Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

10.9.12

On vit toujours dans un drôle de monde... Et ça ne va pas en s'arrangeant !

Avec des réactions étonnantes de la part des "gradés"...
Pour mon tout petit cas personnel d'abord :
Ce weekend, terrains libres cadrés de 80 m. sur 30 m. (environ...) avec seulement des lignes de pertes... On avait décidé, en 1/4 de finales, de jouer en travers (pour raison tactique) : Il n'y avait personne sur 20 m. à la ronde. Réglementairement, rien à dire ! On jouait à plus de 1 m. de la ligne de perte... Et bien, l'arbitre est venu nous dire de jouer dans l'autre sens, sous prétexte "de faire plus ordonné" !!!  Je n'ai pas manqué de le renvoyer dans ses 22, gentiment, bien sur... Mais en lui mentionnant quand même de juste lire le règlement...

Maintenant... Révoltant...

Sur Boulistenaute, j'ai lu ce message. Il s'avère que, étonnamment et par pur hasard, on était voisin de camping cette année avec cette famille ! Pour résumer, le père demande à son comité, si, pour palier au handicap de son enfant de 12 ans, on pourrait exceptionnellement l'autoriser à jouer avec des boules d'un diamètre inférieur au règlement... Je recevrais une doléance comme celle-ci, pas une seconde je n'hésiterais ! Et bien... Le comité du 49, apparemment, non plus... Puisqu'à priori, ils refuseraient d'autoriser cet enfant de pratiquer la pétanque avec des boules un peu plus petites !!!

Ça me révolte de voir des choses pareil !

Je pense que tous les bloggueurs, tous les boulistes, tous ceux qui ont un tout petit pouvoir dans ce triste monde, devraient réagir, l'ouvrir, et surtout actionner les leviers, pour autoriser cet enfant à assouvir sa passion idéalement !

Il y en a marre de suréglementer tout sur tout ! Il y en a marre que les gens réagissent comme des pieds... Avant d'agir... Faudrait juste faire preuve, à défaut de compétence, simplement d'humanité et d'empathie... C'est si difficile ce que je demande ?

@++
Sougil - Un signe de vous

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut
Moi ce qui me gonfle, c'est le sentimentalisme et le populisme avec lesquels tout est toujours simple (pour ne pas dire simpliste) et où le con, l'incompétent le vilain c'est celui qui prend des décisions, c'est celui qui agit.
Janik

Sousou a dit…

Un enfant handicapé passionné de pétanque demande à jouer avec des petites boules... Oui ! C'EST SIMPLE ! On accepte qu'il joue avec des petites boules...
Sentimentaliste : Oui ! Ca ne me dérange pas ! Et même... J'en suis fier !
Populiste : Non ! Je ne fais pas de politique, et même, ai démontré assez souvent mon côté impolitiquement correct !
On est, de toute façon, toujours le con de quelqu'un... Qu'on agisse ou non, en bien ou en moins bien... Alors...

@++
Sougil - Free tous cons pris

Anonyme a dit…

Et bien non ce n'est pas simple, et traiter de ce sujet sensible mérite bien "quelques secondes de réflexion" à défaut d'hésitation.

Le sport n'a pas vocation à palier un handicap, mais déjà contribuer à mieux le vivre.

Le sport d'ailleurs s'ouvre de plus en plus au handicap via les fédérations "handisport" et "sport adapté" où la pétanque y est déclinée.

La pétanque "valide" a admis en direction des personnes à mobilité réduite des dérogations sous forme d'adaptation réglementaire parce que celle ci n'avait pas d'incidence sur l'équité et le déroulement du jeu.
Cela parait saugrenu de parler d'équité en pareil cas et pourtant, cette équité en rapport à ce traitement réglementaire de l'handicap peut prendre une résonance particulière et inattendue.

En effet,la différence en général, le handicap en particulier génère encore de nos jours des réactions pas toujours des plus saines ou des plus adaptées.
Dans le cas d'une opposition, particulièrement entre enfants, qui tourne à l'avantage d'un joueur handicapé, la dérogation réglementaire peut rapidement être vécue comme un traitement de faveur et conduire à un jugement, un amalgame vis à vis du handicap et celui qui le vit pour le moins inadapté et dommageable. Dans cette optique (que tous ceux qui ont mis en pratique l'intégration du handicap ont connu) il est difficile de dire que le sport aura participé à mieux vivre le handicap.
A vouloir trop bien faire parfois...
Janik

Sousou a dit…

Pfffff... Janik... Tu me déçois... Et je le dis vraiment comme je le pense !
La pétanque est un jeu qui a l'avantage de pouvoir mélanger tout le monde... Sauf... Peut-être les non-voyants... Et encore... Il faut juste, parfois, se mettre dans la tête des gens... Mais apparemment, c'est trop difficile pour toi... Pas grave... Laisse tomber !

Il y a des victoires qui s'atteignent même sans avoir 13 à la pétanque... Le plaisir, simplement, de pouvoir, juste, bien sentir et envoyer une sphère de quelques millimètres de diamètre et une masse légèrement inférieure au règlement, en est une...

Malheureusement, tout le monde ne l'a pas compris...

@++
Sougil - Vingt coeurs

Anonyme a dit…


Pfffff... Sougil... Tu me déçois...aussi, forcément.
Faut se reprendre...

L'intégration du handicap ne se règle pas à force de sensiblerie autant inappropriée que irréfléchie.
C'est me semble t'il ignorer les enjeux d'un vrai sujet de société où il est peut être davantage question de protection que de privation.
Janik




Laurent a dit…

Disons Sougil que c'est une peu compliqué non?
Pour moi il y a grande différence entre concours plaisir et qaulificatif ou autre, parceque que vont penser les autres enfants, ou autres adultes? Certains... ne vont ils pas crier à l'injustice? Et dans ce cas peut être que cela fera mal à cet enfant au final d'entendre qu'il gagne grace aux faveurs des arbitres....,après aussi jusqu'ou tu t'arrêtes dans la modification du réglement? Si une personne manque de force, tu vas l'autoriser à jouer à 2m de moins que le rond pour palier à cela???
Bien sûr qu'il faut faire en sorte que l'enfant puisse jouer en accord avec ses possibilités, c'est clair, par contre toute décision hative ne doit pas se retourner au final contre lui à travers certaines jalousies ou critiques que cela pourrait suciter.
Je crois que l'objectif à atteindre c'est que cet enfant soit heureux, sans créer d'histoire.
Pas facile