Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

1.11.12

Redevenir "bon"...



Beaucoup de joueurs, moi y compris, ont connu une coupure plus ou moins longue... Personnellement, alors que j'avais un niveau correct et après cinq ou six années de pratique relativement intensive, j'avais commencé à me lasser... J'avais encore continué quelques temps, sans grande motivation, pour finalement arrêter complètement... J'avais d'autres occupations ! ;-)

Cette coupure a quand même duré pas moins de treize années ! (Car c'est treize qui gagne !)

Beaucoup de joueurs, qui ont fait une coupure, ont l'impression d'avoir du mal, à priori, à retrouver leur niveau d'antan...

Ça peut, tout d'abord être relativement illusoire ! En effet, le cerveau ayant plutôt tendance à conserver les souvenirs "heureux", je pense que beaucoup de joueurs ont une vision faussée de leur niveau du passé... De plus, si la pause a été longue comme la mienne, je trouve que le niveau moyen de la pétanque a bien augmenté, même si celui de l'élite, lui, pas vraiment...

Lorsqu'on reprend, en tous cas au départ, on est forcément à un niveau plus faible... C'est logique... Ça a été le cas pour moi, évidemment, et durant une bonne année, j'ai bossé, pour progresser ! Seul, en réfléchissant, en cherchant, en tâtonnant... J'ai tapé, et tapé et retapé... Seul, toujours... En me faisant des petits jeux (Tête à tête seul, tir rapide de 21 boules...) mais aussi en entraînement collectif et en faisant des concours... Il n'y a pas de mystère ! On n'est pas apte, que naturellement ! Il faut aussi un entraînement intelligent, sérieux et rigoureux... De tout ce travail, j'en ai même créé un blog qui a donné lieu à un livre !

Bilan ?

Je suis différent de ceux qui disent qu'ils étaient meilleurs par le passé, puisque je pense que je suis bien meilleur aujourd'hui que lorsque j'avais 20 ans ! Je tape plus de boules, j'ai plus de mental et je suis plus régulier... Ce qui ne m'empêche pas de travailler toujours, même si au tir, j'ai l'impression d'être au taquet à présent...

Il y a un paradoxe avec ceux qui disent qu'on est bon uniquement parce que c'est le berceau qui l'a décidé : A quoi serviraient les entraînements si ce n'était que ça ?

Je connais beaucoup de joueurs qui n'ont pas d’aptitudes extraordinaires et qui sont pourtant de très fameux joueurs de boules ! Ils ont autre chose... Ça s'appelle la flamme ! A l'inverse, il peut exister des joueurs plutôt adroits qui n'ont jamais rien fait... Car ils n'ont pas de mental... Vous trouverez un tas de tireurs qui explosent tout à l'entrainement, et qui, arrivé à la grosse partie, n'en touchent plus une... Ou en tous cas jamais les bonnes...

La pétanque c'est bien sûr la technique, mais aussi l'envie et le contrôle... Lorsqu'on a été bon et qu'on veut le redevenir, il faut travailler le tout ! 

@++
Sougil - Bûcheur de Noël

9 commentaires:

entropie singuliere a dit…

Tiens un article sur le sujet qui justement m'a fait arriver sur ce blog.
Pour le coup je suis un peu obligé de laisser un " com"
Ancien amant sincere de la pétanque j'ai arrêter pour diverses raisons depuis de très nombreuses années mais depuis quelques temps l'envie de reprendre me titille fortement.
Il y a décidément dans ce jeu quelque chose qui semble faire qu'on y revient toujours quand on l'a vraiment aimer.
Reprendre pose des tas de problème en plus de la question du niveau à retrouver et même à augmenter.
Celui de l'équipe n'est pas le moindre quand comme moi on associe aussi la pétanque à l'amitié.

Je ne sait toujours pas si je reprendrais la compétition mais depuis plusieurs semaines je ne suis plus deux jours de suite sans "lancer des boules" et je pense que si je reprenais je serait sans doute meilleurs parce que j'ai gagner en maturité ( ben oui faut quand même un avantage en contrepartie du fait un peu triste que l'on vieillisse quand même ! :)

Je profite de ce premier commentaire pour te saluer et te féliciter pour ce blog qui pourrait bien faire partie des raison qui feront que je reprendrais un jour.
Merci !

Christian

PS : UNe des raisons pour lesquelles je laisse peu ou pas de commentaire est mon orthographe tout à fait déplorable pour laquelle je te présente mes excuses ainsi qu'a ceux qui liront ce com

la mule a dit…

complètement d'accord avec cet article... je me reconnais parfaitement car moi aussi je reprends l'entrainement depuis cet été alors que j'avais arrêté de jouer depuis 2001. Pour ce qui concerne la comparaison entre niveau actuel et passé, je dirais que je réfléchis plus à ma technique, je surveille le déroulement de mon geste et surtout je sais sur quels points je dois porter mon attention pour réussir une bonne exécution. Plus jeune, je tirais sans vraiment penser à ça. je lançais mon bras et voila. effectivement, j'étais considéré comme un excellent tireur.... à l'entrainement!! n'ayant pas de repere techniques pour me forger une bonne confiance en moi, je me mettais tout seul en pression. je suppose que c'était la peur de décevoir mes partenaires qui me mettait sous pression, du coup mon bras était trop tendu, le tir était forcé et les résultats absents. Aujourd'hui j'ai changé d'optique et lorsque je dois tirer, je me dis que si je pratique ce sport c'est parce qu'avant tout cela me procure du plaisir. entendre le choc d'un tir plein fer et la satisfaction de réaliser un beau tir en place, ça me donne des frissons, j'adore ça!! maintenant j'essais aussi d’asseoir ma technique (merci le blog pour les tuyaux) sur un entrainement régulier. le but 1er est de renforcer ma confiance en moi, je sais de quoi je suis capable et je dois pouvoir en faire autant dans toutes les situations. En + je progresse bien, alors pourquoi s'arréter?

Sousou a dit…

@Christian
Merci pour ton commentaire ! Ici, c'est pas le blog à Stendhal, on s'en fout des fautes du moment qu'on cause pétanque, voir musique, voir littérature... Enfin bref... Du moment qu'on cause quoi !
Pour définitivement te décider à reprendre, je me dis régulièrement aujourd'hui : "Pourquoi je n'ai pas repris plus tôt ?" !
Bref t'as le virus ! Et on a pas encore trouvé le vaccin !

@La Mule
Tout pareil pour le plaisir... Parfois, c'est même vraiment trippant les boules !

@++
Sougil - A la mode de quand

Bisounours en colère a dit…

Est-ce qu'on peut causer chaumois sur ce blog, verole ?
--
Bon, j'aime bien cet article... Cependant, il me pose un probleme existentiel. Avant d'arrêter la petanque - pour la reprendre ensuite - il va donc falloir que je sois bon. Fichtre ! Au rythme où je progresse, je me demande si je vais donc avoir le temps d'arrêter.

Sousou a dit…

lol !
Il vaut mieux une mer gentille qu'un père sévère... C'est pas comme ça qu'ils disent dans le port de La Chaume ?

Le prochain article va te plaire Bisounours... Au moins pour les images !

@++
Sougil - Banc de moules

Anonyme a dit…

Je me retrouve dans ces commentaires.
Moi j'ai arrêté la pétanque pendant 6 ans (de 16 ans à 22 ans), après avoir fait quelques résultats en jeune.
Et un jour un ancien coéquipier ma lancer le défi de resigner pour jouer avec lui, chose que j'ai fais.
J'ai eu beaucoup de mal à me remettre dedans, l'envie était là mais plus le geste. Alors qu'avant je rentrais dans le rond et j'envoyais, maintenant il y a tout un travail de préparation qui est obligatoire.
Après 5 ans, j'ai retrouvé un bon niveau (meilleur qu'avant pour moi), même si beaucoup de monde me dise que j'étais meilleur avant Moi personnellement je me sens plus fort mentallement et stratégiquement.
Merci à toi Sougil pour ton blog qui m'a permis de progresser et de travailler sur d'autre point que la technique.

lolo3911

grosse oliv' a dit…

moi je met de patch pour arrêter mais j'y arrive pas (pas de volonté !):-)

plus sérieusement un autre point qui explique qu'on deviens meilleur avec ''de la bouteille'' c'est qu'on connait de mieux en mieux ses adversaires ! quand tu joue régulièrement dans ton département, tu rencontre évidement toujours les mêmes têtes et à force de croisser le fer avec eux, tu apprend aussi à gérer les parties et ton adversaire ! combien de fois tu m'as dis alors qu'on était mal mené, ''t'inquiètes j'le connais il va s'éffondrer sur la fin si tu maintiend la pression au point !''

Pierre Fieux a dit…

On va en faire quelque chose, de notre Sougil, si les petits cochons ne le mangent pas...
En tous cas, il y a de grandes chances. Le problème des anciens "bons", c'est qu'ils ne savent généralement pas pourquoi ils l'étaient, et qu'ils rechignent à se taper, ou à se retaper toutes les gammes nécessaires.C'est pourtant la seule façon de retrouver un niveau technique: tu le fais, bravo.
La deuxième difficulté, lorsqu'on t'a un peu oublié, c'est de parvenir à refaire des équipes de bon niveau. Il y a longtemps que le téléphone ne sonne plus, et il va falloir à nouveau parvenir à taper les bonnes équipes en étant moyennement équipé.
Si on y arrive, tout s'enchaîne. Le téléphone se remet à sonner, on joue de mieux en mieux, les victoires se succèdent, mais... on s'entraîne moins, on s'aperçoit que sa femme et ses enfants trouvent qu'on n'est plus assez là, on n'a plus le temps de bricoler ou d'installer de nouveaux rideaux, alors on s'arrête un peu. Et quelques années plus tard, on se dit que la pétanque, c'est quand même bien, et on recommence tout... ;-)

Sousou a dit…

@Lolo3911
Ben de rien pour mon blog... C'est bien ces témoignages ! En tous cas, ça fait plaisir !

@Gross Oliv'
C'est vrai que connaître l'adversaire peut aider... Mais ça peut aussi avoir l'effet inverse : Tu le vois trop beau... Bing... Il arrive à 13 avant toi ! Dans tous les cas, il vaut mieux s'appliquer à chaque boules ! Bon... Je sais... Hier j'avais beau m'appliquer, ça ne voulait pas ! :-D

@Pierre Fieux
Vi ben je ne sais pas si on va faire quelque chose de moi, en tous cas, hier, c'était le néant au niveau de ma sortie de boule... C'est étonnant comme il y a des jours sans parfois !
Pour se monter... Bââ, même si effectivement je préfère jouer "monté", ça sera toujours la bonne entente avec mon ou mes partenaires qui primera... Maintenant, si Hureau et Loy (J'aime bien ces deux joueurs !) me demandent, car ils auraient besoin de moi pour gagner un national, nul doute que j'accepterai quand même avec plaisir ! Faut bien las aider ces petits gars !

Quand à la vie de famille : C'est elle qui prime !

@++
Sougil - Justin Bridou