Tu réussis parfaitement bien ta "mission".
Et puis les hommes ont d'autres facettes.
Es tu déjà allé sur le blog d'artifex inscrit dans mes favoris?Vraiment une belle écriture .As tu reconnu?
Et puis il y a celui de scarpol dans mes favoris aussi. là,je me contenterai de mentionner,c'est tout...
c'est vrai que la nostalgie nous fait toujours
mieux écrire car elle pose sur le papier tous les troubles enfouis de l'âme...

Marcocol

un "boulistepoète" étonnant non!

Sougil a dit…

J'avais vu un des blogs, oui... Il y a des oiseaux de mauvaise augure, qui ont une belle plume !

@++
Sougil - Voix sillon