Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

14.10.13

Déclencher :

Un concours assez "classique" pour moi :
- Parties 1 voir 2 : Départ "moyen".
- Parties 2 et peut-être 3 : Un milieu de concours "correct".
- Parties 3 et plus : Une "très bonne" fin si pas de coup de pompe (surtout si plus de 5 parties)

Bien sûr, des fois c'est différent... Mais, généralement mes concours se passent ainsi.... Pourquoi ? Aucune idée !


Il faut que je déclenche...

Et c'est en cela que jouer avec des partenaires qui se connaissent est important ! Car de me voir commencer "doucement", beaucoup de joueurs, pensant pouvoir faire mieux, auront tendance à demander à tourner... Je ne refuse pas et le propose même volontiers, quand les sensations sont mauvaises !

Est-ce que pour d'autres c'est comme ça ?

Bien sûr, des fois je peux commencer fort et m'effondrer...
Ou des fois, commencer fort et être constant...
Ou des fois encore, commencer doucement et jamais déclencher !
Mais c'est plus rare...

@++
Sougil - Des ailes

22 commentaires:

Bouille a dit…

j'ai toujours pensé que la différence entre un bon voire très bon joueur de pétanque et un joueur moyen, ce ne sont pas les résultats, ni l'adresse, ni la technique, ni la stratégie...
tout cela tout le monde peut l'avoir à un moment donné...
la différence, c'est... la régularité
c'est à mes yeux le plus important car on peut avoir un moment toutes les qualités que j'ai citées dessus, mais si elles sont entrecoupées de gros passages à vide, ben ça donne pas grand chose.
pas de constance, pas de concours gagné...et c'est pas facile d'être constant !!!

Souef Gilles a dit…

Tout à fait d'accord, c'est d'ailleurs pour ça que je ne m'estime pas bon !

@++
Sougil - l'hymne égal

Guillaume a dit…

C'est la même chose pour moi.
J'ai tendance à commencer doucement.
Je dirais que j'ai besoin d'un temps de chauffe. Peut être que c'est le temps que mon corps a besoin pour se mettre en condition... Il me faut bien deux bonnes heures avant que je sois vraiment dedans.

Anonyme a dit…

bonjour,

Je suis tout à fait en accord avec la formulation de Bouille.
C'est bien pour celà que lorsqu'un joueur me dit :"t'aurais vu,hier...",je réponds d'un air un peu ironique :"t'aurais vu ,il y a un mois...".

La semaine derniére,j'ai été jouer des parties d'entraînement sur un terrain libre .Je me suis surpris au tir et j'ai surpris...le terrain assez régulier ,parsemé de petits cailloux jaunes et gris me convenait parfaitement.
Comme je tire main ouverte,difficile de faire autrement que de tirer plein fer.
Sur les terrains extérieurs de notre club,les terrains rouges donnent une approche différente et un pourcentage de réussite bien différent.

Et la vérité est bien là,c'est dans la capacité d'adaptation aux éléments extérieurs et dans nos facultés à faire abstraction des humeurs et des petits soucis de notre moi profond que se se met en place la régularité.

Si la réussite renouvelée entraîne une confiance en soi de plus en plus grande et si on arrive à faire le vide et à atteindre une compléte "zénitude",je pense que des résultats plus constants peuvent se mettre en mouvement.

Aprés, tout est une question d'âge,d'envie,et de notre vision individuelle de la pétanque...

http://marcocol.skyrock.com/

Anonyme a dit…


Les causes générant les hauts et les bas à la pétanque sont très variées, le plus important c'est de savoir le pourquoi de ces variations de niveau en cours de compétition!

Une fois la cause décelée, il va falloir s'attacher à y remédier à moins que ce soit seulement l'adresse qui fasse défaut!

En effet même si je dois me faire rabrouer une fois de plus, et quitte à passer pour un prétentieux, si on a le don, l'inné pour résumer, ce sera plus facile d'éviter ces niveaux de jeu irréguliers!

En effet même si je ne suis pas entraîné ou si je n'ai pas joué depuis des semaines, je suis toujours performant en début de compétition (merci l'inné pour l'adresse), par contre mon niveau de jeu baisse en fin de concours si je n'ai pas le physique!

La preuve que le physique est primordial, dernièrement lors de la phase finale départementale du tir de précision, j'ai fait 54 points en 8èmes de finales lors de ma premère opposition, ratant d'un rien le dernier but à mon plus grand regret!
Ensuite il a fallu attendre plus de deux heures pour faire mon quart de finales, ce que je ne savais pas, j'ai en attendant jeté des tombereaux de boules si bien que j'étais usé!
En quart de finale, plus de bras, j'ai fait lamentablement 16 points, plus de jus, le don n'a pas suffi!

Par contre Il ne faut donc pas se leurrer les hauts et les bas quoiqu'on fasse un joueur pas très adroit les aura, et cela rendra au haut niveau rédhibitoire toute grande performance, qu'on arrête de nous seriner avec la technique, le mental, etc..., bien sût il faut tout ça, mais la clé de voûte c'est l'adresse, le don, c'est de l'inné!

allez sousou déchaînes toi sur moi!!! lol

charles bronson "dit le pré tant sieur"







Souef Gilles a dit…

J'aI plutôt une question !
Au bout d'un an et demi de pétanque, j'étais vice champion de Vendée tête à tête et perdais en demi de la ligue contre Denis Olmos après avoir battu son frère Jean-François.

Tu m'as aussi vu dans mes nombreuses vidéos...

Suis-je adroit ? Ai-je le don ?

@++
Sougil - Demi deux

Souef Gilles a dit…

J'ai même oublié de dire qu'avant, cette même année en tête à tête, j'étais champion de district en battant en finale, dans un champ de mine, l'un des meilleurs tireurs du département, et un des plus titrés : Jean-Michel Rochereau.

Alors...

Inné ou pas ?

@++
Sougil - Pré Corse

Anonyme a dit…

Je pense que tu as le don, mais que tu ne tires pas naturellement!

Je ne t'ai pas connu à tes débuts, mais il est fort à parier que tu as changé de style ou du moins tu as au cours du temps essayer d'annihiler de supposés défauts afin de coller à ce que les théoriciens nous rabâchent avec des techniques soit disant épurées afin de pouvoir générer une reproductibilité du geste aisée,
immuable et efficace!

Je suppose et cela découle de ce que je viens d'écrire que tu changes parfois de style, en effet la reproductibilité de ton geste te demandant beaucoup de concentration, tu cherches sans cesse ce petit détail qui te paraît pouvoir améliorer tes performances, bien mal t'en prend en fin de compte cela génère des hauts et des bas en ce qui te concerne!

En conclusion on est adroit ou pas, et si on est adroit, il faut garder son style même s'il n'est pas très académique, peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!! lol

Pardon d'avoir été le conseilleur, (peut-être me trompe-je), d'avoir pris ta place sur ton blog, je le fais sans prétention, je te donne juste mes ressentis naturellement sans aucun signe de supériorité, sois en assuré!

charles bronson "lait purée"

Anonyme a dit…

Y a t-il des degrés dans l'inné?
Y a t-il des degrés dans la motivation?
Y a t-il des degrés dans la disponibilité?

Que de questions à résoudre...

Mais c'est peut un mélange savant de tout celà qui fait un champion depétanque.

http://marcocol.skyrock.com/



Anonyme a dit…

Décidemment,je suis distrait ...

J'oubliais aussi ,de l'entraînement et être en forme morale et physique.

ça fait quand même pas mal d'ingrédients à mettre dans la marmitte...

http://marcocol.skyrock.com/

Souef Gilles a dit…

Et bien pourtant... Non !

Je n'ai aucun don ! Cette irrégularité, je l'ai toujours eue, même, après un an demi de pétanque. Comme je l'ai dit à un de mes partenaires dernièrement : Je peux être un des meilleurs du département, mais aussi l'un des pires !

De plus, il faut savoir qu'à mes débuts, j'ai jeté des tonnes de boules ! Je jouais parfois matin, midi et soirs tout seul ! Et je n'ai eu aucun théoricien pour me conseiller.

En d'autres termes... J'avais certainement quelques aptitudes... Mais vraiment... Aucun don !

Comme le demande juste Marcocol, ce fameux est-il juste binaire, ou est-on adroit à un certain pourcentage ?

Enfin... Il y a des joueurs qui peuvent jouer des heures sans être fatigués ! Est-ce un don ? Comme toi, voir même plus que toi encore, je manque d'endurance. N'ai-je pas le don de l'endurance, ou, l'endurance ca se travaille et ca se gère ? D'exercer un travail pas physique, ne pas pratiquer de sport... Est-ce un avantage ?

Fazzino a-t-il un don ou un physique et un mental qu'il travaille ?

@++
Sougil - Sous Doué

Souef Gilles a dit…

Et oui... Suis bien d'accord avec toi Marcocol.

@++
Sougil - Marque accord

Anonyme a dit…

Gilles,

je m'en doutais, je savais que te t'apprendrais rien, que tu ferais celui qui ne comprend pas, d'ailleurs c'était pas mon but, je voulais juste donner des pistes, je te laisse toi le patron de ton blog dans tes certitudes, comme moi j'ai les miennes!

J'ai juste voulu donné l'avis d'un prétentieux, qui sait tout, c'est pourquoi j'adore en tant qu'éducateur m'occuper surtout des jeunes, eux n'ont pas d'a priori, pas de jugements tout faits, il suffit de leur transmettre le savoir dans les règles de l'art!

Vouloir sans cesse prétendre que l'adresse n'est pas la clé de voûte des sports d'adresse me laisse pantois!

Bien sûr il faut d'autres ingrédients , je n'ai jamis dit le contraire, je sais aussi qu'il y a des degrés pour chaque ingrédient mais tu sais bien que noter l'irrationnel graduellement n'est que gageure!

charles bronson "lait puisé"

Anonyme a dit…

C'est vrai à chacun de mettre les pourcentages dans les différentes cases.
Je reviens toujours à cet exemple que j'ai vécu cette année aux Issambres au printemps.

Je me porte volontaire pour une séance de tir à l'arc.Je précise que je n'avais jamais touché un arc de ma vie.

Un peu d'apprentissage et voilà l'épreuve de confrontation.

Je mets deux fléches voisines du centre ,une plus excentrée et je sors deux fléches.

Un concurrent qui n'avait jamais touché un arc de sa vie,et j'en suis sûr réalise un parcours hors pair à l'étonnement de l'animateur.
C'était stupéfiant et lui même était très étonné.

Claude qui a été comme moi militaire pourra affirmer qu'au tir ,certains étaient doués naturellement.
Dans toutes les écoles militaires que j'ai fréquentées,très vite ,dès les premiéres séances ,certains sortaient du lot.

Bien sûr ,après il fallait gérer la respiration,éviter le coup de doigt mais n'empêche qu'à la base la sélection se faisait très vite.

Idem dans les marches commandos,on retrouvait toujours les mêmes en tête.Faits de volonté et d'abnégation ces exercices se répétaient souvent dans le même ordre.J'étais bien souvent troisiéme ou quatrième de ma section mais je n'ai jamais été premier.Et je suis sûr que je n'aurai jamais pu l'être...Il ne suffit pas de vouloir...

Je crois que nous avons tous nos limites dans toutes les matières .
On peut améliorer,réussir un jour de grande forme et dans des circonstances favorables mais répéter la performance reléve certainement de dispositions naturelles favorisées par d'autres facteurs comme l'entraînement,la forme etc...

Alors dans la marmite, les pourcentages de chaque ingrédient n'ont certainement pas la même force...

http://marcocol.skyrock.com/

Sousou a dit…

Claude...

La question n'est pas de s'apprendre quelque chose et j'ai déjà montré que je peux changer d'avis... Je n'ai donc aucune certitude, surtout en matière de pétanque !

Tout comme tu le mentionnes pour toi, j'essaye, moi aussi, de donner des pistes.

Maintenant, en tant qu'éducateur, je trouve fort dommage, et surtout paradoxal de dire au jeunes :
- De toute façon, soit vous êtes doué et bon tout de suite, soit, vous ne le serez jamais... Mais je vais quand même vous apprendre !

Parce que voir dans le même discours :
- "...des jeunes, eux n'ont pas d'a priori, pas de jugements tout faits, il suffit de leur transmettre le savoir dans les règles de l'art!"
et
- "...on est adroit ou pas, et si on est adroit, il faut garder son style même s'il n'est pas très académique" ou "bien sût il faut tout ça, mais la clé de voûte c'est l'adresse, le don, c'est de l'inné!"
Je trouve ça illogique et même incompatible !

Devenir "bon", c'est très loin d'être aussi simple et basique que être doué ou pas ! On peut, certes, avoir des aptitudes ! Je l'ai déjà dit ! Mais ce n'est pas tout ! C'est même loin de l'être !

Si tu savais le nombre de témoignages m'arrivant et me remerciant des progrès que mon site et mon livre ont pu engendrer, tu serais étonné !
Et pour mon cas personnel, je n'ai pas changé mon style depuis au moins 6 mois... C'est, essentiellement, la concentration, la forme physique, les sensations... pas la technique intrinsèque, ou "l'adresse" (D'ailleurs... Qu'est-ce que l'adresse ? La naturelle ? La pas naturelle ?), qui font mon irrégularité !

Je ne pense pas être le plus "fermé" sur ce sujet ! ;-)

@++
Sougil - Brosseur

Sousou a dit…

Marcocol...
Tu le dis toi-même : Un tas de facteurs (Pas ceux qui bossent à la poste), font que...
C'est certain qu'on peut avoir disons, une "facilité initiatique", c'est que j'ai connu aussi ! Mais il faut un tas d'autres... déclics !

On va faire une jolie métaphore... Je sais que tu aimes bien !

L'apprentissage, c'est être à l'entrée d'un labyrinthe, dans lequel il y a des portes et des clefs... Certains trouvent les premières clefs plus facilement que d'autres... Mais tout le monde peut sortir du labyrinthe, avec plus ou moins de labeur, certes, mais c'est quand même possible ! Et parfois même... Il y en a qui retournent dans le labyrinthe par mégarde...

@++
Sougil - Passe partout

Bisounours en colère a dit…

Un petit exemple :
Dimanche dernier, c'était le championnat du tir de précision de notre club. Après le tour qualificatif, le deuxième meilleur score a été réalisé par une personne qui balance les boules max 3-4 fois par an et qui ne connaissait pas encore ce qu'était une boule de pétanque il y a 3 ans... A côté de cela, des joueurs et joueues qui s'entraînent régulièrement (une à deux fois par semaine) ont fait des scores faibles (mais qui correspondent à leurs niveaux respectifs).

Ce joueur a un don que la plupart des membres du club n'ont pas. Il est clair que si il s'entraînait un minimum, il parviendrait à avoir un niveau de jeu satisfaisant. A contrario, d'autres personnes du club qui s'entraînent régulièrement n'atteindront jamais son niveau de jeu...

Cet exemple REEL montre que certains ont un don. Reste ensuite à faire fructifier ce don.

La plupart des joueurs n'a pas ce don. Grâce à de l'acharnement et des milliers de boules jetées, ils arriveront peut-être à un niveau de jeu correct. Mais ils ne seront jamais de grands champions.

Faire croire aux jeunes qu'ils peuvent tous devenir des Dylan Rocher, c'est tout bonnement leur mentir.

Sousou a dit…

Il y a une marge entre devenir un très bon joueur et devenir Dylan Rocher !

De plus... Ce n'est parce qu'on gagne au casino la première fois qu'on joue, qu'on va y gagner sa vie...

Et quels ont été ces fameux scores Bisounours ?

@++
Sougil - Roux late

Bouille a dit…

oui...

en ce qui concerne les personnes douées qui ne s'entrainent jamais, je dirai que pour au moins les 3/4 (et je suis faible..), cela demande vérification...

en effet, quasiment à chaque fois que je joue contre des gars en concours, ben systématiquement, ils me confient d'une manière spontanée (louche ça...)qu'ils ne jouent jamais aux boules, ou que c'est la première fois cette année, etc...etc...

serions nous donc en présence d'une foule de prodiges de la pétanque ? Je ne crois pas. Je crois plutôt qu'une infime partie dit la vérité et pour le coup, ceux là sont doués...pour les autres, chacun en tirera les conclusions qu'il veut...

Bisounours en colère a dit…

Le vainqueur a fait 28... Ensuite, les scores variaient entre 15 et 20 pour les meilleurs.

L'anecdote que je vous ai racontée sur mon type qui ne s'entraîne jamais et qui a fait un "bon" score est véridique... Certes un "bon" score pour mon club serait certainement un score "plus que moyen" pour n'importe quel club de France.

Je ne vois pas le rapport entre le casino ou la pétanque... Au casino, il n'y a aucun facteur "physiologique" qui rentre en compte...

La pétanque, c'est comme dans n'importe quelle activité physique. Il y a des mecs qui auront une agilité naturelle alors que certains devront travailler comme des damnés pour n'espérer n'avoir qu'un niveau décent.

Je fais partie de la seconde catégorie, celle des laborieux... et ce quelque soit l'activité physique (pétanque, rugby, ...).

Par contre, j'ai certaines facilités intellectuelles... et encore pas partout... les langues n'ont jamais été mon fort. Par contre, les maths, j'apprenais tout sans effort. L'anecdote amusante est que je me croyais fort en math... Jusqu'au jour où j'ai été confronté à la fac à un talent pur... (il est depuis devenu le plus jeune professeur de fac du pays de tous les temps)... Le type est tout simplement ultra-brillant : un génie.

Il en est de même dans le domaine physique... Des Maradona, Zidane, Quintais ou Rocher ne sont pas devenus les meilleurs que par leur seul travail mais également car ils avaient un don.

Théo a dit…

Pour ma part , On m'a " remarqué" en cette fin d'été , au mois d'août , quand je suis arrivé dans mon nouveau club , j'ai fait une partie en doublette avec un jeune que je ne connaissais pas vraiment mais qui m'avait leur sympa , j'ai pointé de tête ( avec je précise , aucune prétention d'arriver et de dire que je suis un tireur et je ne fais que tirer ) , il s'avère que mon partenaire du jour à plutôt mal tiré , nous avons tourné et là , je n'ai manqué que deux boules dans deux parties ... , mais alors ou est ce que je veux en venir ... , On ma de suite dit que j'avais des aptitudes , que j'avais un geste ample et qui fait mouche .. , le président de ce club ( +100 licenciés ) m'a observé , m'a félicité et au bout de plusieurs entraînement ( il a vu que j'adorais ce club ) , a demandé à mon père s'il pouvait remboursé tous les déplacements pour les entraînements et les futurs matchs dans ce club ... ( je précise que nous avons refusé , le but pour moi , n'étant pas de me faire de l'argent ou quoi que ce soit ! )

J'ai également gagné le Tête à tête pour mon ancien club ... , où tous les gens m'ayant vu joué m'ont demandé ce que je faisais dans un club pareil ? ( 10 licenciés )
Que je devais voir plus grand pour moi !
Je pourrais passer pour quelqu'un qu'y se la pète , mais ce n'est pas mon cas , je tiens simplement à jouer à m'amuser et à prendre du plaisir et en ayant du respect pour mes adversaires et partenaires.

Je pense avoir une petite aide ( inconnue ?! , une certaine facilité ? ) , mais je l’exploite avec beaucoup d'entraînements ( un peu moins en ce moment ! ) , mais je pense qu'un don c'est bien , mais il faut savoir le canaliser et le maintenir à un certain Cap , en s'entraînant ( non pas en voulant faire des parties !) , je parle bien de l'entraînement seul , sur une boule , pendant une bonne heure et en pointant sur un bouchon pendant une heure ! ( encore faut-il avoir le temps , je sais )

Désolé aux personnes qui peuvent penser que je n'ai absolument pas de modestie mais sachez , que ce n'est absolument pas mon BUT !

Bye Théo.

Anonyme a dit…

bonjour,

Ben Théo,je n'ai pas trouvé une quelconque arrogance dans ton discours.
Bien au contraire,il est fait de lucidité et de vérité.

Hier après midi ,j'ai fait 5 parties d'entraînementà la suite: une triplette et 4 doublettes.La triplette de début et les deux premières doublettes j'étais partenaire d'un de nos champions du Nord vétérans de 2012,les dernières j'étais contre.
Et là je peux te dire que c'était révélateur.
Pour aller dans le même sens que Sougil,j'étais bon au point au début sur des terrains intérieurs extrémement difficiles et mon jeu s'est effiloché au fil des parties pour en arriver à une dernière partie très mauvaise.

Mon partenaire (et adversaire)n'a pas varié son jeu ,d'une efficacité redoutable au tir comme au point.Jusqu'à la dernière seconde;c'était époustouflant.
J'ai encore compris que sa place de huitième de finaliste au France vétérans était plus que méritée.

Tout ça pour dire que je pourrais m'entraîner encore un peu plus,avoir un surplus de motivation ,et faire des concours ici et là ,je suis sûr que je n'atteindrai pas son niveau.
Ce type est doué,au point il réussit des paris formidables et au tir c'est d'une "belle machine" de régularité.

Alors théo, ta solution c'est de t'entraîner seul ,je te l'accorde bien volontiers.
Et tu as bien raison,un don et une passion faut les entretenir... sans qu 'ils emportent le reste aux oubliettes.

Moi,bien entendu ma motivation est tout autre et du moment que chacun s'y retrouve...

Mais ta petite tirade montre déjà quelqu'un qui a bien "la tête sur les épaules"...

http://marcocol.skyrock.com/