Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

27.2.14

Un Marcocol entousiaste, c'est rare !

Alors, pour le mettre encore plus en joie, parce que, comme je l'ai dit c'est pas mal fait et qu'ici on parle pétanque, et même si l'auteur des paroles est ce qu'il est...

En attendant le projet GHTLB-93 (Qui va tout tuer !).



@++
Sougil - A dos léchant

26.2.14

Coupe de France 2004


24.2.14

Va y avoir du trèèèèèès lourd !

Bon... Je ne sais pas quand... Mais je sais qui !

Et je peux vous dire que ça va cartonner, buzzer et même décalaminer !

J'ai juste le nom du projet à vous communiquer : GH-TLB93 ! (En référence à l'ATQQ-69 sûrement)...

Soyez patient !

@++
Sougil - Zéro sec

Coupe de France 2005

Avec une doublette d'anthologie... Et un arbitrage extraordinaire !


Ca fera également plaisir à M. Darodes, fan de mon site ! ;-)

@++
Sougil - Dare dare

22.2.14

L'esprit de club

Voici un terme que les audacieux associent à la pétanque... Sans qu'on sache trop ce qu'ils entendent par cette fameuse expression !

Personnellement, comme je ne suis ni nationaliste ni "cliveur", je préférerais qu'on parle d'esprit convivial, d'esprit sportif, d'esprit amical... ou simplement d'esprit pétanque ! Car, de mon point de vue, et même si j'adore la compétition, ce qui doit prévaloir en pétanque, sport (ou loisir) atypique s'il en est, c'est l'esprit de camaraderie, quels que soient les protagonistes.

Par exemple...

Au national de Cholet est arrivée en 1/4 une équipe pas du tout de mon club, mais, qui m'a ravie de voir à ce niveau ! Je ne sais même de quel club ils sont d'ailleurs !

Par contre, je les connais personnellement et sais qu'ils ont un excellent état d'esprit ! Ca fait d'ailleurs un certain temps qu'avec le doyen on parle d'en faire un ensemble... Mais il tarde à se couper les cheveux, alors...

Plus que le club, le département,  ou même, évidemment, l'origine ou la couleur, j'apprécie les gens pour ce qu'ils sont ! J'aime les gens biens ! Je félicite donc l’équipe Larcher (Fille), Tith (A casquette), Larcher (Père), non seulement pour leur beau résultat, mais surtout pour qui ils sont ! Je félicite, également Karl Brethez, qui, évidemment, suscite pas mal de jalousie, alors qu'il est un excellent joueur de boules, et, lui aussi, quelqu'un de très bien !

J'aime les gens biens, même s'ils peuvent faire une bêtise à un moment donné... J'espère donc aussi réellement pour Vava, qu'il ne prendra pas trop cher... On a vu des attitudes vraiment bien pires, et de multi-récidivistes, qui n'ont pas été sanctionnées plus que ça... Mais, lors d'une vitrine comme un national (Ou, quel que soit l'endroit d'ailleurs), il y a des choses à ne pas (ou plus...) faire !

@++
Sougil - Jambon

Trophées JB Paris 1990


Mondial Marseillaise à pétanque 1990


Coupe de France 2009


17.2.14

Payer pour assister à une manifestation sportive

Depuis le temps des jeux (Romains), et peut-être même avant, les arènes sportives sont payantes pour les spectateurs... Enfin... C'est le cas au Puy du Fou !

Dans TOUS les sports, les grandes manifestations, donnent lieu a des entrées payantes... Il y en a même qui s'abonnent à l'année pour voir des matches de D1 en foot !

Alors...

Comme je l'ai dit aux organisateurs du National de Cholet, qu'il fassent payer l'entrée est tout à fait normal ! Il n'y a pas de débat.. Même s'il ressort tous les ans !


On a beau être français, passer son temps à critiquer et râler, ne jamais rien vouloir payer... On peut aussi réfléchir... Et notamment se demander combien coûte d'organiser un tel concours... Se demander à combien revient le prix du matériel mis en oeuvre... Se demander quels sont les moyens humains utilisés pour la réussite d'une telle manifestation ! Tout n'est pas toujours dû, même si on a payé sa licence 30 € et l'engagement à un concours, qu'on aura peut-être remboursé en gagnant quelques parties...

Est-ce que ça ne vaut pas quelques euros de plus, pour voir, au sommet de leur art, les meilleurs joueurs du monde, dans un cadre très agréable, confortablement assis et dans une salle chauffée ? Et ce... Seulement si on le désire !

