Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

18.8.11

Les copains d'avant :



Au primaire, en CM2, on se lançait dans des parties de foot endiablées dans la cour. C’était toujours moi qui faisais choux/pomme contre le meilleur joueur : Eric qu’il s’appelait. Pourquoi moi ? J’étais le deuxième meilleur joueur ! Dans la vie, je ne suis pas un meneur, dans les jeux (ou le sport), oui ! C’est d’ailleurs étonnant cette différence qui me caractérise. Comme si, aujourd’hui, quand je suis à la pétanque, je me retrouve dans un autre monde de celui de tous les jours… Un monde ou c’est moi qui mène, ou je peux à peu près être maître de mon destin… C’est pourquoi, lorsque c’est moi qui suis dans le rond et que je peux influer sur le résultat, je ressens ce sentiment de maîtrise… Et c’est terriblement agréable !



En CM2, pendant les récrées, je marquais plus de 15 buts par match… Ce n’était pas que j’étais physique ! J’étais le plus petit ! Mais j’en voulais ! J’étais technique et hargneux… Et même, je ne supportais pas de perdre… Heureusement (ou pas ?), aujourd’hui, j’ai grandi et je sais que la défaite fait partie du jeu… Le plaisir est dans l’instant, pas dans le résultat.

En CM2, il suffisait que je gagne contre Eric au foot pour être content. Ca ne me rapportait rien… Mais le bonheur n’est-il pas simplement là ou est notre objectif ? Je n’étais pas en quête du bonheur, à onze ans, on n’a pas cette notion… Aujourd’hui, me fixer un but, est un bonheur à atteindre.

Et pourtant, l’important, ce n’est pas ce monde, dans lequel j’adore me sentir et me trouver. Non… L’important, c’est l’équilibre qu’il me confère pour affronter la vrai vie, celle de tous les jours, celle de ma famille, mon travail, mes proches… Même si, dans cette réalité là, je ne domine rien, car, comme tout le monde, je subis…

S’amuser et prendre du plaisir, car, il y a bien plus grave que de perdre des matches de foot ou de se prendre des taules… C’est si simple et pourtant, quand je vois les réactions de certains, on ne le dirait pas…

@++
Sougil – Elève à tords

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle belle leçon sougil!Embellir la vie quoi de plus noble quand on a la lucidité et le respect d'autrui...

Pour certains la pétanque ne fait qu'accentuer leur désiquilibre,pour toi elle est un complèment régulateur.
marcocol

Sousou a dit…

foullaaa... Je n'ai pas l'ambition de donner des leçons... Il n'empêche que la notion de respect, est celle que j'essaye d'octroyer à mes enfants... Et c'est pas facile tous les jours !
En fait, et en complément, le fameux Eric, que je reverrai avec plaisir, a été aussi mon premier partenaire en championnat départemental junior : Comme moi, il était (un peu plus) adroit dans tous les sports le bougre... Et en plus... Il avait oublié d'être con... Je crois qu'il a fini avocat... Pas mal pour un pote âgé ! :-)

@++
Sougil - Mais moi défaillant