Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

29.2.16

Rythme du balancier


Cette réflexion (appelez moi le Roi Soleil), car... J'ai fait un constat (à l'amiable) simple :

Quelques joueuses (souvent) et joueurs (aussi), finissent leurs gestes avec une main très haute, comme ma Miss (très élégante au demeurant, vous en conviendrez...) en photo ci-contre par exemple...

Ce "défaut" (car, en théorie, dans l'idéal, la main devrait s'arrêter au moment du lâcher), est dû à un problème de rythme du balancier ! Je dirais que le bras à trop de vitesse au moment du lâcher, souvent car le geste manque de contrôle et est forcé...

Depuis toujours, je conseille d'armer douuuucement, et de ramener vit' ! Et je pense que mon conseil est bon !

Par contre... La vitesse de balancier doit être maximum en milieu de geste et doit se réduire quand la main commence à remonter, pour finalement devenir nulle juste après le lâcher !... C'est comme avec un pendule qui, arrivé au sommet de sa courbe s'arrête pour, finalement repartir dans l'autre sens...

L'avantage d'avoir un grand balancier c'est qu'on pourra emmagasiner assez d'énergie sans avoir à forcer et donc de trouver "facilement" le bon rythme. Autre intérêt encore, le coup de poignet qui remonte la boule en fin de geste qui décuplera l'énergie...

Pour ceux qui ont très peu de balancier, il faudra essayer de compenser par une sortie de main tardive (avec un poignet qui remonte la boule si possible) et ne pas tirer fort... Comme, par exemple, Passo tirait si bien !

Quand on a plus de balancier, il faudra vraiment s'évertuer à "régler" ce rythme, ça permettra plus de contrôle et donc de précision ! Voici deux excellents exemples :



@++
Sougil - Dreux meurt

27.2.16

Les deux compliments de la semaine !

Anthony, tout d'abord, m'a envoyé ce sympathique message via mon site :


hello,
juste pour te dire que ton blog et vidéos sont excellents, et que ça fait plusieurs fois que je te regarde jouer (Chemillé, La Roche et Cholet), pour voir ta crédibilité (sans méchanceté), et je peux dire que oui tu es un bon joueur et très très adroits. J'ai vu votre partie contre les Feltain, très impressionnante;
merci pour tes conseils et ta sincérité. j'espère un jour t'affronter en toute sportivité et convivialité. amicalement
toto.


Puis, Pascal, sur Facebook, au sujet de mon livre :

Bonjour Gilles,
Livre lu!! J'ai adoré! On ressent qu'il y a eu un vrai travail derrière. L'utilisation de citations judicieuses est bien trouvée! Mais c'est surtout le souffle passionné que je retiens. Un livre qui parle autant au corps qu'à la tête, avec une belle insistance sur la notion d'observation. L'aspect mental du jeu pétanque est particulièrement bien développé. Merci pour ce bel ouvrage.
Cordialement,
Pascal

Euh... Merci ! Quoi répondre de plus ?

@++
Sougil - Cents maux

22.2.16

Exemplarité technique et du comportement : Thibaud Vaillant

Très rares sont les portraits de joueurs sur mon site, mais à chaque fois, c'est pour des personnes que j'apprécie !

Ce jeune de ma région, qui joue également en équipe de France et qui a déjà un palmarès rudement impressionnant s'est offert pour sa majorité une demi-finale au National de Cholet avec notamment une partie exceptionnelle contre Damien Hureau, Julien Lamour et Jérémy Darodes. Il jouait avec Mendy Rocher et Alex Vielle.

J'aime beaucoup ce joueur pour deux raisons, à mon avis essentielles :

Techniquement, d'abord, il a un tir très engagé (tout son corps est en action avec un bon désaxage), il met beaucoup de flexion sur ses jambes, imprime une bonne rotation de tout le buste et des épaules, avec un parfait équilibre (on voit le rôle du bras gauche sur la photo), un très bon rythme, le tout avec une sortie de main impeccable ! Rien à redire ! Vraiment une superbe technique !

Mais surtout...

Ce "petit bonhomme" est d'une humilité et d'une simplicité dont beaucoup devraient s'inspirer ! Je l'ai joué plusieurs fois, et il est toujours d'humeur égale que ce soit dans la victoire comme dans la défaite ! Dans ce milieu ou les melonites aiguës (maladies psychologiques propres à tous ceux "qui s'y croient") et les attitudes déplacées et/ou irrespectueuses sont, sinon fréquentes,  (j'en ai encore eu un bel exemple ce samedi avec un joueur pourtant renommé, et réputé - pas dans le bon sens du terme -...), au moins, reconnues, que des jeunes aient déjà autant de classe, je trouve ça remarquable ! Bravo à lui et à ses partenaires,  et qu'il conserve ce tempérament de gagneur avec cette même attitude de gentleman... Et il ira loin !

@++
Sougil  - Porc très triste

14.2.16

Un petit texte de Saint Valentin... A ma Miss !

Dessous

A la vision de ta taille de guêpe hier
Mon esprit est devenu sans dessous dessus
Ton corps sait dépasser toutes mes frontières
Tu es sans papier de mes rêves décousus

Ton corps sait réveiller l'homme dans tous ses sens
Son teint se forge d'imaginer te caresser
Aucun ne pourrait dire que l'Amour ne t'encense
J'arrête tel le divin de te fantasmer

Décolle tes yeux de mes yeux diablesse
De tous les Saints aucun ne se ferait prier
Dans tes lueurs sataniques on perd la sagesse
Dès mon Ange apparu je suis exorcisé

La nuit cet instant de tous nos désirs
Si bas résigné à sombrer dans le plaisir
A longer son corps vibrant de tous ses soupirs
Tu offres la résurrection à tous les martyrs

Toute mon âme ou ses semblables mécréants
Ces soirs de fêtes son tous irrésistiblement
Vêtus telle la nuit d'été et sont à psalmodier
Au nom de la Richesse de la féminité

@++
Sougil - Pouet pouet


Et sur une mélodie de moi-même... Une interprétation d'un grand musicien : Ghali Hadefi !

7.2.16

Un beau concours !

Merci à JP et Edouardo ! Ils m'ont demandé à jouer au National de La Roche (mon fief ! :-D ), en remplaçant, car initialement, je ne devais pas participer...

Pour moi, la pétanque est synonyme de plaisir ! On gagne contre Thierry Auriault (on est mené 1-6) à la deuxième, sans faire un jeu énorme mais en étant régulier...

On gagne contre une bonne équipe de La Girondie (à l'accent). Le tireur a fait son premier trou la dernière mène à 11-9... Avant... Ce n'était que des arrêts !

Puis, dans la carré d'honneur bien rempli on joue contre Jean Feltain (dit Moineau)... On est mené 0-8 sans démériter mais, il nous a manqué quelques boules pour marquer... A ce moment, on se dit : soit on baisse les bras et c'est fini, soit on joue la boule de plus et on démarre... Et on a démarré, puisqu'on a mis une tôle à l'envers ! Enorme plaisir dans cette partie dans laquelle on  a très bien joué !

On perd finalement en 1/8 à "la bonne" contre James Darodes (qui m'a causé gentiment toute la partie ;-) ) et son tireur qui nous a fait un festival... Menés 0-6 (encore) on revient 6-6... Mais on n'en fera pas plus... Dommage ! Il y avait la place en jouant mieux !... Dixit Darodes :
- Je comprends pourquoi vous avez gagné contre Moineau ! Vous avez un jeu énervant !

Bon... Je ne pense pas qu'on ait eu un jeu énervant, on sait juste jouer aux boules... Ce qui est énervant, c'est quand une "petite équipe" joue mieux aux boules qu'une "grosse" !... Surtout pour la grosse !

Bravo à Edouardo, notre milieu qui a fait un très très gros jeu toute la journée et... Toujours beaucoup de plaisir a évoluer dans les carrés d'honneurs pour faire de grosses parties !

Evidemment... Merci aux organisateurs et aux bénévoles ! Un très beau concours, qui mériterait plus de place !

@++
Sougil - Plaie sûre