Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

29.6.12

En réponse au commentaire de Claude :


Comment ça mauvaise foi !??

On peut aussi, et c'est souvent le cas, faire d'un cas une généralité... Et ainsi créer des idées reçues... Aussi appelés « clichés »...

Moi, je crois que rien n'est définitif... Le risque de « critiquer » les idées reçues, ou, en tous cas, de les relever, c'est de se marginaliser... Moi qui suis de très bonne foi, très ouvert, et qui ne décrète pas que ce que je pense est vérité absolue, j'ai souvent été marginalisé : C’est le risque d’être contre la pensée unique…

J’ai tendance à ne jamais prendre les paroles ou informations que j’entends, sans y réfléchir… Et pas qu’à la pétanque !

Pourquoi « Les bons » disent que tout vient de l’inné ? Car, ils « s’élitistent » ! Désolé pour le néologisme, mais il démontre bien ce que je veux exprimer… Si je veux essayer de vulgariser ma pensée : Le « bon » qui dit au « mauvais » :
-         - On est bon dés la naissance, et on ne pourra jamais le devenir si on n’a pas le don !
Quelque soit le domaine, il n’y a pas que la pétanque, se positionne comme « supérieur »…

Et bien moi, je n’aime pas les hiérarchies préétablies…

Et, si tant bien même, on ne désire pas « s’élitister » (Je te sais très modeste Claude, ma réponse n’est donc pas une « attaque » contre toi), c’est donc qu’on est tombé, comme beaucoup, dans le lieu commun, le cliché, la pensée unique ou… L’idée reçue… Bref… Ce que je dénonce quoi…

Certes, et c‘est ce que je dis depuis toujours (relis le début de mon livre), on peut avoir certaines aptitudes naturelles… C’est vrai ! Je ne dis pas le contraire… Et si je dois faire un mea culpa sur mon article, c’est plutôt sur ma phrase « cliché » qui aurait plutôt dû être : « On nait bon ou pas »… Car oui, on peut être plus ou moins doué naturellement… Mais… Même sans être doué, on peut quand même devenir très bon… Voir… L’un des meilleurs du monde ! J’ai simplement grossi le trait…



En matière de pétanque surtout, la technique est, je pense, basique… Ce jeu est très accessible ! On peut facilement et rapidement progresser, et, même sans être un très grand doué, enquiller les bouchons au point et tirer beaucoup de boules… Certes, une bonne technique, qui plus est lorsqu’elle est naturelle, ça aide… Mais, ça ne fait pas tout ! Ne dirais-tu pas qu’en très grande partie la pétanque se joue au mental ? Des « supers joueurs » qui ne font pas de bons résultats, malgré une excellente technique, une très grande adresse naturelle, on, je… Tu… En connais certainement beaucoup ! Car ça ne fait pas tout l’adresse naturelle ! Par contre, il y a aussi l’inverse… Les joueurs qui n’ont pas forcément un bras énorme, mais qui sont (Ou le sont devenus) des très grands joueurs… Grâce à un mental, qu’ils se sont forgés au fil du temps… Le plus connu ? Cherche un peu… Henri Lacroix !

Un autre exemple d’excellent joueur, dans notre région (Tu dois bien le connaître !), qui est peut-être sans style, pas d’une grande adresse naturelle, mais qui est, quand même, un super joueur : Didier Chaussepied !

Ce qui m’impressionne chez les grands joueurs, ce n’est pas qu’ils peuvent aligner 20 carreaux de suite ! Ca, même moi je suis capable de le faire ! Sans prétention… Ce qui m’impressionne c’est la constance et l’endurance… Bref, c’est sûrement ce qui me manque personnellement…

Amis pétanqueurs : Même si vous n’avez pas le bras de Choupay, Milei ou Dylan Rocher… Bossez ! Appliquez-vous ! Progressez ! Et… Surtout… Faites-vous plaisir !

@++
Sougil – Plaie sure

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Quand je te dis que tu es de mauvaise foi, tu sais bien que je te titille, j'essaie de te faire sortir de tes gonds, rien de bien méchant, un peu de provocation gratuite entre gens civilisés, ça met un peu de piment!(tu ne manques pas en retour de me titiller et ça ne me déplait pas)

Je suis presque d'accord sur tout ce que tu as développé, sauf sur le sujet qui me tenait à coeur, l'inné, élement incontournable si on veut accéder au haut niveau dans quel que sport qui soit!

Je te reprend quand tu écris :
"On peut aussi, et c'est souvent le cas, faire d'un cas une généralité....et ainsi créer des idées reçues....Aussi appelées "clichés"...

Tu en fais la démonstration avec Didier CHAUSSEPIED qui est certes un grand joueur (j'ai eu le bonheur de gagner 2 années de suite le national de Sablé/Sarthe avec lui, et c'est un bon ami) mais qui n'est pas, et ne sera jamais un joueur de haut niveau (et ce n'est pas lui faire injure, il le concède lui-meme), comme tu l'as constaté c'est son abnégation, sons sens tactique, sa technique, son mental hors norme, qui en font un grand joueur, mais il lui manque incontestablement une super adresse qu'il n'aura jamais quelque soit sa volonté, pour franchir le rubicon (ce qui ne l'a pas empéché d'etre CDF doublettes en 1991 à Reims, je le concède)
Les acquis chacune peut les détenir par le travail et l'assimilation, mais l'inné ça ne se décrète pas, on appelle ça aussi un don tombé du ciel, plus sérieusement cela se transmet par l'hérédité, des thèses de doctorat et de grands scientifiques l'ont bien démontré, pourquoi nier l'évidence!


claude "l'air réédité"

Anonyme a dit…

MDR
En sport la part de l'inné en rapport à la performance, à peu prêt globalement admise scientifiquement, se limite à la capacité pulmonaire, la proportion de fibres musculaires dites rapides (permettant la fréquence gestuelle et l'explosivité) l'architecture osseuse...autrement dit, autant de capacités et de critères physiologiques dont il est difficile de dire qu'ils sont déterminants à...la pétanque.

S'il y a bien une grande inconnue en sport c'est...le mental et les ressources psychologiques et motivationnelles. Toutes les grandes thèses sur le sujet ont été, sont et seront encore régulièrement contredites sur le terrain et ce, toutes disciplines confondues.
L'adresse s'acquière comme l'essentiel de nos capacités, à des rythmes et selon un volume de sollicitations variable et à mesure de la conscience qu'on en a (important, moteur de la confiance).
La probilité de réussite dans une activité telle la pétanque procède bien davantage des concours de circonstances de l'existence, des rencontres et de sa pratique. l'homme est un animal culturel et social, qui à la naissance dispose de bien moins de capacités que n'importe quel autre animal. Tout ce qu'il fera et saura, sera issu de ses apprentissages (acquis donc).

Je veux bien que la pétanque conserve une part de mystère...mais l'inné...Sans déconner !?
Janik

Sousou a dit…

Tu sais Claude... Les seuls qui régulièrement parviennent à m'énerver, ce sont mes enfants ! Il est acquis qu'eux seuls peuvent me faire sortir de mes gongs, c’est inné chez eux, avec aussi, un vieux copain qui s'appelle Laporte...
Sans vouloir t'offenser, je ne crois pas que tu sois en âge d'être mon fils !

« Je suis presque d'accord sur tout ce que tu as développé »
Normal… J’ai toujours raison !!! :-)

« …sauf sur le sujet qui me tenait à coeur, l'inné, élément incontournable si on veut accéder au haut niveau dans quel que sport qui soit ! »
Etonnant… Tu es le premier à soutenir que la pétanque n'est pas un sport ! Et, en effet, il n'y a rien de physique à la pratiquer, donc, et je suis d'accord avec Janik là dessus, il n'y a pas à avoir des capacités physiques particulières... Rien d'inné physique donc...

C'est un jeu d'adresse et de concentration.

Et là, je suis encore d’accord avec Janik là-dessus, on rentre dans des domaines beaucoup plus mystérieux !

Il n’y a pas vraiment d’adresse innée ! La preuve : Je le suis plutôt adroit à la pétanque, et pas du tout au baby foot par exemple…

L’adresse est, je trouve, difficile à définir… Parce que, et c’est là ou je te rejoins, on peut être relativement adroit naturellement (c'est-à-dire que si on donne un objectif à deux personnes distinctes qui n’ont jamais pratiqué une activité d’adresse, nul doute, qu’elles auront, naturellement, des niveaux différents….) dans un domaine, et plutôt maladroit dans un autre… Même proche techniquement. Ca fait appel au cerveau (Dont on sait que très peu de chose), et c’est d’ailleurs pour ça qu’on peut lier l’adresse à la concentration…

Je prends l’exemple de Didier Chaussepied car il est de la région et représente bien le joueur qui n’a peut-être pas une super allure, mais qui pour autant est un grand joueur (je me conterais volontiers de son palmarès !). Mais tu as occulté l’exemple de Lacroix… Suchaud ne me semble pas non plus avoir de don ! Il est surtout très fort mentalement ! Bref… Tous les joueurs de pétanque de la terre n’ont, pour moi, aucun don particulier ! Celui qui impressionne en ce moment, c’est Dylan Rocher… On va voir ce que ça donne aux championnats du monde… Mais il est (bien) coaché depuis toujours par son père… Celui-ci l’a bien fait bosser !

Il y a une part d’adresse naturelle… Je suis entièrement d’accord… Mais, c’est peanuts par rapport au reste ! Ce qui compte, après quelques personnelles techniques (même personnnelles !) assimilées… C’est… La tronche ! Et je suis d’accord avec Janik, c’est aussi « la grande inconnue » !

@++
Sougil - Menthe à l'anis

Anonyme a dit…

Janik,

Je retrouve bien là en toi le chantre de la vulgarisation du sport en général, c'est ton métier, on n'en attendait pas moins!
Mais le scientifique que tu es a du mal, et c'est normal de disserter sur ce merveilleux sujet de philo qui est "les parts d'influence sur le comportement humain générées par l'inné et l'acquis"!

Pour ce qui est des sports d'adresse, deux personnes dans l'absolu peuvent détenir le maximum d'acquis (concentration, tactique, technique, mental, bon vice, gnacque, etc...), mais la part d'adresse fera la différence, et si à la naissance on n'a pas ce don, alors on n'arrivera jamais au très haut niveau, on pourra juste progresser!
Ne pas admettre ça me parait de la mauvaise foi!

comment expliquer en effet, et je le dis en toute humilité, que j'ai pu sans acquis à 15 ans année où j'ai débuté à la pétanque, décrocher un titre de champion de ligue cadet!
Je me souviens dès mes premiers tirs avoir eu un rendement qui dépassait largement celui détenu par des joueurs aguerris et pourvus de beaucoup d'acquis!
A 17 ans je gagnais la ligue Poitou-Charentes en séniors en étant juniors surclassé!
C'est l'inné qui m'a permis d'entrer en fanfare dans le monde pétanquiste, cette adresse je ne l'avais jamais travaillée, elle était là, naturelle!
Maintenant elle est toujours là, mais mes pépins physiques font qu'elle est en dents de scie, car le corps ne suit plus!

Sougil,

Là faut déjà oser, en effet dire que l'on peut etre doué à la pétanque et pas au ping pong c'est la preuve que l'inné n'existe pas, si c'est pas de la mauvaise foi, ça lui ressemble !
bien sûr l'inné existe , nous avons tous des prédispositions ( ou de l'inné, ou un don) dans une ou plusieurs disciplines, à nous de la ou les trouver!

Quant à dire qu'Henri LACROIX est un besogneux, quelqu'un qui n'est pas doué, donc qui n'a pas beaucoup d'inné, mais qui grace a sa rage de vaincre, sa volonté peut compenser cette lacune, il y a un grand pas que je ne franchirais pas!
Henri LACROIX est très doué, et justement le fait de se subjuguer, de se surpasser sans arret, font de lui cet extra-terrestre de la pétanque, il est évident qu'en corollaire s'il n'était pas doué il ne serait pas ce qu'il est!

Sousou a dit…

Hihi ! Si Janik vulgarise, moi, je suis mère Thérésa !
(Enfin moi... A mon petit niveau, je ne trouve pas que Janik vulgarise...)

J'ai écrit mon dernier article avant de voir ta réponse...

Pour te répondre... J'ai, depuis toujours, dit qu'on peut avoir des aptitudes naturelles. Je n'ai jamais parlé d'inné ! Ca fait toute la différence... Et elle est grande... Je ne savais pas, jusqu'à ce soir que c'était un sujet de philo... Et j'espère que je vais te démontrer que la pétanque n'a rien d'inné ! Car vraiment... A la naissance Claude, tu n'étais pas plus doué que moi ! Et pour moi... Il n'y a aucun extra-terrestre de la pétanque !

@++
Sougil - T'es rien

Anonyme a dit…

En fait, la vrai question est...de se demander si la mauvaise foi ne serait pas, elle aussi, du registre de l'inné, auquel cas cette discussion n'aurait finalement que très peu de chance d'aboutir...Et on saurait pourquoi !

Allez...c'est pas bien grave. C'est là qu'on se rend compte que la pétanque est finalement bien à sa place, et c'est peut être ce à quoi elle était finalement vouée.
Quant à moi, le littéraire de formation, il n'était pas forcément écrit que ce serait dans l'encadrement du sport que je prendrai mon pied.
Janik

Sousou a dit…

Merde... j'ai préféré ne pas afficher les heures d'envoi des massages... Mais... Cette discussion est intéressante ! Je pense même que ça va faire bouger Claude dans ses "convictions" ! :-)

@++
Sougil - Claudette

Permafroost a dit…

Bonjour,
J'ai bien aimé votre article. Je vous présente juste mon cas. Je fais partie des jeunes qui ont commencé très tot, qui ont remporté pas mal de championnats départementaux, et dont on disait qu'ils étaient "doués". Seulement voilà, j ai arrêté à l'âge de 20 ans, et je ne reprends que maintenant alors que j en ai 40^^. Je découvre aujourd hui ce que le travail et l observation apporte à ce jeu et au joueur désirant se perfectionner.
Mais le meilleur exemple que j'ai n est pas le mien mais celui de mon père, qui a joué toute sa vie passionnément. Il n'a jamais été fabuleux. Même quand j'avais 10 ans je jouais bien mieux que lui, et sans forcer ni travailler quoi que ce soit. Lui a des mains épaisses comme des battoirs et la souplesse d'un verre d'ampoule.
Malgré son manque d'habileté, je peux vous garantir qu il a, quand il ne jouait pas, passé des week ends entiers a faire les nationaux pour voir jouer de bons joueurs, il les observait, puis une fois rentré, testait des techniques, des positions, etc.
A force de travail, il est devenu un tireur très honnête. Certes, je pense qu'il n'a jamais fait plus de dix tirs de suite, mais il est entre 80 et 90% en permanence, toute l'année.
Comme quoi je pense que tu as raison, prétendre que les choses sont innées, c est se classer d'emblée dans une catégorie au dessus du lot, que le commun des mortels ne pourra jamais atteindre. C'est flatteur, mais surtout totalement faux.