Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

23.2.11

Apprendre à jouer à la pétanque : Pourquoi et par où commencer ?

J’ai commencé à jouer à 17 ans (il y a euh… longtemps !),  totalement par hasard (Ma maman m’avait pris une licence sans même me demander mon avis !), alors que j’étais casanier et timide… Autant dire que la pétanque a été, pour moi, à cet âge ingrat qu’est l’adolescence, comme un exutoire : Une façon de m’extérioriser, me sociabiliser et me démontrer des choses. Il s’est avéré qu’immédiatement on m’a dit que j’avais des aptitudes : « T’as le bras du champion du monde » que j’entendais (C’était Yoyo qui me disait ça !)… Hors, le champion du monde du moment était, tout simplement, Didier Choupay ! Je ne connaissais, à l’époque, aucune « star » et donc ce Choupay, évidemment, m'était totalement inconnu (A posteriori, je sais maintenant que le compliment était vraiment très flatteur !). Même si mon geste naturel était très correct, je ne pouvais avoir de modèle, il n’y avait pas internet et pas de pétanque à la télé.

J’ai donc appris seul et ai « gagné », dés ma première sortie, sans avoir jamais joué avant, un petit trophée qu’un homme (Robert était son prénom), très gentil, m’a donné après m’avoir battu, ma maman et moi, en finale d’un concours annexe. Et j’ai été fier, car il m’a dit que j’avais très bien joué… Je n’oublierai jamais ce moment…


Alors j’ai persévéré ! Et même plus que ça : J’y ai passé des heures et des heures (Plus que sur mes devoirs !)… Progressant et me démontrant des choses que je ne pensais pas être capable de faire…

La pétanque est faite pour ça ! Se trouver, se distraire, se dépenser, s’extérioriser, rire, parler, stresser, échanger… Vivre ! Vous avez (sans doute) essayé, comme tout le monde, de jouer après un repas de famille ou en vacances… N’y avez-vous pas trouvé de l’amusement ? Il doit bien y avoir un boulodrome vers chez vous… Allez-y ! En fin d’après midi vous y trouverez des gens de tout âge, tout milieu et de tout sexe qui devraient vous accueillir avec un esprit convivial. Demandez à jouer, demandez conseils et commencez… Vous y prendrez obligatoirement du plaisir !

@++
Sougil – Prè-pubert

Aucun commentaire: