Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

6.10.13

Le rôle d'un "entraîneur" :

Ca cause pas mal, sur Boulistenaute, de la méthode de "coaching" (difficile à traduire) de l'équipe féminine qui a perdu avant le dimanche au championnat du monde...

Ce sujet m'intéresse, car, par empathie, je m'imagine assez bien dans ce rôle !

Quel est le rôle d'un bon coach ?
Quand doit-il entrer en jeu ?
Comment peut-il influer sur les résultats ?

Je pense que...

S'il peut avoir un rôle à jouer, au moment de la compétition, c'est comme pour un arbitre ! Moins on le voit et mieux c'est !

Et si, en championnats des clubs par exemple, il doit y avoir un coach... Je verrais bien son influence comme ça :

Tout d'abord, il doit monter la (ou les) meilleure(s) équipe(s)...

Comment faire ?

La mauvaise solution est de prendre les "meilleurs" - Le terme "meilleur" étant évidemment subjectif - et de leur imposer de jouer ensemble. C'est pourtant, j'ai l'impression, ce qu'il se passe la plupart du temps ! Sans considérations ou conciliabule... Et pourtant, la pétanque est tellement question d'affinités...

Ce que je ferais moi pour monter une équipe ? Je sélectionnerais UN joueur et lui demanderais de faire SA sélection de partenaires ! Quitte à lui demander 4 ou 5 partenaires et trancher ensuite...

Une fois l'équipe montée, je suis contre les changements de joueurs durant une partie ! L'équipe qui commence sera FORCEMENT l'équipe qui finira ! On peut, par contre, tourner classiquement (Entre les joueurs qui ont débuté), si ça ne va pas, bien entendu durant la partie...

Sur la tactique et la psychologie... Le coach ne doit intervenir qu'en dernier recours ! C'est d'abord aux joueurs (Qui connaissent le jeu autant que le coach) de décider et se mettre d'accord. J'ai remarqué depuis longtemps, à la pétanque comme ailleurs, que plus il y avait de décisionnaires et plus c'était le bordel ! Le coach n'interviendra qu'à la demande des joueurs et/ou, un peu comme un tir au but, lorsqu'on n'a plus trop le choix !

Un mauvais coach imposera son dictacte, se moquera de l'avis de ses joueurs et tentera d'influencer leurs tactiques....

Globalement et pour conclure, un bon coach aura pour compétence : L'effacement, la confiance, la psychologie et la connaissance du jeu... Peu importe qu'il soit champion du monde, qu'il parle fort, et même, qu'il soit charismatique... Au contraire même... Ceux qui doivent être devant la scène sont les joueurs !

Un modèle du foot ? Aimé Jacquet... Evidemment ! Il a su entraîner son équipe non pas vers la victoire mais vers les meilleurs pré-dispositions psychologiques !

@++
Sougil - Sckotché

1 commentaire:

philou a dit…

Encore une fois assez en accord avec ça ,juste souligner le caractère homogène d'une équipe !!! pointeur /tireur ...