Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

23.3.15

En tête à tête avec un champion

Je vous ai parlé de la personne qui était venue "m'assister" tout au long du championnat de tête à tête Maine et Loire... Et bien il m'a écrit ce joli et sympathique texte... Il écrit très bien le bougre (le titre est de lui ! Je ne me considère aucunement comme un champion !) :

D’abord, j’ai encore versé une petite larme en te lisant …sic

Deux sios (en cequetuveux dans le texte), tu m’as demandé de t’envoyer un post sur cette rencontre. Donc je m’y colle avec bonheur.

C'est parti.. et puis . (1,2 et puis 3 : message caché)

Le métier de Guardian Angel (en français dans le texte) est éprouvant de nos jours. Il faut provoquer le hasard, modifié le cours de sa propre vie, se montrer puis se faire discret au contact du demandeur. Bref, c’est humainement éprouvant. Deux fois le même mot dans une phrase, ça devient fatiguant. (In cogitos).

Ah oui, vous ne saviez pas !
Les anges gardiens (en anglais dans le texte) existent vraiment. Ils sont au-dessus de vous dans la rubrique immortel (dans le immortel, tout est relatif, un humain commun, ce sont les personnes qui nous ont aimés et qui sont partis, pour moi, c’est ma première femme, ma grand-mère adorée, qui veillent en silence et font tomber devant moi des éléments de vie) et dans la rubrique mortel (voir le sketch de Fernand Raynaud, le sixième sens qui vous donnera une forme de réponse). Pour les vrais immortels et ils sont légions, ils vous construisent sans vous en rendre compte, ce sont tous les témoignages de l’humanité et qui sont laissés au vue de tous pour notre questionnement. (C’est grand, c’est beau re sic)

Merci à toi !

<En aparté> :
J’ai pu admirer ces boules magiques. (Un clin d’œil, à ta super matière révolutionnaire : la seule boule programmable connectée directement sur les synapses du bras droit avec liaison confluente sur la base de cervelet). Pour info, je n’ai pas touché pour ne pas les déprogrammer. J'ai juste regarder l'inscription magique, le code utilisateur qu'il faut incanter en modulant la voix selon le résultat demandé.

Ce lundi, j’ai la pêche, la banane, j’ai engrangé des fruits pour ma noble passion et je déborde d’enthousiasme. Tu m’as régalé et je me suis revu en 1976 à douze ans avec mon frérot (9 ans) et un autre collègue plus âgé faire sept ou huit parties dans la journée pour obtenir le titre du Maine et Loire. Comme tu l’as compris, j’ai vécu ou revécu dans cette expérience inoubliable, une victoire par procuration. Mais j’ai surtout suivi en live des belles parties à montrer dans les écoles de pétanque.

Voici un listing des points forts ou le sergent Sougil est en danger :

La dernière partie du samedi soir : Trois frappes sur la dernière mène pour accéder au 1/8. (Score 12/11 en début de mène).

Le quart de finale : Tir gagnant, manqué perdu à 9m50 et la boule est dans un trou (obligation de tirer droit et plein fer). Enorme.

La demie : Trois frappes à 9m50 (dont deux avec boules dans l’axe du cochonet à 1 m de la ligne de perte) pour retourner la situation. (Score début de mène 1/6).

Le reste a déjà été raconté dans le post précédent par le susnommé (oui c'es un seul mot) directeur de la rédaction.

Maintenant et pour finir, je vous suggère d’aller encourager ce champion dans le prochain épisode de votre feuilleton boulistique préféré : La guerre de Troyes aura bien lieu (Maurice Genevoitplusrien). Tous avec Sougil le 11 et 12 juillet de cette année avec comme signe de reconnaissance discret, une casquette bleu pour les fidèles du site qui peuvent assister au CDF sur place.

Pour les autres et je suis dans ce cas (Anniversaire de Madame oblige), mes pensées les plus bénéfiques pousseront peut-être un (des) autre (s) Blue Guardian Angel à prendre le relai.

Première Classe et arpète : Marfra

Et encore merci, pour ces moments privilégiés.

<< La dérision est une science exacte >>

<< Sois toi-même, c'est changer >>, un philosophe de la famille.

Franck

7 commentaires:

Bernard BEYER a dit…

Un seul commentaire : J'aime les gens comme toi qui savent faire le lien entre la théorie et la pratique... A chacun sa voie... Toi tu as trouvé le chemin qui mène à la victoire.... La tienne car tu la mérite... Continue à prendre la main à ceux qui en éprouve le besoin en écrivant ainsi.. Amitiés

Bernard BEYER a dit…

Navigateur en pause...

Souef Gilles a dit…

Merci Bernard !

A se voir ! ;-)

@++
Sougil - Thé au riz et par tics

Anonyme a dit…

Bonjour,

C'est vrai ce que dit Bernard et on se rejoint sur le cas Sougil.

C'est bien pour celà que mon dernier article a été intulé:

http://marcocol.skyrock.com/3247206106-Gilles-Souef-de-la-theorie-a-la-pratique.html

renouveler cette victoire est vraiment la marque d'un champion,d'un passionné,et d'un homme de terrain.



Souef Gilles a dit…

Merci...

Pour me paraphraser : tout part de la théorie et tout se finit par la pratique !

J'applique juste ma "méthode" et ai de la chance que ça se passe bien... Par bonheur, j'étais en pic de forme juste au bon moment...

@++
Sougil - Mets Toriques

APC a dit…

Felicitations pour ton titre !
Rdv mi juillet pour un very bad troyes... a suivre

Souef Gilles a dit…

Merci Adrien !
Tu penseras à me présenter ton mannequin cette fois ! ;-)

@++
Sougil - Air dévêt