Avertissement : Ce site est personnel, indépendant et n'a aucun lien avec une fédération quelconque. L'auteur n'hésite pas à être dans l'humour, qu'il soit grivois ou potache. Avant de faire un "rapport" quelconque, l'auteur avertit que vous n'êtes nullement obligé de consulter ou même d'apprécier ce site et décline toute responsabilité en cas de propos ou image qui pourraient être dérangeants ou même choquants.
Un Homme sans Humour est un pauvre sans rêve.

30.6.11

Pour Jooooo !

Le mec qui a les chansons les plus lovers de chez lovers dans sa voiture (à faire écouter à Vic !!! Même si elle ne croit pas que c'est moi...)
:-)




@++
Sougil - Fantomas

29.6.11

Pub Obut & Des étrangers... Vraiment mais vraiment pas nets !


  • Je sais... C'est de la pub !

  • Du Bi-Athlon en plein été :

@++
Sougil - Très attelé

En vers et contre tous :



Il y a des sujets qui ne vous regardent en rien, qui n’ont rien à voir avec vous, des trucs qui n’ont pas à être lus, n’est-il- pas ? Par exemple : Mes lunettes, n’est-il pas ?




Depuis l’âge de 16 ans, à la petite cuillère, (car ça nous change un peu de la louche...) je porte des lunettes. C’est à cause du vieil écran de télé noir et blanc que j’utilisais pour brancher mon antique (quoi que moderne à l’époque) ordinateur Sinclair ZX81 (C’était le dinosaure des PCs !), qui m’a tout niqué les yeux (J’étais précoce… Euh… Pour ce qui concerne l’informatique). Je vous laisse googlelisé le « Sinclair ZX81 », Le tyrannosorus rex de l’intelligence artificielle, la dite intelligence qui n’a jamais été aussi bien adjectivée depuis, même à sec.



Ma première paire (De lunettes ! Hum… C’est quand même le sujet du jour…) était bleue électrique. Un vieux copain (très vieux même ! ;-) ), m’en a rappelé à leurs bons souvenirs dernièrement ! En quart de finale du national de Saint Nazaire contre Le Dantec, un spectateur avait ironisé sur mes lunettes bleues… Pinaise… On avait même perdu à 12 ! Snif…




« Ca lui donne un air rigolo » avait affirmé le vendeur, en parlant de moi… Moi ! Tirant une gueule de trois pieds de long devant la glace, et ne me faisant pas rire du tout. Tout le monde se foutait de moi et de mes lunettes de schtroumf. Les gens sont durs, alors depuis, je me suis fait pousser le bouc, et il me sert... (Oui ! Il y a bien un jeu de mot là-dessous !)

Ces binocles avaient l’avantage de me permettre de passer devant tout le monde dans les files d’attentes, car si un pékin me reprenait expressément, je lui retournais un « A que, désolé, c’est à monture, vielle branche » façon Johny Hallyday, car mes dons de voyance, améliorés grâce à ces magiques lunettes, m’avaient flashées la future pub. Je le comprends ce pauvre jauni, il a agit dans l’optique de filer en tropiques pour sa retraite.

Après, je n’ai acheté que des lunettes passe-partout, pour autant, je ne suis pas toujours autorisé à la sod… Oups ! J’ai failli donner une certaine note de romantisme à cet article, je trouvais, pourtant, le moment venu, comme un père vert à lunettes bleues.

J’aime la forme des lunettes. De face, elles représentent l’infini [\infty. A la verticale elles ont une forme huit [8]. « Le cerveau », (bâââ… Seuls les vieux peuvent se rappeler de ce film) passait de L’infini à huit en un dixième de seconde, sauf qu’il ne portait pas de lunettes et que donc cette référence est absolument absurde. C’est vrai. Mais, j’estime que si vous réussissez à lire les articles de ce blog qui n’ont pas traits à la pétanque, c’est que vous aimez, au moins, un peu, l’absurde aussi. Je ne vais quand même pas faire un code couleur pour les genres d’articles ! Le bleu pour les sérieux parlant de pétanque, le rose pour les loufoques et les verts pour les originaux. Non ! Ca rappellerait trop nos pauvres politiciens. Pis, la madame le pen serait capable de m’appeler pour me dire qu’il n’y en a pas en bleu-blanc-rouge, hors, moi, les cons, je préfère les éviter. C’est pour ça que je porte des lunettes, je les vois arriver de plus loin.

@++
Sougil – Love Talbot


PS :
Une petite contrepèterie m'est venue au sujet des derniers championnats de France Triplette : C'était du rude à Soustons !
Hum...

27.6.11

Citations : "Maîtrise" et première partie de "Volonté" :


"Celui qui excelle ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait."
Lao-Tseu

"L'esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L'esprit dompté assure le bonheur."
Bouddha

"Il est plus facile de renoncer à une passion que de la maîtriser."
Friedrich Nietzsche

"L'expérience est une source de richesses infinies qu'il faut savoir dominer et maîtriser, sinon elle peut fort bien se changer en un fleuve dévastateur."
Louis Bromfield

"Le trac est fondamentalement le même chez un champion et chez un débutant. La différence vient que le premier a appris à mieux le maîtriser que le second."
John McEnroe

"De l'irréel résulte l'impuissance ; ce que nous ne pouvons concevoir, nous ne pouvons le maîtriser."
Wilhelm Reich

"A la maîtrise, l'enfant substitue le miracle."
André Malraux

"Il n'y a pas de maîtrise à la fois plus grande et plus humble que celle que l'on exerce sur soi."
Léonard de Vinci

"Aussi habile qu'on puisse être à simuler la maîtrise de soi, un front, une lèvre trahissent quand même un état d'âme."
Jean Filiatrault

"Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde."
Paulo Coelho

"L'arithmétique la plus difficile à maîtriser est celle qui nous permet de ne compter que sur ce que l'on a."
Eric Hoffer

"Le cheval porte son cavalier avec vigueur et rapidité. Mais c'est le cavalier qui conduit le cheval. Le talent conduit l'artiste à de hauts sommets avec vigueur et rapidité. Mais c'est l'artiste qui maîtrise son talent."
Vassili Kandinsky

"Lorsque tu comprendras que la plus grande maîtrise vient du laisser-faire, tu découvriras l'action juste."
Olivier Lockert


"Où est le bien ? Dans la volonté. Où est le mal ? Dans la volonté. Et ce qui n'est ni bien ni mal ? Dans ce qui ne dépend pas de la volonté."
Epictète

"Les volontés faibles se traduisent par des discours ; les volontés fortes par des actes."
Gustave Le Bon

"La volonté est l'intelligence et l'intelligence est la volonté."
Jean Buridan

"On dit que le désir naît de la volonté, c'est le contraire, c'est du désir que naît la volonté. Le désir est fils de l'organisation."
Denis Diderot

"La vie de l'homme dépend de sa volonté ; sans volonté, elle serait abandonnée au hasard."
Confucius

"L'extériorisation de la volonté comme volonté subjective ou morale est l'action."
Friedrich Hegel

"La volonté des hommes contrarie souvent la bonne volonté du destin."
Tristan Bernard

"Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier."
William Shakespeare

"Le plus puissant de tous les leviers, c'est la volonté."
Félicité de Lamennais

"Imposer sa volonté aux autres, c'est force. Se l'imposer à soi-même, c'est force supérieure."
Lao-Tseu

"En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout."
Albert Camus

"Le hasard dans certains cas, c'est la volonté des autres."
Alfred Capus

"Les choses où l'on a volonté, plus elles sont défendues et plus elles sont désirées."
Marguerite de Navarre

"Le pessimisme est d'humeur ; l'optimisme est de volonté."
Alain

"Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent."
Nicolas Machiavel

"Avec une volonté forte, on peut passer à travers la pierre grise."
Aleksis Kivi

"Le pouvoir de tout modifier souverainement est dans notre volonté."
William Shakespeare

"La fatalité, c'est l'excuse des âmes sans volonté."
Romain Rolland

"Dans ces moments d'intense découragement, une phrase maladroite peut achever les plus vaillants. Un message sincère peut, en revanche, ressusciter les volontés moribondes."
Olivier de Kersauson

"La peur est une récréation de la volonté, la dilection des faibles."
Maurice Bedel

"Nos destinées et nos volontés jouent presque toujours à contretemps."
André Maurois

'La volonté est l'idée.'
Arthur Schopenhauer

@++
Sougil - vol éhonté mal tressé

26.6.11

Finale championnat de France Triplettes à Soustons :

Je viens de visionner ça...

Ma première réflexion : Quelle honte de faire un championnat de France sur un terrain aussi pourri ! Z'ont plus qu'à mettre des papy's rouleurs de boules à leurs pieds et des rafleurs de haute voltige pour que le spectacle soit complet... Ah non, vraiment... C'est très joli les arènes, mais au moins, faites en des terrains de pétanque. Car voir des palets en tirant 50 à 80 devant, ce n'est pas ce que j'appelle du spectacle...

Ceci étant dit... Ben je n'ai pas tripé devant cette partie, à cause du terrain en premier lieu, mais aussi parce qu'il n'y avait pas d'âme...

Ah... Si le pointeur avait réussit sa frappe à 5... Peut-être que j'aurais mordu un peu à l'hameçon ! Finalement la victoire est arrivée, compte tenu du terrain, à celui qui a réussi à faire le devant de boule miraculeux alors qu'il était 1 m. trop long... Ben vi... Quand ça rouzine comme ça, c'est presque inévitable...

Félicitations aux vainqueurs, ils l'ont quand même mérité...

@++
Sougil - Petit sablé

25.6.11

Jouer à la pétanque dans un fauteuil…


Bon… Désolé pour ce titre qui n’a rien à voir avec les joueurs handicapés !


Ce n’est pas que je sois nyctalope (je vous laisse wikipédié ce mot pour ceux qui ne le connaissent pas) mais, à mon tour (il n’y a pas que toi Marcocol qui joue tard), j’ai fait un concours nocturne… Et vraiment, quel plaisir ce fut (Et pas que de bière) !

J’avais pour partenaires deux petits joueurs, pas plus d’1 m. 60, qui m’ont littéralement régalé… Enfin, c’est plutôt eux qui se sont régalé : Ils n’ont fait que manger le bouchon !


Dans les terrains un peu techniques, la pétanque se gagne au point ! Et quand on a deux morbacs comme ces gars là, ben les adversaires ne font pas plus de 7 points… Non seulement ils n’ont fait que sucer (Euh… Le bouchon… Je vous vois venir avec vos idées mal placées), mais en plus, quel calme et quelle sérénité ! Ils ne m’ont pas bridé ! Hihi ! (Ceux qui étaient là comprendront ce jeu de mot à 2 balles !)

Pas la peine de faire des mènes à 6 frappes avec des joueurs pareils : 2 Chicottes pas mènes ça suffit amplement…

Bref… Je suis fatigué de m’être couché à 4 h. moins le quart du matin, mais là, c’est vraiment de la bonne fatigue ! (Une pensée pour l'un d'eux qui embauchait à... 5 h. aujourd'hui !)

@++
Sougil - Dossier épié

22.6.11

Les concours et championnats mixtes :

La pétanque a cet avantage qu'elle est pratiquée aussi (et parfois même très bien) par des femmes. Hors, moi, j'aime bien jouer avec les filles !

En mixte, non seulement les hommes sont plus "paisibles", mais la présence féminine fait qu'ils sont, en général, plus respectueux. Je dis en général, car, même en mixte, les cons sont quand même partout. Cas particulier, les mixtes "en famille" : Le couple qui joue ensemble, les frères et soeurs, ou un parent avec un enfant... On constate parfois, dans de telles équipes quelques dérapages... Comme si, lorsqu'on est trop proche, on a le droit de se permettre un peu plus qu'on a l'habitude de faire...


Ces banalités étant dites...

En réalité, non seulement j'aime bien joué... Mais, surtout, la vraie vérité, c'est que les filles aiment bien jouer aussi avec moi ! Et cela, car j'ai un petit truc en plus ! Oh... Pas grand chose... Et puis... Je ne leur montre même pas ! Il ne manquerait plus que ça !

J'en ai même fait une petite chanson... J'étais rudement inspiré ce jour là !



@++
Sougil - Bête au sec

19.6.11

Qu'on me dise tout sur la pétanque, mais pas que ce n'est pas un sport !



Et surtout un sport d'endurance. En ligue tête à tête (mémorable ligue qui a compté pour du beurre), j'avais fini avec une crampe dans le bras et donc incapable de bien défendre mes chances... Bon, je sais, ce n'est pas typique, mais... après tout... Je ne suis pas typique ! En réalité, je manque cruellement de physique, je le sais... Il faudrait que je fasse deux footings par semaine et sois exemplaire sur mon hygiène de vie pour pouvoir endurer les concours qui débutent dés le matin. Ça a toujours été mon problème. Ce défaut d'endurance m'a déjà coûté quatre finales de championnat départementaux  dans le passé.





Hier encore, concours national mixte. On sort des poules en trois parties, l'équipe nous ayant battu doit être en 1/4 ce dimanche...

