Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

9.6.14

Un championnat de France de pétanque...

Je vais quand même raconter comment s'est passé mon petit weekend à Gruissan !

Tout d'abord un grand merci à mon délégué et copain Jean-No qui a assuré comme un bête dans ses fonctions ! Compétence, disponibilité, calme et sympathie sont des qualités rares ! Il les a toutes !

Un grand merci également à la délégation féminine dans son ensemble ! On a passé un excellent moment !

Comment se passe donc un championnat de France ? Question que je me posais moi-même avant de m'y rendre pour la première fois...

Tout d'abord, sur des critiques d'organisation :
1/ Lorsqu'on part si loin à autant de monde, il faut prévoir un grand véhicule... Malheureusement ça na pas été le cas...
2/ Les tenues devraient être reçues bien avant le jour le championnat : Ca permettrait juste de pouvoir les laver et les essayer au préalable... Là encore, ça n'a pas été le cas...
3/ L’hôtel devrait se situer au plus près de la manifestation. En l’occurrence on était à une demi-heure du terrain ! Comme le jet du but était à 8 h., ce qui est d'ailleurs trop tôt de mon point de vue, ça oblige à se lever à 6 h. du matin... Les premiers qualifiés l'ont été dés le milieu d'après midi !

Comme toujours, ces critiques ont pour but d'être constructives !

On est donc parti la veille du D-day... Soit le... 6 Juin ! A chacun ses jours J ! Le dépôt des licences devant s'effectuer au palais des congrès avant 19 h. Comme on n'est pas seul à devoir accomplir ce devoir, on croise déjà quelques grands noms ! Puis on reçoit quelques cadeaux (Sympa !) :
1 Foi gras Godard (Je lui devais bien une petite pub !)
2 bouteilles de rosé cuvée "Championnat de France"
1 casquette FFPJP bleue (Je l'aurais préféré blanche !)
Mon comité m'offrira aussi la photo officielle avec le délégué... Qu'est-ce qu'on est beau quand même !

Tout le reste étant payant... Même le but "Championnat de France"... J'ai pensé qu'ils auraient pu en offrir un quand même !

On est ensuite allé voir les terrains :
Dylan Rocher était déjà à l'entraînement avec sa ravissante compagne (court vêtue ! :-) ). Superbe cadre (Je parle du terrain), en bord de mer, avec des terrains très sélectifs !

Pis... Resto... Pis... Dodo... Pis... Lever bien tôt... Et départ pour jouer !

On s'échauffe face et à côté de champions de France et du monde... Mais je suis hyper décontracté ! Je suis vraiment no stress, car mon seul but était de me faire plaisir !

Pis les parties ont commencé !

Sportivement, j'ai joué avec ma petite forme du moment... Soit seulement 2 boules sur 3... Ce qui est loin d'être suffisant à ce niveau. Par contre mes deux adversaires ont été excellents et forts sympathiques (Ce qui ne gâche rien) ! Mention spéciale pour le phénomène (Et vraiment gentil) Joachim Alvarez, de l'Indre et Loire, qui m'a battu au barrage. Cet homme là s'est qualifié pour le tête à tête, le doublette et le triplette cette année et a été le seul à inquiéter (Avec plus d'audace il aurait gagné je pense) Dylan Rocher, en manquant que 2 ou 3 boules seulement !

Après ces poules difficiles on est allé déjeuner au "resto fédéral". Encore une critique : Je trouve anormal que l'organisation de cette restauration ne gère pas, à cause du timing, ceux qui ont perdu ou pas ! Je me suis retrouvé à côté d'un mec super : Sébastien Da Cunha... Champion en titre ! Son plat principal est arrivé 25 minutes avant la reprise des jeux ! Ca nous a permis de pas mal causer ! Ce garçon est d'une humilité et simplicité étonnante ! Quelqu'un de bien, assurément, comme sa réputation, d'ailleurs, l'attestait.

Rhooooo...

Une anecdote trop drôle : Comme je déjeunais avec le gars qui portait le maillot, M. le président de la fédé en personne est venu nous voir pour prendre des nouvelles... Puis il a commencé à nous raconter un histoire de rugby dont, il faut bien le dire, on se demandait ce qu'elle venait faire là... Au bout de deux minutes, j'ai eu l'audace et l'outrecuidance de le couper net pour lui signifier qu'il parlait aussi bien que ses newsletters !

Je crois bien que je l'ai renvoyé dans ses 22 (C'est le cas de le dire), puisqu'un peu gêné, il est reparti aussitôt s’asseoir à sa table !

Notre cher président ne sera pas non plus très adroit sur son discours d'avant finales sur l'âge des protagonistes et s'excusant auprès des futures gagnantes de leur dire qu'elles étaient "vielles"... Mais bon...

Le repas fini, nous sommes reparti sur les terrains voir diverses parties.

En conclusion, je dirais que Dylan Rocher ne joue pas au même jeu que nous ! Hors-mis, mon adversaire de poules, il a mis tous ses opposants à l'envers ! Tactiquement, dés qu'il menait un peu au score, il envoyait sa première boule 1 m. derrière le but pour frapper double. Tous les joueurs ont dégoupillé ! Le seul moyen pour le battre aurait consisté à beaucoup tirer (sans manquer !) gagnant, en envoyant le but soit à 6 m. et en pointant 1 m. 50 court (Je trouve vraiment dommage que personne ne l'ait fait) ou à 10 m. en envoyant 1 m. 50 long comme lui même le faisait ! Mais, contre lui, c'était interdit de pointer ! Il a été simplement impressionnant !

Par exemple, en début de partie contre Thierry Grandet : Deux fois de suite il s'est retrouvé 1 boule à 0 et deux points contre lui par terre, dont 1 très beau et l'autre à 1 m. - Deux fois il a fait carreau en place pour marquer !

Il ne manquait quasiment aucune boule... Bravo ! Rien à dire d'autre ! De le voir évoluer à un tel niveau laisse rêveur !

Bravo aussi à Jean-François Maillot, jeune réunionnais au calme impérial, qui a vraiment très bien joué tout le weekend. Dommage pour cette finale, le pauvre devait être exténué à cause de la tension de ces deux jours. Mais c'est vraiment un beau joueur !

Bravo aux féminines Valérie Labrousse et Rosine Bagilet qui ont battu les toutes jeunes et locales Elodie Estève et Tina Valero. Un style très simple mais surtout hyper efficace !

Je suis passé au stand Rocher acheter des buts pour mes enfants... Fallait bien un petit cadeau ! Gueven Rocher est assurément le meilleur graveur de but de l'Ouest !

Enfin...

Spéciale dédicace aux "petits" gars de la Seine et Marne de la pétanque de Gretz ainsi, évidemment qu'à Dédé et Moune !

On remet ça dés vendredi au provençal ! En espérant qu'il y fera beau !

@++
Sougil - Poteau du 8.5.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Beaucoup de fraîcheur et de naturel dans le récit.
J'ai bien aimé :avec lucidité et sans emphase, l'histoire d'un voyage sans détours au championnat de France.

Dis ,en définitive ,tu t'en es bien sorti avec le président...Au lieu de parler de rugby,il aurait pu te faire un long discours sur les bienfaits de la corrida.

Je ne sais pas si tu aurais "vu rouge"...

C'est bien d'avoir fait quelques connaissances et d'avoir retenu en mémoire les "petits gars sympathiques et sans grosse tête".

Enfin,une belle aventure ,c'est bientôt la prochaine...

Que le plaisir soit avec toi...

Marcocol

Bouille a dit…

ça a dû être pour toi un bien joli moment...
d'après ce que tu dis, et on peut parfois le constater, il y a quand même quelques personnes qui "jouent" vraiment aux boules...
encore bravo pour ton parcours...

Anonyme a dit…

salut Sougil,


J'espere que tu as fait bonne route, nous nos aventures se sont prolongés sur le retour.
Une panne de voiture nous a contraint de dormir à l'hôtel le lundi soir pour terminer notre trajet le mardi en train. Arrivé Paris 14h, bref un week end inoubliable....

Merci pour cette petite dédicace et si un jour tu passes à Paris tu sais ou t'arrêter prendre un verre .

APC - Pétanque de GRETZ

GHALI a dit…

Sympa le conte... rendu!
Hâte d'être à Nice!

A+ mon poto du 8.5