Ce n'est pas nouveau ! Je me souviens du National de Libourne où il fallait payer pour les carrés...

En plus... Les tribunes sont toujours combles, alors... Pourquoi ne pas demander une participation ?

Vraiment... Il n'y a pas de débat...

@++
Sougil - Des hauts et des bas

16.2.14

Merci M. Gilles (Quel beau prénom !) Poutoux (De rien... Woooo... Mon humour vaut ce qu'il vaut !)

Je vous le dis comme c'est... Votre message m'a donné les larmes aux yeux :

Bonjour,



La pétanque est pour moi une longue histoire, mais a un haut niveau, elle restera à jamais un rêve inaccessible...
Déjà à l'époque, pendant les vacances dans les Alpes, (vers 1970) j'écumais en spectateur les concours régionaux (Guillestre). Je devais avoir un petite dizaine d'années.

Ma tactique de l'époque était simple: je me faisais amener par des amis sur les lieux du concours, je choisissais une équipe avec un bon tireur, celui qui me séduisait par son geste et son efficacité, et je suivais cette équipe tout le long du concours... On me récupérait le soir, une fois le concours terminé, épuisé et les fesses endolories... (Vous pouvez tout de suite arrêter là cette lecture ou je raconte ma vie de piètre pétanqueur, c'est totalement inintéressant, et passer directement, à la fin, ou je vous commande votre livre, ce qui est beaucoup plus intéressant !...)

(Non, non... Le plus intéressant est à suivre !)

Je pouvais ainsi passer plusieurs heures à regarder un tireur m'identifiant totalement à lui.
C'était un régal. Le lendemain, au lieu d'aller jouer avec les copains, je tirais des boules toute la journée en essayant en vain d'imiter mes modèles et leurs gestes. Les gestes, eux, étaient, je crois, bien imités, (je pense être bon observateur,) mais le résultat n'a jamais été à la hauteur de ce que j'espérais... Je me consolais en me disant qu'un jour j'y arriverais.
Ceci dura pendant des années, et mes progrès au tir n'étaient que le fruit de mon imagination.

J'ai du alors me résigner péniblement à considérer que j'étais plutôt pointeur que tireur, (à mon grand désespoir...) ce qui ne ne fut pas si facile pour mon ego... J'aurais tellement voulu «briller» en tant que tireur. 
Pourtant les pointeurs sont bien évidemment aussi respectables que les tireurs, mais mon attention à l'époque se focalisait sur les tireurs bien plus spectaculaires !
En 1976, je décide de jouer d'un instrument de musique, je choisis l'accordéon diatonique, je fais partie du groupe FUBU, et pendant de longues années, jusqu'en 1983, j'anime avec ce groupe de nombreux bals folk en région parisienne. (Je vous avais prévenu que c'était totalement inintéressant...). Les boules pendant cette période sont remisées dans le placard, pas de temps ni même pas l'envie...C'est pendant cette période aussi que je découvre avec stupéfaction Marco Foyot ! C'était, je me souviens, lors d'une répétition avec un ami violoniste.

Un concours de boule était organisé dans un stade au pied de son immeuble, c'était à Antony, on devait être en 1980. Je n'ai pas pu résister à aller voir ce qui s'y passait et là ce fut un choc !!!
J'ai d'abord cru en le regardant qu'il s'agissait d'un acteur de cinéma, allure longiligne, cheveux longs, plutôt beau gosse, décontraction, présence.... Beaucoup de monde était là pour regarder ses parties, ça m'a aussitôt interpellé.

Je me suis dit "bizarre pour un acteur qu'il frappe autant de boules" et avec un style unique !
Un telle facilité dans le geste, une telle économie dans les mouvements aussi. Tout lui semblait facile, je m'amusais à le regarder sous différents angles. Par l'arrière, on voyait bien la rotation qu'il pouvait mettre à la boule dans chaque tirs. Il enchaînait les reculs et les carreaux, je n'avais jamais vu ça ! Il sortait tellement du lot, en tout cas de ce qu'il m'avait été donné de voir jusqu'à présent.

J'y retournais le lendemain, je ne voulais pas en rater une miette. 

Puis la musique repris son cours jusqu'en 1983 date à laquelle je déménage pour aller habiter en Provence, à Forcalquier plus exactement. Occasion inespérée pour moi de me remettre à la pétanque !

Et là, ça joue aux boules ! Et j'y jouais tous les jours ! De manière assez logique, on m'a placé au poste de pointeur, les deux premières années, j'ai perdu en finale du tête à tête, en pointant presque exclusivement. Je me suis même risqué à une participation à la marseillaise (éliminé à la première partie.) Dernièrement, j'ai visionné quelques une de vos vidéos sur Youtube.

Et je les ai trouvé très très intéressantes.

Vous rentrez dans le détail et vous abordez des points très rarement voire jamais abordés habituellement. Même le grand Marco Foyot lors de ses explications, est bien moins précis ... Un exemple: quand il dit ''il faut bien tenir la boule dans le creux de la main en serrant et en plaquant bien tous les doigts''. Et bien, ce n'est pas ce qu'il fait, c'est l'idée qu'il s'en fait.

En effet, au moment du lâcher de la boule, son petit doigt se replie sur son annulaire, il ne se sert donc pas de son petit doigt. La boule est sortie uniquement avec l'index, le majeur, et l'annulaire.

J'ai des arrêts sur image de vidéos qui peuvent en témoigner. 

Autre chose, il dit, quand il montre ce que fait son bras, (à blanc) "qu'il doit y avoir beaucoup d'amplitude dans le balancier". Et pourtant, quand on analyse certaines vidéos, on s'aperçoit que son amplitude est très faible, et qu'il est bien loin de ''balancer'' son bras derrière comme il le préconise...


Bien sur mon objectif n'est pas ici de faire un procès à Marco Foyot, que j'ai tant admiré, mais plutôt de regretter que ce que vous faites si bien en expliquant très précisément les choses, soit si souvent négligé et laissé de coté dans la plupart des explications concernant la technique "boulistique" en général.
Comme si il était un peu tabou d'analyser ou de parler technique. L'idée la plus rependue est quand même de laisser chacun trouver sa manière de faire. Je ne partage pas trop cette idée, je crois vraiment que l'on pourrait et que l'on devrait rentrer beaucoup plus dans le détail.

Combien, selon moi, de boulistes très adroits s'ils avaient travaillé un peu leur technique, auraient certainement obtenu de bien meilleurs résultats... 

En effet, qui à part vous, parle du pouce et de ce qu'il peut provoquer comme conséquences sur le lâcher de la boule ? Vous êtes un passionné comme il n'y en a peu, et qu'est ce que ça me plaît !!!

Tout ça pour vous dire un grand merci pour toutes les vidéos que diffusez en ce moment, c'est la première chose que je regarde sur mon ordinateur quand je me lève.

Tiens, ça m'a fait drôle (dans vos vidéos) de revoir Alain Peloux ! J'ai eu la chance de le battre alors qu'il était associé à Ginier quand j'étais en Provence. Quel canonnier il était !! Son style était assez "raide" il tirait très fort, très tendu, et mes boules ont beaucoup souffert...



Je me régale, je me délecte sur vos vidéos, en découvrant des figures dont j'ai entendu parlé mais que je n'ai jamais eu l'occasion de voir jouer. 

(...)

Cordialement
Gilles Poutoux

Le livre... Je vous l'offre ! Vous n'avez qu'à m'envoyer par la page contact votre adresse ! Merci encore pour votre message !

@++
Sougil - Merci... Pour tout !

Qu'il doit être agréable d'être fort...

Juste pour le plaisir de jouer souvent dans un carré d'honneur plein comme un oeuf !

@++
Sougil - Coq en pâté

National de Cholet 2001


14.2.14

Fourmis à la noix

Où... Que font Les minuscules, avec des boules de pétanque ! Toujours... Excellent !


@++
Sougil - Une secte

12.2.14

National de Cholet 2000

Avec une grosse équipe de Vendée : Rochereau - Such - Grelier qui va sortir la petite équipe : Loy - Quintais - Choupay !

Et de revoir le superbe style d'Alain Gers !

11.2.14

Elles ont tout compris ces filles là !


@++
Sougil - Bite au zan (Hum...)


Jouer la faute

Qu'on soit de l'aiguillon ou pas (blague de Vendée...), on peut adopter la tactique consistant à attendre la faute de l'adversaire...

Autant le dire de suite, personnellement, je ne suis pas adepte de ce choix car j'estime qu'il vaut mieux faire la différence par soi-même plutôt que grâce (ou à cause) d'une espérée erreur adverse... Sans, bien sûr,  tomber dans des crises de tirs au but incessants !

Le "bon choix" tactique, je l'ai déjà dit, devra être fait d'abord pour ne pas perdre, car... Ne pas perdre c'est toujours se donner la possibilité de gagner ensuite !

Et puis...

On peut faire un choix pour ne pas perdre et que celui-ci devienne réellement un choix gagnant !

Bref...

Dans un terrain facile, je préfère, personnellement, souvent, tirer, plutôt que de servir de cible... Car je préfère être maître de mon destin...
Si je réussis, je peux me féliciter d'avoir fait ce qu'il faut.
Si je manque, l'inverse...
Mais c'et moi qui ai eu, au moins, l'issue de la partie...

@++
Sougil - Faux tifs

9.2.14

Au sujet de la bonne ambiance...

Des fois... Même des gars de Monaco qui sont venus en bateau...  ou même la charmante Florence ( :-) ) me disent :
 - Il y a, à la pétanque, un problème d'ambiance !

Des fois... Tout le monde, même des gars de Monaco, me disent :
 - Il n'y a qu'a leur mettre 20 ans, à ceux qui mettent le... Bazar !


On est tous de cet avis ! Et aucun responsable n'agit... Les gars de Monaco, en plus d'être forts sympathiques, ne disent pas que des bêtises... Bon... Faut pas les engager sur l'ATQQ-69 non plus, sinon, ils pourraient nous en faire un roman ! :-)

Beaucoup arrêtent les boules à cause de cette fameuse "ambiance"... Et je les comprends fort bien ! Car, moi même, cette année, enfin, en 2013 plutôt, je me suis posé la question à cause d'un abruti en particulier, et, aussi de quelques "vieux copains", qui sont devenus agressifs sans raisons, alors que je les jouais dans une partie avec un peu d'enjeu... Tout le monde n'a pas compris que le principal enjeu était... Le plaisir ! Mais il faut passer outre la déception humaine, la tristesse, et se dire, qu'on joue, avant tout, pour soi ! Après tout, on est dans une société d'égoïsme...

Alors voila... Je pense que lorsqu'il y a de gens "sans histoire" qui ne prennent plus leur licence, à cause de "l'ambiance", ils laissent s'imposer les "fauteurs de troubles" ! Ils ne devraient pas arrêter, mais, au contraire, lutter, par tous les moyens possibles, pour exclure les gens qui devraient être bannis !

J'affirme que la fédé, plutôt que se s'exaspérer de perdre des licenciés à cause de raisons plus ou moins valables devraient, à chaque incivilité prendre de très, très sévères sanctions... Elle gagnerait, ainsi, des participants !

Mais... Comme je suis lu par beaucoup (Je m'en suis encore rendu compte durant ces deux jours), mais entendu par peu... Alors, je m'en vais me coucher bien fatigué de ma dizaine de parties du week end... Non sans saluer le sympathique joueur de Monaco, qui est un cordial garçon... Qu'on devrait écouter, car il dit tout haut, ce que tout le monde dit... Tout haut, mais pas publiquement... Et laisser dans son silence nos instances qui se complaisent à ne pas régir...

@++
Sougil - Quintais plus

7.2.14

C'est sur... Il y a des cons...

Mais...

Il y a aussi des gens supers !

Merci !

@++
Sougil - Tube

Qu'est-ce qui fait qu'on s'attarde, ou non, sur un site ?

Un site, c'est comme quand un homme croise une fille...

En premier... Et je ne pense pas parler que pour moi... On s'attarde à l'aspect !


Et là...


Pour moi, mais certainement pas que... Une chose très importante : Il faut un fond clair et une police sombre... Et... Surtout pas l'inverse ! Car, simplement, ça fait mal aux yeux...

Après, si la première condition est vérifiée... Il faut un contenu intéressant ! Mais si on n'a pas la première condition, on ne s'attarde pas sur le contenu...


@++
Sougil - Con de tarte

Tentative record du monde Marco Foyot (Extraits)


Mondial Millau triplettes 1993


P'tit Bouchon

Encore excellent !

4.2.14

Le plus beau geste technique


Grâce aux différentes vidéos que je viens de mettre en ligne, vous aurez sans doutes découvert des joueurs dont vous aviez entendu parler, mais jamais vu...

Parmi ceux là, il y en a un qui a ma préférence d'un point de vue purement technique... C'est Laurent Morillon ! J'avais déjà tenté, de mémoire, de décrire son geste... Ma description n'était pas mal ! La dernière fois que j'avais vu ce garçon, ça doit remonter à environ 20 ans !

A venir, vous pourrez encore l'admirer lors de sa victoire à Nevers en doublettes (Avec Jean-Luc Robert) en 1992. Il avait fait un jeu énorme au tir !

Vous connaissez donc ma préférence, mais je vais lancer le sondage :
Quelle est, pour vous, le joueur qui a, ou avait, la plus belle technique ? Et pourquoi ?

(C'est quand même plus intéressant que d'épiloguer sur "la meilleure boule du monde" !)

@++
Sougil - Est-ce tes tics ?

3.2.14

Une "belle" technique - Est-ce important ou pas ?

Voici ma réponse au commentaire de Bisounours en colère :
 - Une technique n'est belle que si elle est efficace. 
A la rigueur, on s'en fout un peu d'avoir un geste peu élégant si on fait du 100%.

Bien sur... On ne peut èvidemment être que d'accord... Aux premiers abords...

Maintenant...

A-t-on plus de chance de toucher avec ce style... Ou bien celui là (J'ai pris ces deux exemples "au hasard" ! :-) ) :


On est bien d'accord qu'il n'y a pas de style idéal... Cependant, je pense qu'un minimum de technique, et donc de style, est requis pour, justement, toucher des boules... Et je constate juste, que certes, un "drôle" de style peut parfois être efficace, mais qu'un beau style, lui, l'est quasiment toujours !

@++
Sougil - Styliste

National de Cholet 1998



1.2.14

Jouer la bonne... Quand "c'est le moment"...


C'est peut-être pour ça que j'aime tant ce jeu... Lorsqu'on maîtrise, à peu près, la technique, il y a des moments, lors des rudes parties, où il faut surtout, maîtriser le mental !

Pour un joueur moyen comme moi, irrégulier au possible, il y a, parfois, des instants de partie dont on sait qu'il faut faire la différence mentalement. Ce sont les instants clés, souvent en fin de partie, mais pas que, des moments où l'on sait que si on réussit on va marquer notre adversaire... La première chose, c'est déjà de sentir ces moments, la seconde, c'est de les gérer !

Je pense que pour sortir vainqueur de ces phases très importantes, il faut, tout d'abord, avoir une grande confiance en soi et en sa technique, afin de trouver la concentration optimale. Aucune place au doute n'est possible lors d'une boule capitale !

Qu'est-ce que la "concentration optimale" ?

Tout d'abord... Ne jamais se dire :
 - Il faut que je réussisse absolument, car c'est le moment le plus important de la partie !

Mieux vaut se dire :
 - Bon ben là... Va falloir que je fasse le vide complet - Il y a des techniques mentales possibles pour ça - et que je joue en érection ! (Pour les gars... Quoi que !). Car... Plaisir avant tout !

On fait donc le vide... On se présente dans le rond... On est calme, sans crainte et dans l'instant... Et... En érection ! Mais vide ! Puis... On joue !

Je ne dis pas qu'on doit et qu'on réussira à chaque fois ! Je dis, juste, qu'en se mettant dans cet "état", on se donne plus de chance pour réussir...

Je ne dis pas, non plus, que cet état est facile à trouver ! Je dis qu'on peut y travailler... Ca dépendra aussi, bien sur, de votre forme du moment...

Si, lors de ces moment clés, vous y allez "comme d'habitude", la pression risque fort de vous faire manquer... Il y a des boules qu'on ne joue pas "comme d'habitude", quoi qu'en disent certains petits joueurs... Il y a des moments où il faut avoir ce truc ! Les grands joueurs l'ont ! C'est pour ça qu'il font "la différence" !

@++
Sougil - Trou sot

Marseillaise 2002 et 2003 + Reportage sur Hector Milesi






Championnat de France Triplettes 2004 Toulouse


Les liens du week end : Trophée Henri Bernard - WebTV FFPJP

J'ai même cru voir qu'il y avait La Spinouze ! :-)



Statistique INSEE des équipements sportifs

C'est Domi qui fournit l'info :

Voici un petit document qui pourra peut-être intéressé ?
Source INSEE  sur les équipements sportifs, loisirs, socio en France 2012 .
Il contient notamment la liste de tous les boulodromes par communes  (+ de 36000 communes)
5 catégories
Boulodrome : 20184
Boulodrome - nombre de terrains : 26698
Boulodrome avec au moins un terrain couvert : 2259
Boulodrome avec au moins un terrain éclairé : 10988
Boulodrome - nombre de places en tribune : 45012
A comparer avec d'autres sports, le sport de boules est plutôt bien doté en équipement.

@++
Sougil - Il sait