Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

8.12.12

Où commence la prétention ?

Un mal, que je pense très français, est la jalousie envers les personnes atypiques et/ou ambitieuses ! On (Enfin, certaines personnes) ne supporte pas qu'autrui, par ses actions, ne soit pas dans le rang, sorte de l'ordinaire, agisse différemment, voir même parfois, soit juste "supérieur"... C'est, à leurs yeux, forcément quelqu'un de prétentieux, peut-être marginal (et encore ?), qui, à fortiori, ne voit pas la réalité en face !

Réaction, à mon humble avis, qui est simplement ce qu'on appelle de la jalousie ou même de la bêtise ! Quelle connerie ces sentiments !

Le plus dommageable, à cause de cet état d'esprit, malheureusement trop présent, c'est de ne pas aller au bout de ses propres envies ou projets uniquement par peur du jugement des autres !

Si, depuis la nuit des temps, tout le monde s'était retenu d'avoir des idées, d'ambitionner, de faire,  autrement, uniquement pour ne pas paraître "différent", croyez-vous qu'on ne serait pas encore à vivre dans des cavernes ?



Comme il a été justement dit sur un forum voisin, être ambitieux et avoir une idée en tête, c'est tout sauf de la prétention ! Pour être prétentieux, il faut avoir démontré, réussi, être titré, avoir atteint ses objectifs ! Aimé Jacquet (qui ne consiste pas qu'à apprécier du pain de mie), est passé du stade "prétentieux incompétent" à celui de "expert déterminé" uniquement en gagnant 7 matches de foot de suite. En réalité, il a toute légitimité aujourd'hui, d'être prétentieux ! Il a atteint les ambitions qu'il affichait !

On ne peut pas être prétentieux sans avoir atteint ses objectifs. On a le droit de l'être quand c'est fait.

L'humble a conscience de son niveau, de ce qu'il a déjà accompli, et de ce qu'il lui reste à accomplir. L'humble regarde devant, et voit une route plus ou moins longue et sinueuse qu'il a décidé de parcourir prudemment mais aussi consciemment. Il a juste la "prétention" d'avoir décidé de voyager. Aux autres de respecter ce choix, à lui de ne pas s'occuper de ceux qui ne le comprennent pas.

@++
Sougil - GPS

Aucun commentaire: