Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

23.3.15

L'importance de la tactique

Je reprends un de mes com' de Boulistenaute, d'un sujet créé par PatGoch, pour créer cet article... Car... Je trouve ce commentaire simplement excellent (et je suis très modeste !), et surtout fort juste... Tout le monde ne va pas sur Boulistenaute ! J'ai appliqué ces principes durant tout le weekend en plus : même si j'ai gagné au mental, j'ai parfois fait des choix tactiques qui ont été déterminants. En finale par exemple avec un choix de terrain, quand j'ai repris le but à 0-5, qui a été prépondérant... Si on relit les passages de mon livre sur "les jeux en pente" et "les données", la technique ET la tactique m'ont vraiment servis... Bref... Pour faire la différence il faut mêler et gérer intelligemment plusieurs aspects du jeu...

De mon point de vu (presque 1m80 quand même), tout part de le technique et tout se fini par le mental (C'est une de mes grandes phrases ! ), en passant par la tactique ET l'endurance (qu'il ne faut pas négliger non plus) !

La pétanque est un jeu de pourcentage avant tout ! Adopter la "bonne" tactique consistera à avoir un pourcentage de réussite le plus important possible tout en tentant d'amoindrir celui de l'adversaire...

Là où le ton plus que péremptoire de Janik est pénible et qui démontre qu'il ne connaît pas la pétanque comme les véritables pratiquants, c'est par l'idée qu'il se fait de la réussite possible. Pour lui, quelques soient les conditions de terrain, de jeu et de circonstances, un bon joueur devrait constamment être entre 90 et 100 %. C'est totalement illusoire et ça n'a rien de "pagnolesque" que de le penser...

La tactique est un peu plus complexe qu'il n'y parait (comme la pétanque en général, ce qui crée quelques frustrations), car dépendante de facteurs tant humains que d'environnement.

Les bases de la tactiques seront donc à adopter en fonction des circonstances : Il y a un écart important de réussite entre, par exemple, des jeux entre 6 et 8 m. dans du sable et des jeux entre 8 et 10m. dans le mastic ! Ca, Janik, par son manque de pratique (on se demande s'il a fait - je ne dis pas gagné - plus de 20 concours officiels dans sa vie), ne le prend pas en considération, pétri de certitudes qu'il est : entre un BTS qui a fait un apprentissage et un ingénieur théoricien, personnellement, j'écoute plutôt le BTS pour ses compétences et son expérience pratique ! Je lui conseille d'augmenter sa pratique, ça relativisera ses théories...

Par contre, il est évident que l'ingrédient tactique sera primordial seulement quand les forces en présences seront de niveau égal (ce qui ne signifie pas forcément "élevé") : Lorsque deux équipes "moyennes" s'affrontent, une peut prendre l'ascendant grâce à la tactique... Si, en revanche, on prend une très forte équipe et qu'on met une équipe moyenne en face, même avec la meilleure tactique du monde, je pense sincèrement que la moyenne perdra quasiment à chaque fois, sauf si, bien sûr, techniquement, la moyenne parvient à hausser son niveau et que la forte le rabaisse, par d'autres ingrédients que la tactique (le mental par exemple)...

Pourquoi sont-ce toujours les mêmes équipes au bout des nationaux ? Car, techniquement (avant tout), elles sont au dessus...

De plus... On peut avoir une ligne tactique directrice durant une partie, mais, on constate aussi que ça peut se jouer sur un coup (qui fait basculer) parfois ! Ca peut-être un coup tactique ou un coup d'audace (voire, les deux d'ailleurs)... Tout comme on peut constater une faiblesse chez l'adversaire et jouer sur celle-ci : On ne doit donc pas être figé à un principe de jeu, mais s'adapter...

Enfin, c'est un ensemble de facteurs qui fait gagner. La tactique en est un... Il est, je trouve, trop subjectif de généraliser qu'à elle seule, elle représente un pourcentage sur le gain d'une partie ! En tous cas, pour moi, elle arrive, quand même, derrière la technique et le mental.

@++
Sougil - Hier art cheese

Aucun commentaire: