Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

22.2.12

Le mieux est l'ennemi du bien...

Allez, j'ai envie de reprendre du service... Oui... La pause a été courte...

Voici lors d'un beau concours (qui a eu lieu le weekend dernier), une situation de jeu qui donne matière à discussion :
Nous sommes 11-11... La partie est tendue, nous étions mené 11-3 ! Le terrain, est plutôt propice au tir... (En salle avec un bon gravier). L'équipe adverse vient de gagner, de sa dernière, un point à 20 du but et  relativement au contre de notre boule qui est 40 derrière, Le jeu est à 9 mètres. Nous n'avons qu'une boule en main. La problématique est :


 - Soit on "envoie dedans" on peut espérer un coup de but pour espérer gagner (Très peu plausible vu la situation de jeu) ou, à la limite, un appui de boule pour espérer marquer.
 - Soit on tire pour faire carreau et gagner sur la mène mais le risque est de se prendre un contre ou même frapper la notre et, dans les deux cas (s'il n'y a pas carreau dans les 60), perdre sur la mène...

Le choix est cornélien...

Mais... Pas pour moi ! Ne pas perdre, c'est se donner une chance de gagner la mène suivante ! Partant de ce principe, j'ai conseillé à mon partenaire de pointer... Ce qu'il a fait, même très bien ! Un peu plus fort que le jeu, on a failli marquer. 11-12. Mais, on a pu débuter la mène suivante avec l'avantage, puisqu'on n'avait pas gagné le but !

Mène suivante... On joue mieux que l'adversaire et on gagne !

Je crois que dans tous les jeux ou sport, si on pense "trop offensif", on s'expose. Souvent, même très, lorsqu'on applique quelques règles de sagesse, le jeu, lui-même, donne raison...
Une autre phase tactique, hier encore, m'a de nouveau démontré ça. Il ne faut pas être trop optimiste ! Il ne faut pas être trop pessimiste ! Il faut être... Réaliste...

Ah... Un très bon partenaire de mon club m'appelle, moi aussi, Maître Yoda, dans le jeu !

@++
Sougil - Très voyant

Aucun commentaire: