Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

6.1.16

Une histoire de confiance et d'entente

Parfois, dans les parties (de pétanque... les autres ne m'intéressent pas), il y a des moments où il faut faire un choix tactique... Souvent c'est tirer ou pointer, ou tirer quelle boule, ou pointer comment... Bref parfois, la pétanque, c'est comme la brioche : il faut trancher !

Parfois encore, souvent même, votre partenaire vous dit ce qu'il faut faire (s'il est directif) ou ce que LUI ferait (s'il est psychologue)...

Car, et c'est un sujet très débattu dans mon livre, en pétanque, il est compliqué de "jouer le jeu" parfois ou de faire le bon choix tactique ! Selon sa vision, selon ses capacités, selon sa forme, selon l'instant de la partie, on n'est pas tous d'accord sur la "bonne" décision !

Dernièrement nous avons fait un concours en doublette avec un partenaire dont je dirais qu'il est un pointeur (même si en matière de pétanque, comme ailleurs, je ne suis pas pour mettre dans des cases). Il a été fréquent, dans le concours, lorsque lui n'avait plus de boules en mains, qu'il me donne son avis de pointeur (avec sa vision de jeu) et que ce ne soit pas le même avis que moi...

Bien !

Ca faisait longtemps que je n'avais pas causé un peu de pétanque hein !

Alors... Comment doit agir une "bonne" équipe dans ce cas ?

A mon avis, c'est à celui qui a les boules en mains de décider ! Et c'est au partenaire d'apporter tout son consentement pour le conforter dans son idée. Ce dont j'ai horreur : les joueurs qui imposent à l'autre ! Les joueurs qui s'emportent quand le partenaire a fait un choix différent du sien et n'a pas réussi... Même si ça doit coûter la gagne !

Ce qui va compter, c'est la confiance des joueurs entre eux et leur confiance personnelle ! Car, il faut avoir confiance en soi pour faire un choix contraire à celui du partenaire et, évidemment, de réussir ce qu'on tente ! Après, il faut évidemment une très bonne entente dans l'équipe... Et je pense sincèrement que ces ingrédients, à eux seuls, font gagner des parties et donc des concours !

@++
Sougil - A dents

1 commentaire:

Daniel a dit…

Excellent article Gilles, c'est pas un sujet facile. Certains joueurs aiment que l'ont soit directifs avec eux et voient l'enjeu comme un challenge supplémentaire, pour d'autres il faut y être psychologue comme tu dis.
À la fin c'est qu'en harmonie que l'on va faire de son mieux. Si l'état d'esprit est bon l'énergie du joueur ira sur la tâche à accomplir et pas à ruminer sur la remarque déplacée de son partenaire. Je pense par exemple à Mason D. lors de leur désaccord avec Savin et Foyot... lors du trophée des villes.

Sinon, si je suis le seul à avoir des boules en mains et que j'ai mon idée j'aime toutefois dire à mes partenaires: "il nous reste deux boules qu'est-ce que vous aimeriez qu'on fasse avec la première", afin de les impliquer et de donner mon avis.

Bonnes parties!