Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

29.2.16

Rythme du balancier


Cette réflexion (appelez moi le Roi Soleil), car... J'ai fait un constat (à l'amiable) simple :

Quelques joueuses (souvent) et joueurs (aussi), finissent leurs gestes avec une main très haute, comme ma Miss (très élégante au demeurant, vous en conviendrez...) en photo ci-contre par exemple...

Ce "défaut" (car, en théorie, dans l'idéal, la main devrait s'arrêter au moment du lâcher), est dû à un problème de rythme du balancier ! Je dirais que le bras à trop de vitesse au moment du lâcher, souvent car le geste manque de contrôle et est forcé...

Depuis toujours, je conseille d'armer douuuucement, et de ramener vit' ! Et je pense que mon conseil est bon !

Par contre... La vitesse de balancier doit être maximum en milieu de geste et doit se réduire quand la main commence à remonter, pour finalement devenir nulle juste après le lâcher !... C'est comme avec un pendule qui, arrivé au sommet de sa courbe s'arrête pour, finalement repartir dans l'autre sens...

L'avantage d'avoir un grand balancier c'est qu'on pourra emmagasiner assez d'énergie sans avoir à forcer et donc de trouver "facilement" le bon rythme. Autre intérêt encore, le coup de poignet qui remonte la boule en fin de geste qui décuplera l'énergie...

Pour ceux qui ont très peu de balancier, il faudra essayer de compenser par une sortie de main tardive (avec un poignet qui remonte la boule si possible) et ne pas tirer fort... Comme, par exemple, Passo tirait si bien !

Quand on a plus de balancier, il faudra vraiment s'évertuer à "régler" ce rythme, ça permettra plus de contrôle et donc de précision ! Voici deux excellents exemples :



@++
Sougil - Dreux meurt

1 commentaire:

Daniel a dit…

Tres bon article Gilles, je pense que ca reste un des problèmes de la plus part des boulistes...
Souvent peu de balancier, on force sur l epaule pour gagner en puissance et distance et du coup, c est le pas droit ou le bras qui fauche en fin de mouvement...
J y travaille encore et encore afin de faire partir les mauvaise habitudes.
Merci encore!!!!