Difficile et longue partie après les poules, qu'on gagne. On est couvert aussitôt.

Carré d'honneur en cadrage. On gagne à 7, dans une partie qui s'est quasiment faite point par point. On est encore couvert aussitôt. J'étais déjà mort de fatigue !


1/32 ème de finale - Bizarrement nos adversaires, dont l'entente était pour le moins très faible, jouent encore plus mal que moi... Et surtout mes partenaires, eux, jouent très bien : On gagne !


N'en pouvant plus, on s'accorde une pause repas (il n'y a avait pas de coupure), et à 20h30 on mange un peu... Finalement on se retrouve à rejouer une bonne demi-heure après... D'avoir fait une pause m'avait fait un peu de bien, mais, malgré tout, j'étais H.S... On perd ce 1/16ème sur les rotules...

Après ça, le premier qui me dit que la pétanque n'est pas un sport, je lui fait avalé mes boules et lui met le cochonet dans le BIIIIIPPPPPPP !

@++
Sougil - Phallus gai

13.6.11

Toute ressemblance avec...



@++
Sougil - Pieds tanqués

Virus de la boulistite : Impossibilité de se dévirusser....

En ce long weekend de trois jours, euhhhh... 

Je n'ai pas pu jouer... 

Bouuuuh !!!

Définitivement je crois que je suis de nouveau atteint par ce grave virus : La pétanque ! Car vraiment, tout un long weekend sans jouer ben... Ça manque. Je dirais même que ça manque graaaaave ! Ce qui arrive à me consoler, c'est qu'il ne fait pas super beau... On se contente comme on peut...

Le plus pénible, c'est de se sentir en forme (j'étais vraiment bien ces derniers jours), et de faire le poireau devant un livre ou un PC plutôt que de jouer. Bon... Je suis aussi avec mes enfants ! Il n'est pas dit qu'on aille pas se taper une boule dans les espaces verts tous les quatre aujourd'hui. Et oui... Il existe trois rejetons de Sougil ! Pendant tant d'années, je n'ai pas qu'arrêté la pétanque, j'ai aussi procréé l'espèce !

Pis... Si on va jouer... Z'auront pas intérêt à me gagner ces p'tits cons !

@++
Sougil - Percolateur 

12.6.11

Maintenant que je sais que des filles viennent sur mon blog de Pétanque :

Je vais tâcher (comme dirait DSK) de les séduire ! Parce qu'ici on se permet tout et partout (Comme dirait, encore, DSK). Alors je vais chanter des trucs de lover ! (Bon là, pas comme DSK par contre...) Hi hi !

Il y a des paroles de chansons que j'aurai aimé avoir écrit. Euh... Encore faut-il avoir le talent pour ça... Ce morceau est un des plus beaux que je connaisse (Aaron - Le tunnel d'or).



@++
Sougil - Ça grogne

10.6.11

Ma considération philosophique sur la pétanque :


Dans bien des pays, même si mes compétences en matière de sociologie (et de philosophie), à plus forte raison pour ce qui est des pays étrangers, est quasiment nulle, dans bien des pays donc (Pour reprendre le début de cet exposé qui sera, sans nul doute mémorable), le jeu, au sens large mais quand même ludique du terme, et je ne parle pas des jeux avec les femmes de chambre, le jeu, donc, est pratiquement considéré comme philosophique. Tout au moins (Vi, dans cet article hautement intellectuel, j’ai envie d’utiliser des expressions désuètes comme, par exemple « Tout au moins »…), le jeu est le passe temps (pas de Fort Boyard) favori et premier, pour bien des cultures…

Personnellement, et même encore aujourd’hui, j’ai toujours adoré jouer ! C’est sans doute parce que je suis resté très enfant. Même… Je revendique et suis fier de me présenter comme étant resté un grand enfant à bientôt 40 ans. Cela ne veut pas dire que, de ce monde qui m’entoure, je le considère et le perçois comme un gamin de 10 ans, non ! Au contraire même, en ce qui me concerne, mon monde, je suis toujours à l’analyser, à essayer de le comprendre, à en percevoir les faces obscures, voire cachées… Car j’estime ne rien savoir et comprendre de celui-ci, alors je suis toujours à l’observer. Les gens en faisant partie, alors j’essaye aussi d’analyser le gens… Ce n’est pas toujours simple d’être dans la tête d’un grand enfant ! Mais en tant qu’enfant je suis donc joueur.

Depuis tout petit, j’ai toujours joué et aimais jouer. Par contre, à la vielle époque, j’étais extrêmement mauvais joueur. Si mon grand frère (de 10 ans mon ainé) me gagnait aux échecs, je finissais en pleure ! Au foot, même si je faisais 1 à 2 têtes de moins que les autres et que j’étais frêle, ma hargne et ma technique faisait que j’étais dans les meilleurs (pour ne pas dire le deuxième meilleur) joueurs de l’école. En sport, même sans physique, j’avais toujours une des meilleures notes de la classe. A chaque fois qu’on m’a ou que je me suis fixé un objectif à atteindre, que ce soit scolaire, sportif, intellectuel… Je l’ai atteint ! Alors certes, il s’agit de ne pas fixer la barre trop haute. Je n’ai jamais et ne sauterai jamais 2m30 en saut en hauteur !

Le jeu, l’ambition, la barre qu’on se fixe… C’est là la clé, sinon de la réussite, au moins de l’affirmation de soi ! A quoi bon être dans ce monde si ce n’est pour avoir un but ?

Après… A chacun son but ! Moi, je ne suis pas du tout matérialiste. Je me moque de l’argent (du moment que j’en ai assez pour vivre et faire vivre les miens), d’avoir une belle maison, une belle voiture, de beaux habits, un beau jardin… Ce sont les dernières (de chez dernières) ambitions qui m’habitent (pas de jeu de mot sur cette expression… S’il vous plait !) Mon bonheur personnel est atteint quand j’atteins mes objectifs intellectuels, sportifs ou sentimentaux… C’est ma manière de m’épanouir…

En cela, je sais que je ne suis pas « normal » ! Mais bref… Et la pétanque là dedans ? Puisque c’est quand même le sujet de cet article vachement philosophique… Non ? whoooo Je n’ai eu que 5 en philo au bac et 18 en math… On a les qualités qu’on peut hein ! Ma philosophie donc : A la pétanque, comme dans la vraie vie, il faut croire en soi, se sentir capable de se dépasser, ne pas craindre, les autres comme soi-mêmes, être confiant, avoir foi en soi…. Cela peut se résumer en une expression : « S’aimer » !

Hors, la condition sine qua non pour s’aimer, c’est d’être, dans ses actes, quelqu’un d’estimable. Puis se fixer un ou des objectifs atteignables et… Les atteindre ! Gravissez vos échelons. Fixez vos objectifs. Atteignez-les. Vous vous aimerez alors. Et plus vous vous aimerez plus vous pourrez vous dépasser.

Alors certes, cet article, pour beaucoup, paraitra crétin… Je le sais… Mais il est vrai que cette terre en supporte beaucoup. J’espère seulement que pour d’autres il apparaitra sensé.

Je me suis personnellement fixé mes objectifs. Cela me donne sinon une bonne raison de rejouer à la pétanque, au moins la réponse à « pourquoi être là demain ?». Il est bien entendu, que mes enfants et ma famille sont la vraie réponse à cette question ! Oui ! Mais… Il faut aussi (surtout ?) se considérer SOI ! Et MOI ! J’ai aussi mes envies et ambitions !

@++
Sougil – Plat thon

9.6.11

Dur métier :

Comme il n’y a pas que les boules dans la vie et qu’on est ici sur un blog, il faut aussi que je parle un peu de moi et donc de mon travail… C’est absolument passionnant, vous allez voir! Je travaille dans l’informatique. Je fais un peu de tout : Commerce, technique, maintenance et un tout petit peu de développement… Uniquement pour les professionnels (ouf !). Ah vous voyez que que mon boulot est formidable! Hein…
Bon ok… J’enchaine…
L’autre jour une charmante cliente qui travaille de son domicile, m’appelle désespérée.
« Il faut absolument et rapidement venir, mon ordinateur est en panne… »
Elle, grande brune, très bien faite, avec une poitrine proéminente, mais qui se tient, des yeux d’un bleu à plonger d’une falaise dans une mer calme et en ressortir avec une fleur dans la bouche, une voix de présentatrice radio, et toujours des tenues de femmes d’affaire de films américains… Moi, avec tous les outils en main pour venir la secourir.
Je me présente à son domicile (Bonjour domicile, moi c'est Sougil!) l’après-midi. Elle me fait pénétrer d’un « Bonjour » son antre, avec un sourire à faire démissionner mon dentiste. Elle est vêtue comme à son habitude (Enfin… Elle n’est pas à poil…) : Petit tailleur noir, très cintré, et un chemisier blanc décolleté, suffisamment pour que mon cou ait une forte tendance à l’allongement et mon œil des tremblements saccadés. Elle me présente un tabouret (Bonjour tabouret, moi c'est Sougil... tu permets que mon séant use de ton amabilité?) placé devant l’écran. Je m’y assois et démarre la bête.
Elle s’agrippe soudain à mes épaules et dans un geste mêlant caresse et fermeté, me retire ma veste.
« Vous permettez, vous serez plus à l’aise!
- Euh, oui, vous avez raison, il fait chaud chez vous… »
L’ordinateur m’a l’air de démarrer normalement (En tous cas plus facilement que ma tondeuse à gazon). Elle pose ma veste, positionne ses mains sur mes deux épaules et se penche dans mon dos. Ses seins viennent me frôler la base du cou... Son parfum est enivrant ! Elle a dû s’endormir sur le pschitt pschitt ! Elle me murmure à l’oreille:
« En fait, je voulais que vous veniez voir avant qu’il ne soit en panne… Mieux vaut prévenir que guérir…
- Euh… Oui en effet… Euh… C’est certain…
- Vu qu’il n’a pas l’air très en panne, je me rends compte que j’abuse un peu de vous…
- Euh… Non… Du tout… Vous avez raison… Pensez donc…
- Tournez vous! »
Oulala… J’ai effectivement tout à coup très chaud! Elle me rotationne avec force en m’agrippant par les bras et me roule une gamelle plus grosse que les immenses poêles à paëlla!
Puis, elle me met debout, tout en m’embrassant, descend dans le cou, commence à dégrafer les boutons de ma chemise, mes quatre poils sur le torse sont tout hirsutes. Elle me bise le téton gauche… Le droit fait la gueule ! Continue sa descente… Arrive à la ceinture… Avec dextérité la dégrafe, défait mon pantalon, qui du coup, me tombe sur les chevilles et…
« Papa j’ai envie de vomir! »
Réveil dans le brouillard ! Devant moi, mon gamin (Le plus jeune cette fois), plus blanc qu’Anne Sinclair apprenant les facéties de son mari. Radio réveil : 02:37
Arg ! Pour une fois (de plus) que je dormais profondément !
J’ai (encore) fini dans l’évier à côté de mon fils tellement le résultat de sa gastro a été épouvantable…
@++
Sougil – Running gag

6.6.11

Championnat du monde 2003 :

Quintais - Suchaud - Lacroix Contre Loy - Le boursicaud - Hureau










@++
Sougil - Copieur recto-verso

5.6.11

Pétanque plaisir :


Je n’ai pas (et ne le ferai pas) parlé d’un joueur en particulier dans mon blog… Que ce soit une « star » ou un joueur régional. Mais aujourd’hui (et même depuis quelques temps déjà…)  j’ai vu un joueur en particulier qui m’a « éclaté »…

Que ce joueur stresse, comme tous les joueurs d’ailleurs, je crois ne pas pouvoir en douter, mais qu’il prenne son pied quand il tombe contre la grosse équipe, là, ça m’a semblé évident !

Il est, sur un terrain… Euh… Underground ! Désolé mais je n’ai pas mieux que cet anglicisme. La chose qui frappe, sur son attitude, c’est de constater combien il vit le moment. Mais non seulement il le vit, mais il prend vraiment du plaisir à le vivre… Bref… Ce garçon que j’ai connu il y a 15 (pour ne pas dire 20)  ans et que (à l’époque) je redoutais surtout dans les terrains « de rafle » est devenu UN vrai bon joueur ! Il mène, il joue, il s’amuse, il prend du plaisir, il est dans le plaisir ! Pinaise, je commence à écrire comme les pubs pour le chocolat moi !

Aujourd’hui je l’ai vu lui et ses coéquipiers en championnat de ligue, alors certes… Je sais qu’on peut le critiquer… Mais… Il est, de mon point de vue, un véritable joueur de boules ! Personnellement, j’adore le regarder jouer ! Il y a peu de joueurs pour lesquels c’est le cas dans mon département. Je crois que je peux les compter sur les doigts d’une main. Il y a les joueurs. Il y a les bons joueurs. Il y a les joueurs d’exceptions….

Je sais faire la différence entre chacun !

@++
Sougil – Spectre à tord

4.6.11

Oh les filles, Oh les filles…


En triplette féminine de ligue aujourd’hui (Ben oui S. vu que, soit disant,  « je commente beaucoup », je commente ici aussi… hihi ! Certes, toujours avec humour, dérision et relativisme, JM ! Car il y a toujours plus important que les boules… Pis faut bien s’occuper…), j’ai assisté (En tant que spectateur ! Ben oui… C’est vrai que je ne l’ai peut-être pas clairement précisé… Mais je suis un homme ! Ce qui ne veut pas dire que je regardais les filles que par vice ! Woooooo…. Enfin quoi que… :-)  Il y en a aussi de charmantes !) à une drôle de partie (j’espère que vous suivez bien mes parenthèses ! Sinon ça va être compliqué cet article…) gagnée à 12… Et là… Plus que jamais… En regardant ces 6 filles… (De mon département : Il y en avait une avec laquelle j’ai été vice champion et une autre contre laquelle j’ai perdu en finale) Je me suis dit : « Pinaise, la pétanque se gagne surtout au mental ». C’est vrai quoi… La pétanque se gagne surtout au mental… Non ?


Pourquoi ?

Dans l’attitude déjà ! D’une attitude calme et qui semblait gérer le jeu, l’équipe qui avait mes faveurs (Affectives… Car je suis un affectif moi… Et même un grand sensible…) et menait est passée à une attitude énervée qui semblait douter…

Pourquoi ?

Uniquement car « l’équipe adverse a pris le bouchon » et « on les a conseillé sur la touche »…

Alors… Tout d’abord, j’informe la FFPJP que « si je jouais aussi bien que j’écrivais je serais champion du monde », j’estime bien mieux jouer que j’écris ! Et même… Je dirais qu’il n’y a pas photo ! Si vous voulez un blog de pétanque « littéraires » allez chez Marcocol  ! (Je ne connais pas son niveau de pétanque mais d’un point de vue littéraire, ils est bien meilleur que moi !). Toutefois, je veux bien représenter la France au prochain championnat du monde… Grandet l’a bien fait (Non ! Ceci n’est pas une attaque méchante ou perfide… Juste un constat…). Malgré la lecture de mon sublime blog une équipe féminine (Enfin au moins une joueuse) a perdu !

Pourquoi ?

Ben… Parce que « les boules ce n’est pas des palets :» (Cette géniale citation, dont je tairai l’auteur, se devait d’être dans mon extraordinaire blog ! Hihihi ! Comment ça je suis moqueur ? (Vi… Mais qui aime bien châtie bien…). Non non… Même si c’est vrai que les boules sont plutôt rondes… Les boules se jettent avec le bras et le bras ben… C’est la tête qui le commande. Quand une petite bête vient vous gêner avant de tirer… Ben… Vous sortez du rond pour y re-rentrer plus concentré encore (Si possible). Vous ne vous laissez pas « distraire » par ce qui se passe à côté. Vous ne dites pas 10 fois « allez » à votre partenaire…

Bref….

Vous êtes certaine (Je parle au féminin car je fais preuve d’empathie là… Woooo… Je suis un VRAI mec moi ! Non mais là vraiment, je suis sérieux ! Faudrait pas qu’on rigole avec ça ! Woooo !) de vos forces ! Vous avez confiance en vous ! Vous restez calme ! Quoi qu’il se passe ! Vous ne mettez pas une pression terrible à votre partenaire en lui disant 10 fois "allez" et ne réagissez pas à chacune des boules jouées comme si on jouait avec votre propre vie... Et oh... Ce n'est qu'une partie de pétanque !

Bref…

Vous relativisez et vous vous dites « Ma fille aura besoin du vaporetto pour nettoyer son appartement », ce qui est vraiment, vraiment… Plus important ! Non ?

@++
Sougil – Flemme innée

3.6.11

Ils sont fous ces étrangers !

Je ne sais pas dans quelle langue c'est (Edit : Tchèque) ... Mais, ce que je sais, c'est que c'est très drôle !



@++
Sougil - Un tel poète

2.6.11

Lamentable !

(Meuh non G., je ne parle pas de toi ! hihi !)

Lamentable, si, véritablement la solution au "problème" du championnat de ligue tête à tête que j'ai décrit ici est celle qu'on lit actuellement. A savoir, que le joueur qui l'a gagné n'aurait pas le droit de participer aux championnats de France ! Comme s'il avait été lui en faute !?
Cela signifie que les responsables, ceux qui ont choisit d'accepter la participation de ce joueur n'assument pas leur propre erreur ! En tous cas, ce n'est pas au vainqueur d'endosser leur faute. Qui plus est, fatigué de son tête à tête il n'a pas pu défendre ses chances de manière optimale au doublette du lendemain (Quand on gagne une ligue, je suppose que ça se fête ! :-) ).

Soit on prenait ce joueur, même si vraiment c'était une erreur et on acceptait sa victoire (qui a été, sportivement, sans contestation), soit on ne le faisait pas jouer ! Vraiment, si la décision de le ligue s'avère être celle de la rumeur ambiante, je la trouve d'une réelle injustice. J'estimerais que la ligue continue ses erreurs et, pour le coup, perd vraiment en crédibilité ! Il ne faudra pas s'étonner, si dans le futur, à cause de choix comme ceux là, il y aura des problèmes sur les terrains !

Quelle aurait été la bonne solution ?

Envoyer le joueur aux France et changer le règlement : Interdire TOUS les remplacements (Y compris les perdants des 1/16ème du départemental) en championnat de ligue, quitte à faire des poules de 3 ou même... de 2 ! On apprend toujours de ses erreurs, que l'on soit joueur ou dirigeant.

@++
Sougil - Rêve ôté

1.6.11

Des citations, plus ou moins célèbres, qui peuvent s'appliquer à la pétanque : Confiance


Nouvelle rubrique !

J'aime bien les citations de gens (plus ou moins) connus, alors, sur un mot donné, je vais énumérer quelques citations de célébrités (de Horace à Tristan Bernard, en passant même par Jean-Claude Van Damme et Jennifer Lopez). Aujourd'hui, j'ai choisi le mot "confiance", car il est primordiale dans le sport. La confiance, que ce soit en soit même ou en autrui (son ou ses partenaires) est un sentiment qui, en pétanque, est à mon sens impératif.


"La confiance en soi est le premier secret du succès."
Ralph Waldo Emerson


"Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres."
Johann Wolfgang von Goethe


"Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation."
Arthur Ashe


"Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre."
Johann Wolfgang von Goethe


"Qui a confiance en soi conduit les autres."
Horace


"On est plus souvent dupé par la défiance que par la confiance."
Cardinal de Retz


"Ce n'est pas tant l'aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide."
Epicure


"Se tromper et devoir cependant accorder sa confiance à son être intérieur, c'est cela un homme."
Gottfried Benn


"L'optimiste est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès."
Baden-Powell


"La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit."
Eric Tabarly


"La confiance n'exclut pas le contrôle."
Lénine


"L'une des meilleures façons d'aider quelqu'un est de lui donner une responsabilité et de lui faire savoir que vous lui faites confiance."
Booker T. Washington


"La confiance est le ciment invisible qui conduit une équipe à gagner."
Bud Wilkinson


"Ce qui manque souvent aux sociétés humaines pour aller de l'avant, c'est la confiance en elles-mêmes."
Pierre Jakez Hélias


"La confiance est une des possibilités divines de l'homme."
Henry de Montherlant


"L'humilité naît de la confiance des autres."
Dag Hammarskjöld


"Il y a toujours de la grandeur et du courage dans la confiance que l'on donne à ceux qui nous la demandent , et cela ne peut inspirer que l'estime et la clémence."
 Napoléon Bourassa


"Rien comme la confiance pour conjurer le sort !"
Renée Garneau


"La fin du monde, c'est quand on cesse d'avoir confiance."
 Madeleine Ouellette-Michalska


"La clef qui ouvre toutes les portes... La confiance."
 Charlotte Savary


"C'est en ayant confiance en soi que l'on devient sexy."
Jennifer Lopez


"La confiance en soi est une chose presque sexuelle."
Alice Ferney




"C'est un excellent entraînement intellectuel que d'avoir en soi-même une confiance exagérée."
Tristan Bernard



"Quand vraiment on a une confiance, on devient confiant."
Jean-Claude Van Damme


"Si on n'a pas confiance en soi, si on n'a pas de respect, de considération, d'estime pour soi-même, on ne peut pas être un homme, même ordinaire."
Yasmina Khadra


"Pour croire en soi, il faut que les autres aient confiance en vous."
Hilary Swank


"La peur appelle la résistance et la complicité appelle la confiance."
Lise Harou


"La confiance ne se réclame pas, elle se gagne."
Marc Goldstein


"La confiance se gagne en gouttes et se perd en litres."
Anonyme

@++
Sougil - Six stations