Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

14.9.11

Finale des masters 2011 à Istres :

Plus que sur les divers lynchages qui se passent ailleurs (et qui sont totalement absurdes), je souhaiterais revenir sur cette partie, pour divers aspects.

En premier lieu, je suis le premier à dire que la pétanque se joue partout, mais, pour la télé, il faut arrêter ces terrains en goudron ! On n'est pas sur une autoroute là, mais sur un terrain de boules. Celles-ci doivent tomber dans des données, et lorsque c'est le cas, avoir des réactions franches. Quand je vois Loy, complètement paumé car en envoyant (si bien) strictement pareil deux portées, il se retrouvait à chaque mène avec plus d'un mètre d'écart... Ce n'est pas des terrains de boule, je préfère encore des ciments sablonneux, au moins ça rend le jeu spectaculaire...

Ensuite...

Ça n'a pas été une belle partie. Le terrain y faisant sûrement pour beaucoup, mais vraiment les statistiques des joueurs n'ont pas été terribles : (Relevées d'un post de "kassou" sur boulistenaute)

Loy Michel : 12 boules joués sur 20 toutes aux points
Rocher Dylan : 14 sur 20 dont 7/10 aux points et 7/10 aux tirs
Puccinelli Jean Michel : 4 sur 8 dont 3/7 aux points et 1/1 au tir
Malbec Kevin : 8 sur 12 dont 6/10 aux points et 2/2 aux tirs

Fournie Romain : 14 sur 20 dont 14/19 aux points et 0/1 au tir
Sarrio Christophe : 16 sur 20 dont 2/2 aux points et 14/18 aux tirs
Robineau Stéphane : 11 sur 20 dont 8/15 aux points et 3/5 aux tirs

Soit : 
- Loy : 60% - Rocher : 70 % Puccinelli : 50 % - Malbec : 66 % - Total équipe : 63 %
- Fournier : 70 % - Sarrio : 80 % - Robineau : 55 %- Total équipe : 68 %

L'équipe perdante a donc, paradoxalement, mieux joué. Mais, elle a encaissé des grosses mènes et n'a pas été très veinarde. Le fait de remplacer Puccinelli a certainement été un des tournants de la partie, puisque c'est lui qui des sept joueurs qui ont participé a eu le plus faible rendement. C'est Rocher qui a tenu la baraque tant au point qu'au tir côté vainqueurs, et évidement, on peut considérer que la différence s'est faite sur Robineau (Dont je pense qu'il était stressé) côté des perdants, sans pour autant qu'il fasse une si mauvaise partie que ça...

Fallait-il remplacer Robineau ? Personne ne le sait et ne le saura jamais... De toute façon, moi, je suis contre les remplacements ! Je trouve que c'est une ineptie de la pétanque moderne. Loy était à la rue au début de partie, pourquoi ce n'est pas lui qui est sorti ? Parce que c'est Monsieur Loy... Et finalement, c'est normal, il s'est d'ailleurs bien repris...Mais, on sait que le "trois majeur" n'était pas celui qui a débuté. Que devait penser Puccinelli, qu'on a mis là, juste pour lui faire plaisir ?

Peu d'erreurs de Fournier et Sarrio mais, le problème c'est qu'elles ont eu lieu aux mauvais moments... Et un très gros trou de Sarrio, qui a frappé la sienne, a coûté cher...

@++
Sougil - Rang placé


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour
Selon moi le terrain n'a jamais tord !
que M. Loy se soit perdu une boule sur deux en s'obstinant dans une filière qui ne fonctionnait pas (plus), c'est son problème. Cela devient néanmoins celui de l'équipe lorsqu'en s'enrhumant de la sorte, c'est toute l'équipe que se met à tousser. C'est d'ailleurs la faiblesse de cette équipe qui doute rapidement quand son pointeur ne met plus la table ; ce fut déja le cas au championnat d'europe.
Janik

Sougil a dit…

Il est à 60 % Loy... Fournier a un peu mieux fait, c'est vrai, mais malgré tout, il s'est quand même beaucoup perdu, alors qu'il est en super forme, qu'il gagne tout en ce moment. Quand tu vois sa fin de partie, tu te dis, quand même... Ce terrain, il n'est vraiment pas franc. Surtout, ce qui me dérange c'est qu'il donne trop la part belle au côté aléatoire.

Apparemment t'es pas fan de Loy, je ne sais pas si tu l'as vu envoyer les boules en vrai !? Je peux te dire, que vraiment, il les envoie à merveille, et qu'au point, personnellement, c'est le joueur qui m’impressionne le plus.

Au championnat d'Europe, il se sont promenés les français, non ? Le plus qu'ont fait les adversaires c'est 8 en demi... Sinon, c'était la balade... Enfin, moi, j'ai trouvé...

@++
Sougil - Sans foi ni loi

Anonyme a dit…

Salut
Si si, j'apprécie beaucoup M. LOY. Je trouve aussi que c'est un envoyeur de boules fabuleux, et une personne dont la pétanque a besoin.
La question que je pose c'est pourquoi est ce qu'il envoie tout le temps au bouchon. A t'on déja vu un cycliste qui ne pédale qu'en danseuse, un joueur de tennis qui ne fait que du service vollée, des basketeurs qui ne schootent qu'à trois points. Cela reste un jeu à haut risque qui manque de pondération. Au championnat d'europe, Il a connu quelques pannes d'efficacité sans (grande) conséquence parcequ'en face on n'en a pas profité (notamment au tir). M. Loy est un vrai leader pro actif qui devrait diversifier son registre, d'autant qu'il est trés expressif et qu'il embarque avec lui toute son équipe. Sinon il lui sera préféré lors de grande échéance un pointeur au profil davantage "tout terrain".
Janik

cyrrius a dit…

comme quoi dans les stats, il serait important de parler des boules décisives : celle que tu doit mettre ou frapper pour marquer ou frapper pour rajouter.....

Sougil a dit…

C'est certain que les 2 boules perdues au point de Robineau, lorsqu'il en laisse 4, valent vraiment très chères... En en mettant qu'une sur deux, ça fait une différence de 5 points... C'est beaucoup !

@++
Sougil - Conteur

Anonyme a dit…

bonsoir
ce terrain est beaucoup plus technique que des arénes avec du lisse c'est sur : la finale triplette du france a été nulle à cause du terrain , là ici c'etait plus dur donc il y a eu des boules perdues : oui c'est normal
qui n'aurait pas perdu de boules sur ce terrain ? un autre truc qui compte c est l ambiance de l equipe : quand sarrio dit a fournier : "aucun effort" au moment ou robineau fait un trou ; ce n'est pas normal de ne pas encourager son partenaire meme si sarrio a ete tres bon au tir sur cette partie
quand on voit la joie des vainquers a la fin sa fait plaisir : enfin un esprit d equipe
perso j ai adoré cette partie
comme la finale du championnat du monde 2010
vivement 2012