Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

9.10.11

La peut-être réponse au message qui vaut son pesant de cacahuètes...

Lue ailleurs... Pourtant, j'avais bien dit qu'on pouvait poster sans problème chez moi... Tant pis ! Je retire les trop-pleins d'espace et mets à peu près en forme la fameuse réponse (Avec corrections qui vont bien) puis la copie/colle (ma grande spécialité) telle quelle, juste... je corrige le mot "synecdoquie" par "synecdoque", car, à moins que l'auteur ait fait usage intentionnellement du mot  "synecdoquie" qui n'existe pas, je m'excuse d'au moins employer des mots à peu près français ici. Cependant je veux bien le rassurer,  je ne connaissais pas non plus le mot "synecdoque" et google m'a été bien utile sur ce coup là... Euh tout comme le mot "métonymie" d'ailleurs, que je n'avais jamais ni vu ni lu avant...



"Un pavé dans la mare. 

Après mon pavé , la mare aux grenouilles a montré, une fois de plus, une pathologie grave, en phase continuellement avancée. ( Hélas oui ! ) . Des preuves ? regardons les symptômes , ils sont clairs et répétitifs: 

...Ceux qui savent tout sur tout. 
...Ceux qui se croient les meilleurs. 
...Ceux qui la ramènent sans cesse. 
...Ceux qui se persuadent que seules leurs idées sont bonnes. 
...Ceux qui prétendent défendre la pétanque et qui la salissent sans cesse. 
...Ceux qui......mais nous n'allons pas y passer l'automne ,vous les avez bien tous reconnus. N'est-ce-pas ? 
Pas étonnant ! Ces individus se forgent un moule, une sorte de modèle de comportement à travers chaque article et chaque message. Ils se trouvent si parfaits que pas une seule seconde, ils n'envisagent d'être critiqués ou égratignés.Quiconque osera pointer un seul de leurs défauts sera violemment pris à partie, accusé de jalousie, traité de censeur, de Persécuteur. On essaiera, sans succès, de le discréditer, de le dénigrer, en déversant de la bile avec véhémence. Je vais être charitable (ils le valent bien) et tenir compte de leurs souffrances. Combien cela doit être bigrement fastidieux et vain de perdre son temps et sa vie, à se vanter, à tenter d'avoir raison, d'essayer de se justifier en disqualifiant tous les autres, être en permanence dans l'incapacité de comprendre autrui ,de partager des idées...
A mon premier message , certains englués dans un corset de suffisance n'ont pas daigné répondre, deux autres, touchés par l'immaculée conception "intellectuelle", moribonde, arrogante, ont essayé de me salir afin de paraître plus propres mais ils ont oublié... L'odeur ! 
Au final, face au tsunami de la bêtise, face à la métonymie qui tourne à la synecdoque seules les réactions de Sousg.... Me paraissent, (n'ayons pas peur des mots), frappées du sceau de la sincérité, de l'intelligence...  
Dont acte ! 
Le corso peut être fleuri !"


Bon... J'aime à croire que "Sousg"... C'est peut-être moi ? A confirmer quand même... Et donc ne rajouterai rien à ce message !

@++
Sougil - Sot saint cerf

3 commentaires:

Anonyme a dit…

plouf !

C'est tout le sens de ce message.

Janik

Anonyme a dit…

bonjour sougil,

ailleurs c'est où? blog,forum,ou site généraliste.

marcocol

Sougil a dit…

On a à faire à un drôle de spécimen... Mais vu qu'il me complimente (Enfin je pense) j'ai hâte de lire son blog !!! :-)

Ailleurs c'est toujours le même site, celui duquel je suis banni, tu trouveras facilement je pense !

@++
Sougil - Un patient