Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

1.9.12

La théorie du geste idéal


Ce qui peut me sembler évident, j'omets, parfois, d'en parler... Ca a été le cas avec "le transfert du poids du corps". Maintenant, je ne suis qu'un humble joueur de pétanque... Pratiquant (Surtout !)... Et pas un théoricien du sport en général ! Point de grandes études pour moi ! Je fais simplement appel à mes analyses personnelles issues de ma pratique.

D'ailleurs, des techniques d'entrainement, et des grandes théories, j'en discutais avec mon meilleur pote cette semaine... Il ne joue pas aux boules mais a joué au tennis de table, tennis et badminton entre autre... Il a été coaché par plusieurs français, très théoriciens du geste... Et, m'a-t-il dit, il a fait le plus de progrès avec un anglo-saxon, bien plus porté sur le jeu (au sens ludique) et le résultat (n'en déplaise aux théoriciens), que sur la technique intrinsèque...

Il y aurait, à mon avis, une remise en cause à faire de l'ensemble des gens qui ont fait des études sur le sport, pour, peut-être, sortir un peu de la théorie et, finalement, s'adapter aux sportifs eux-mêmes...

Les théories disaient pourtant que que ces sportifs n'avaient que peu d'avenir pour le haut niveau :

  • Usain Bolt, compte-tenu de sa grande taille, ne serait jamais fort au 100 m.
  • Lionel Messi était trop petit pour faire du foot.
  • J'ai déjà cité Mickael Johnson et son allure raide.
  • Stefan Edberg et son coup droit bizarroïde.
  • Laure Manaudou par sa petite fréquence de battements.
  • John McEnroe et son service dos au filet.
  • Jack Nicklaus, au golf, avec son swing tout en puissance (apparemment) et complètement "désynchonysé".
  • Monica Seles et son coup droit à deux mains.
  • Didier Deschamps avec son physique de gringalet et sa frappe de moucheron.
  • Paula Radcliffe, et sa tête désarticulée.
  • Yannick Agnel et sa musculature de pré-adolescent.
  • ...
On pourrait en trouver des tonnes des sportifs qui, de part leur physique ou leur technique, n'entrent pas dans les théories théoriciennes du sportif de haut niveau et qui pourtant on fait, ou, font actuellement carrière... Il n'y a pas de moule à champions ! Et encore, je ne cite que ceux qui me viennent à l'esprit, dans les sports les plus médiatiques, car, depuis toujours, le sport et le jeu m'intéressent... Puisqu'il existe des amateurs de jeu d'échecs... Je suis plus Tal que Karpov ! Le premier étant plus imaginatif et moins théoricien que le second...

Sans liberté créative et gestuelle, le corps ne peut que se "brider" ! Il n'est pas paradoxale, par mon site et mon livre, de vouloir parler de technique, et de dire en parallèle, que je préfère une grande liberté dans celle-ci ! Comme il a été dit, au sujet de mon livre sur P710 par Xtofmary, qui m'a fait un très beau compliment : "Il est très utile pour stimuler la reflexion sur comment s'améliorer à la pétanque." - Cette remarque m'a fait très plaisir, car, je n'ai jamais eu la prétention d'affirmer, qu'en me lisant, on deviendra fort à la pétanque, mais, plutôt, que je peux, simplement, donner des pistes pour essayer de progresser... Tout simplement car, en sport, je ne pense pas qu'il y ait de technique parfaite ! Je préfère parler de bases, qu'on tentera d'utiliser pour progresser, que de théorie du geste idéal...

Bon... Maintenant... Un petit jeu :
Qui est sur cette photo ?


@++
Sougil - Céleste léger

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien essayé mais là encore...
Il y'a malheureusement là encore un peu de confusion entre ce qu'on peut appeler une technique de référence et une gestuelle idéale.
Donc je répète qu'une technique de référence c'est une biomécanique et une physiologie de mouvement spécifique à l'accomplissement d'une tâche. C'est l'optimisation de notre architecture corporelle.
Cependant, nos ressources musculaires, cette même architecture corporelle n'est pas rigoureusement identique chez chacun d'entre nous. Il n'y a donc aucune raison, pour ne pas dire aucun espoir, de rechercher une gestuelle idéale, absolu.
Il est cependant possible d'optimiser le potentiel de chacun. C'est pour cela que toute intervention d'un professionnel du sport débute par une évaluation diagnostique.
Enfin nous sommes ici effectivement dans l'humain et..."à coeur vaillant rien d'impossible".

Ce n'est pas moi, ceci dit, qui a affirmé que 95% de réussite au tir (plein fer) était humainement impossible.
C'est qui qui dit tout...et son contraire !?
Janik

Sousou a dit…

Non !

Ce n'est pas celle de la photo ! Perdu...

@++
Sougil - Riz au lit

Anonyme a dit…

Re
peut être une vision un peu stéréotypée de ce qu'est le geste technique...
Juste une remarque concernant Bolt. Il a toujours été rapide sur 100 m 200m et 400m. Il sera bientôt le meilleur en saut en longueur.
Pour faire un bon sprinteur il faut de l'amplitude, de la fréquence (qualité musculaire) et de la technique. La course en général et le sprint en particulier, est terriblement technique et c'est cette technique qui permet à ses grands compas de lui assurer une foulée de près de 10 cm supérieur à celles de ses concurrents avec la même fréquence.
Ces modalités de la technique propre à produire la meilleure vélocité sont l'obsession de ces athlètes.

La notion de "technique", qu'elle soit académique ou plus ou moins personnalisée, est ou aura l'obsession de tous les sportifs que tu cites. Cela aura aussi été la base des 3/4 de leur volume d'entraînement, dans un soucis de rationalisation et de rendement.

La notion de liberté créative est une notion tout aussi intéressante et là encore ce serait faire erreur que de penser que l'entraînement à vocation à tuer la créativité.
C'est en fait, si je prends mon cas personnel, tout le contraire.
Je suis réputé pour le travail que j'entreprends auprès de mes publics, avant même la technique idoine, sur cette créativité justement, la gestion de l'espace, la dissociation segmentaire, la dissociation du regard, la solidarité, le goût et la gestion de l'effort, la prévision de la performance, l'amélioration des facteurs de l'exécution (prépa physique)...autant de capacités transversales qui permettent au sportif d'exercer sa singularité.

La technique en sport n'est rien d'autre qu'un moyen que l'on cherche à s'approprier au mieux.
Le reste...
Janik

Anonyme a dit…

Sur la photo c'est Monica Seles, un pur produit de l'école Nick Bolletieri, comme Agassi, Courier, Sharapova, les soeurs Williams etc...des joueurs au jeu assez similaire jusqu'à cette même façon de crier à chaque coup de raquette.
Janik

Sousou a dit…

Comprends pas : "Donc je répète qu'une technique de référence c'est une biomécanique et une physiologie de mouvement spécifique à l'accomplissement d'une tâche. C'est l'optimisation de notre architecture corporelle."

Pour Monica Séles : Gagné !

Par contre... Pour Bollettieri... Attention à ne pas dire n'importe quoi !

@+
Sougil - Bol de Thierry

Anonyme a dit…


Pour exécuter une tache il existe toujours une piste physiologique préférentielle. Pourquoi ? Parce que le corps a des potentialités, des fonctionnalités et des limites que l'on sait de mieux en mieux optimiser relativement à une tache à accomplir. Cette connaissance procède de l'empirisme, de la recherche, mais aussi parfois de l'exception gagnante (fosbury). Dans tous les cas c'est l'excellence sportive qui y préside.
C'est vrai dans le monde de l'entreprise (l'ergonomie se charge d'optimiser le rendement) ça l'est aussi dans le sport.
En sport cette piste préférentielle rapportée à une action de jeu et un but à atteindre, on l'appelle le geste technique et on sait (ou devrait savoir) comment permettre à chacun de se l'approprier ( c'est le rôle du technicien, avec plus ou moins d'adaptations) et en améliorer l'exécution (renforcement musculaire, assouplissement, renforcement des coordinations et dissociations, psychologie adaptée...)

Quant à l'usine à Champions "chez Bolletieri" bah...j'attends
Janik

Sousou a dit…

Andre Agassi - Pete Sampras - Boris Becker - Jim Courier

4 Joueurs... qui ne criaient pas spécialement et au style de jeu très différent !

@++
Sougil - Au fil laid

Anonyme a dit…

Agassi et Courier sont des purs produits de l'académie >> même jeu tôt après le rebond, toujours dans le court, agressif (dans le bon sens du terme)sur toutes les balles, aucun coup neutre. >> la belle époque ! C'est Gasquet qui ferait bien d'y faire un tour.

Sampras et Becker n'y ont fait que des stages comme beaucoup d'autres lors des inter-saisons pour se refaire une santé ou préparer l'US open.

Laurent a dit…

Désolé Sousou, mais je pense qu'il y a un geste "objectif" idéal à atteindre et que chacun, après en fonction de qui il est et comment il est, se l'adapte à soit même.
Tous les grigri, errements, torsions....fiorristures... ne servent à rien si ce n'est qu'à se rassurer par rapport à un protocole personnel.