Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

1.2.14

Jouer la bonne... Quand "c'est le moment"...


C'est peut-être pour ça que j'aime tant ce jeu... Lorsqu'on maîtrise, à peu près, la technique, il y a des moments, lors des rudes parties, où il faut surtout, maîtriser le mental !

Pour un joueur moyen comme moi, irrégulier au possible, il y a, parfois, des instants de partie dont on sait qu'il faut faire la différence mentalement. Ce sont les instants clés, souvent en fin de partie, mais pas que, des moments où l'on sait que si on réussit on va marquer notre adversaire... La première chose, c'est déjà de sentir ces moments, la seconde, c'est de les gérer !

Je pense que pour sortir vainqueur de ces phases très importantes, il faut, tout d'abord, avoir une grande confiance en soi et en sa technique, afin de trouver la concentration optimale. Aucune place au doute n'est possible lors d'une boule capitale !

Qu'est-ce que la "concentration optimale" ?

Tout d'abord... Ne jamais se dire :
 - Il faut que je réussisse absolument, car c'est le moment le plus important de la partie !

Mieux vaut se dire :
 - Bon ben là... Va falloir que je fasse le vide complet - Il y a des techniques mentales possibles pour ça - et que je joue en érection ! (Pour les gars... Quoi que !). Car... Plaisir avant tout !

On fait donc le vide... On se présente dans le rond... On est calme, sans crainte et dans l'instant... Et... En érection ! Mais vide ! Puis... On joue !

Je ne dis pas qu'on doit et qu'on réussira à chaque fois ! Je dis, juste, qu'en se mettant dans cet "état", on se donne plus de chance pour réussir...

Je ne dis pas, non plus, que cet état est facile à trouver ! Je dis qu'on peut y travailler... Ca dépendra aussi, bien sur, de votre forme du moment...

Si, lors de ces moment clés, vous y allez "comme d'habitude", la pression risque fort de vous faire manquer... Il y a des boules qu'on ne joue pas "comme d'habitude", quoi qu'en disent certains petits joueurs... Il y a des moments où il faut avoir ce truc ! Les grands joueurs l'ont ! C'est pour ça qu'il font "la différence" !

@++
Sougil - Trou sot

Aucun commentaire: